Premières lignes # 200

2807834

Rendez – vous initié par Ma Lecturothèque

Le terme « incipit » vient du verbe latin incipire qui signifie commencer. L’incipit sert à désigner le début d’un roman.


Aujourd’hui ce sont les premières lignes de PLS de Joanne Richoux à paraître en février 2020 aux éditions Actes Sud Junior. A peine tenu entre les mains qu’il était déjà lu, j’ai adoré sombrer dans les méandres psychologiques de Sacha jusqu’à l’uppercut final… Décidément, j’aime beaucoup ce que propose cette ME.

Quatrième de couverture : « – T’es en train de mater mes boobs ?
Je pourrais mentir.
– De ouf.
Je mens jamais.
Elle s’approche, prend ma clope et la balance sur les dalles. Nos doigts se sont effleurés, ça vaut bien le sacrifice d’une cigarette. »
Soirée déguisée.
Sacha navigue chez lui entre sa sœur jumelle, la fille dont il est amoureux et ses amis. De pièce en pièce, il traîne sa mélancolie et noie ses démons dans les volutes de fumée et les vapeurs d’alcool. Jeux de regards, frottements des corps, plaisirs furtifs, assauts repoussés… Le temps s’égrène, se dilue. Lui avec. Bad trip ? Et si une lumière brillait quand même au bout de la nuit ? Un roman noir, au verbe vif et cru, qui sonde les solitudes adolescentes, les fêlures de chacun, mais fait aussi entendre l’urgence d’aimer et d’être aimé.


Voici les premières lignes :

21h03

– T’es beau, mon rein.

Mon rein. Elle m’a toujours appelé comme ça. Parce qu’on a deux reins mais qu’on peut vivre avec un seul. Et parce qu’en médecine chinoise, c’est l’organe associé à la peur.
Ou une connerie du style.
Faut pas chercher avec Angélique, elle est bizarre.
Elle est chiante aussi.
Ses yeux roulent au plafond quand je marmonne :
– Bouge, Angie.
Elle s’est assise sur le rebord de la baignoire. Sa jupe est courte, la peau de ses cuisses touche la fonte glacée. Donc, sans pression, elle a roulé mon sweat en boule pour s’installer dessus. Elle se soulève légèrement et le défroisse. Me le lance d’un geste sec.
Uppercut de tissu, je l’attrape avec ma gueule.
– Je suis beau ? Parce que je te ressemble ?
– Et il est malin en prime.


Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Au baz’art des mots
Light & Smell
Les livres de Rose
Lady Butterfly & Co
Le monde enchanté de mes lectures
Cœur d’encre
Les tribulations de Coco
La Voleuse de Marque-pages
Vie quotidienne de Flaure
Ladiescolocblog
Selene raconte
La Pomme qui rougit
La Booktillaise
Les lectures d’Emy
Aliehobbies
Ma petite médiathèque
Prête-moi ta plume
L’écume des mots
Pousse de ginkgo
Ju lit les mots
À vos crimes
L’univers de Poupette
Le parfum des mots

Publié dans Uncategorized | Tagué | Laisser un commentaire

« La probalité mathématique du bonheur » de Maxence FERMINE

 

Quatrième de couverture : À trente-neuf ans et des poussières, Noah, éternel adolescent, a de plus en plus le sentiment d’un vide essentiel qui le fait passer à côté de sa vie telle qu’il l’avait rêvée enfant. Alors un soir, il décide de poser son mal-être pour trouver la clef du bonheur. D’expérience en découverte, Noah traque le bonheur dans chaque aspect de sa vie, guidé par cette seule question : y a-t-il une recette, une formule pour y parvenir ? Une rencontre va changer la donne au-delà de toutes ses espérances…


La quête du bonheur, éternel questionnement propre à chacun, le bonheur qu’est ce que c’est finalement ? Maxence Fermine soulève la question, et propose une réflexion intéressante, bien qu’un peu hâtive, sur le sujet à travers Noah, un homme de presque quarante ans, qui a un travail, une maison, qui vit aisément sans trop de concession, mais qui pourtant un jour se lève et se rend compte que sa vie ne lui convient plus. Est-il heureux dans ce quotidien bien rôdé depuis des années, dans cette solitude qu’il s’est imposé à force de ne jamais s’engager avec ses conquêtes féminines, quel est le bilan de sa vie à l’aube de ses quarante ans ?

C’est ainsi que démarre une nouvelle vision de la vie pour Noah qui cumulera les expériences pour chercher ce qui peut être pour le bonheur, une notion toute particulière pour tout à chacun, le bonheur ayant un sens propre pour chaque individu. Si ces quelques tests sont vite avortés par Noah qui ne pousse finalement pas très loin ces diverses expériences. Au final, Noah se découvre, change un peu aussi, au contact des autres, de ces nouvelles idées, et se révèle même attentif et amical, car en début de roman le portrait dressé du personnage n’est pas des plus positifs mais change et évolue rapidement au travers de sa quête.

L’évolution du personnage est assez intéressante, la réflexion aussi, toutefois le début est un peu laborieux, on est davantage habitué au style plus abouti et à l’écriture peut – être plus travaillée et plus poétique de l’auteur (que j’affectionne beaucoup depuis Neige) mais les bases restent là, un texte au contenu assez philosophique, positif et empli de bons sentiments aussi. Le roman se lit très vite, les chapitres sont courts, les faits également, le livre s’effeuille à grande vitesse.

Cela vire rapidement au moment de sa rencontre avec un jeune homme, Tao, jeune personnage calme, réfléchi et posé, dans un lieu nettement moins lisse et propre que les personnages,  même si cela reste assez facile et prévisible, le lien qui se crée entre les deux et la transformation qui en découle de Noah est nettement plus passionnante à suivre. Au final, le roman aurait certainement gagné à démarrer dès le début par cette rencontre inopinée et salvatrice pour notre héros.

En bref, ce n’est certainement pas le meilleur roman de l’auteur, toutefois on retrouve tous les ingrédients propre à son style, sujet philosophique et positivité. Le sujet du bonheur est vaste, il est ici abordé à travers un personnage qui se cherche, le roman surfe sur le feel – good, oubliant peut-être une profondeur de réflexion.

Je remercie les éditions Michel Lafon pour cet envoi signé en prime de la main de l’auteur .

Publié dans Chroniques, Roman contemporain | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Premières lignes # 199

2807834

Rendez – vous initié par Ma Lecturothèque

Le terme « incipit » vient du verbe latin incipire qui signifie commencer. L’incipit sert à désigner le début d’un roman.


Aujourd’hui ce sont les premières lignes de Comment ne pas faire pitié à noël quand on est célibataire de Joanna Bolouri. Une romance de noël que je suis en train de lire (on est encore en janvier, tout est permis ! 😉 ) qui est drôle même si c’est assez prévisible, j’aime bien l’idée que l’héroïne ait une trentaine bien avancée et que l’homme soit plus jeune, ça change un peu !

Quatrième de couverture : À trente-huit ans, Emily a un travail satisfaisant, des amis fabuleux, et surtout, un appart merveilleux, situé à 661 kilomètres de sa famille un peu trop intrusive. Sa seule source de stress est Evan, son jeune voisin, qui a tendance à écouter la musique à fond, et fait encore plus de bruit la nuit… Mais qu’importe ! Heureuse en couple avec Robert, Emily espère bien l’inviter chez elle pour Noël et lui présenter ses parents. Finies les questions indiscrètes ! Mais quand Robert rompt avec elle, Emily en est malade. Comment va-t-elle pouvoir affronter sa famille ? Bien déterminée à reconquérir Robert, Emily fait appel au fêtard d’à côté…


Voici les premières lignes :

Chapitre premier

– BON, Dis-MOI, TU AS RENCONTRÉ QUELQU’UN DE bien ?
Ça fait deux ans que ma mère me pose cette question quand je lui téléphone.
Chaque. Fois.
Depuis ma rupture avec mon dernier petit ami sérieux, Tomas Segura, un ingénieur ferroviaire – mi-espagnol, mi-homme-enfant, mufle sur les bords, auquel je fais désormais allusion sous le sobriquet affectueux de Tomas la Baltringue-, elle est terrifiée à l’idée que moi, Emily Carson, je puisse être la seule de ses trois imbéciles d’enfants à ne jamais me marier. À ses yeux, le mariage, c’est tout. La famille, c’est tout. Le célibat n’est pas une option, surtout pas pour une prof d’anglais de trente-huit ans sans enfant, qui devrait sérieusement envisager de faire congeler ses ovules avant qu’ils ne finissent par se ratatiner et mourir ce sont ses mots, pas les miens, et elle s’acharne à les répéter au cas où je n’aurais pas saisi les mille premières fois.


Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Au baz’art des mots
Light & Smell
Les livres de Rose
Lady Butterfly & Co
Le monde enchanté de mes lectures
Cœur d’encre
Les tribulations de Coco
La Voleuse de Marque-pages
Vie quotidienne de Flaure
Ladiescolocblog
Selene raconte
La Pomme qui rougit
La Booktillaise
Les lectures d’Emy
Aliehobbies
Ma petite médiathèque
Prête-moi ta plume
L’écume des mots
Pousse de ginkgo
Ju lit les mots
À vos crimes
L’univers de Poupette
Le parfum des mots

Publié dans Uncategorized | Tagué | 1 commentaire

Qui a rejoint ma PAL ?

walkyrie6

Voici les livres qui ont rejoint ma PAL (ou ma bibliothèque, certains étant déjà lus…) depuis le mois d’août ! Je fais un gros bilan pour la fin 2019 et je vais essayer de maintenir un rythme mensuel pour ce RDV en 2020.

Du côté des services de presse : Pas mal de titres reçus encore ! Dont 6 demandés, 7 proposés et 5 envois spontanés. Je suis un peu à la traîne d’ailleurs, la fin d’année n’était pas franchement propice à la lecture… Je vais tâcher de vite rattraper mon retard.

Du côté des achats :

  • romans : ce sont essentiellement des achats faits aux Aventuriales, auxquels s’ajoutent une romance de noël que j’apprécie en période adaptée !

 

  • Titres graphiques : J’en lis plus donc j’en achète plus ! (et donc moins de romans…)

 

Du côté des gains concours / récup’ / cadeaux : Cadeau spontané d’une amie livresque, Noël est passé par là, une chance à un concours et un cumul de point chez FL, et hop, 5 romans de plus dans ma PAL ! 😉


Voilà encore une PAL bien remplie en cette (longue) fin d’année et des ouvrages qui ont l’air tous aussi intéressants les uns que les autres ! Il ne me reste plus qu’à lire…

Publié dans Uncategorized | Tagué | 4 commentaires

Premières lignes # 198

2807834

Rendez – vous initié par Ma Lecturothèque

Le terme « incipit » vient du verbe latin incipire qui signifie commencer. L’incipit sert à désigner le début d’un roman.


Aujourd’hui, ce sont les premières lignes de L’île des disparus tome 3 : Les lueurs de l’Archipel de Camilla et Viveca Sten paru aux éditions Michel Lafon. Ce titre signe la fin de la trilogie.

Quatrième de couverture : D’étranges lueurs dansent sous les flots. Un ferry a été retrouvé pris dans les glaces, tous ses passagers envolés. Tuva n’a de cesse de parcourir les eaux profondes à la recherche d’indices, sur les traces de l’ondine, une créature magique et vengeresse. Mais maintenant que Rasmus, son meilleur ami, a quitté l’île, Tuva doit apprendre seule à maîtriser ses pouvoirs. L’affrontement approche et, pour sauver l’archipel et ses habitants, Tuva devra sacrifier ce qu’elle a de plus cher. Car toute magie a un prix, et le sien sera terrible.


Voici les premières lignes :

Prologue

Dans la cafétéria du Sandhamn, l’ambiance est bon enfant. Il y fait bon, malgré le froid mordant qui sévit au-dehors. Une longue queue serpente devant la caisse. Ce vendredi soir, veille du deuxième week-end de l’Avent, tout le monde se bouscule pour du vin chaud et des biscuits au gingembre. Et le Sandhamn, l’un des plus gros ferries de la compagnie Waxholm, peut embarquer plusieurs centaines de passagers.
On dit que cet hiver est le plus froid que la Suède ait connu depuis quarante ans. Des épaisseurs de glace jamais vues auparavant ont commencé à recouvrir la baie de Botnie, bien qu’on ne soit encore qu’en décembre.
Filippa est à demi affalée sur l’une des banquettes, ses écouteurs bien enfoncés dans les oreilles, face à sa mère qui tient Sebbe sur les genoux. Ils sont en route pour Harô, où ils vont fêter la Sainte-Lucie avec Hasse et ses parents. Une idée par ailleurs complètement idiote : la Sainte-Lucie, ce n’est que mercredi prochain, mais personne n’a voulu écouter les objections de Filippa.
Elle soupire. Demain, ]acke organise une soirée. Et ses soirées sont toujours super cool.


Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Au baz’art des mots
Light & Smell
Les livres de Rose
Lady Butterfly & Co
Le monde enchanté de mes lectures
Cœur d’encre
Les tribulations de Coco
La Voleuse de Marque-pages
Vie quotidienne de Flaure
Ladiescolocblog
Selene raconte
La Pomme qui rougit
La Booktillaise
Les lectures d’Emy
Aliehobbies
Ma petite médiathèque
Prête-moi ta plume
L’écume des mots
Pousse de ginkgo
Ju lit les mots
À vos crimes
L’univers de Poupette
Le parfum des mots

Publié dans Uncategorized | Tagué | 2 commentaires

Week end en musique #15

Bonjour à tous, on se retrouve pour un nouveau partage musical !

« Week-end en musique » est un rendez-vous organisé par Le monde enchanté de mes lectures que j’ai découvert sur le blog de Chez Xander. Le principe est simple, une fois par semaine on partage une musique que l’on aime bien, que l’on écoute régulièrement voire même qu’on écoute en boucle.


Aujourd’hui, je vous propose d’écouter une composition de Peter Gundry qui me plaît et m’inspire vraiment beaucoup, The Weirdos Waltz, je la trouve magnifique !


Et vous, qu’est ce que vous écoutez en ce moment ?

RDV la semaine prochaine !

Publié dans Uncategorized | Tagué | Laisser un commentaire

C’est l’heure du bilan !

Voici le bilan de mes lectures du mois de décembre !

Encore peu de romans lus ce mois-ci, j’ai privilégié les ouvrages graphiques.


Mon favori : Y’en a pas ce mois-ci !

Les bonnes lectures : Deux petites lectures, avec une romance young adult fantastique ; Les gardiens des Anges tome 1 : Les Ailes perdues, on reste sur quelque chose de déjà vu sur la partie romance, mais une ambiance fantastique limite urban fantasy plutôt riche et sympa, et une jolie romance de noël, La surprise de noël, qui démarre d’un échange de mail, franchement ce n’est pas très original mais on passe un bon moment.


Du côté des titres graphiques : J’ai lu les 17 derniers tomes du manga Air Gear, vraiment démentiel sur la fin ! Les couvertures sont superbes en plus.


RDV le mois prochain !

Publié dans Uncategorized | Tagué | Laisser un commentaire

Rétrospective de l’année 2019 !

Voici les différents points qui ont faits mon année livresque 2019 :

Sur le blog…

J’ai repris le RDV du dimanche de Malecturothèque « Premières lignes », même si y’a eu quelques manquements à l’appel…

Un nouveau RDV a fait son apparition sur le blog « Week end en musique », tout simplement parce que j’écoute beaucoup plus de musiques ces derniers temps et que j’accumule les découvertes !

Je n’ai pas été très régulière avec le RDV « Qui a rejoint ma PAL », c’est dommage parce que ça permet de mettre des titres en avant que je ne chronique plus forcément systématiquement. Je vais essayer de faire un gros bilan de fin d’année 2019, le dernier datant d’août, avant de reprendre ce RDV de manière régulière et mensuelle en 2020.

J’ai oublié les challenges ! Autant en 2018, je me suis relancée dans les challenges grâce au Pumpkin Autumn Challenge et au Cold Winter Challenge, autant cette année j’ai lâché l’affaire. Manque de temps, moins de lecture, bref année peu propice pour tout ça.

Toujours plus de titres graphiques :

Je continue dans ma lancée de 2018 en lisant plus de mangas et de bandes-dessinées !

Du côté de la blogosphère et de booktube…

Là on ne change pas franchement de 2018, voire même j’ai été encore moins assidue… Et je suis toujours les mêmes personnes, tout en paillonnant toujours à droite ou à gauche, mais je manque de temps et la motivation livresque n’était pas le maître mot de cette année 2019 !

Pour citer quelques noms ; sur Booktube, Margaud Liseuse et le Bazar de la littérature sont toujours des valeurs sûres, sur la blogosphère, Un K à Part (pour son originalité !), Chez Xander (pour les mangas entre autres choses), Ombrebones (parce que c’est intelligent et bien écrit). J’en ai visité d’autres mais dans une moindre mesure.

Un salon littéraire dont je ne me lasse pas :

Cette année était ma quatrième édition du salon des Aventuriales. Comme les trois dernières années, ce fut une très belle expérience avec de très jolies rencontres, de nouvelles personnalités (notamment les éditions Alter Real et les éditions SNAG) et d’autres que je connais davantage et que j’aime retrouver chaque année (l’auteur Emmanuel Quentin ou encore Patrick Eris/Thomas Bauduret des éditions Malpertuis…). Comme chaque année, j’ai retrouvé une copine livresque et ma PAL a pris cher !


Du côté bilan lecture, c’est encore la claque par rapport aux années précédentes…

Ce sont (seulement) 48 romans/nouvelles (-11 / 2018) mais aussi 52 mangas (+2/2018), 20 bandes – dessinées (+2/2018), 2 livres voyage (+2/2018) et 2 albums jeunesse lus (sans compter tout ce que je lis à mes enfants, au minimum 1 par jour systématique le soir avant le couché…). Je ne suis pas satisfaite de ce quota de lecture, surtout au niveau des romans, qui diminue d’année en année depuis 2016.

Dans les titres qui ont marqué mon année, on retrouve :

  • du côté des romans :

Top 5 roman

  

J’ai hésité mais je pense que Mers Mortes  d’Aurélie Wellenstein est le roman que j’ai préféré cette année. Tout est beau dans cet ouvrage ! Cut the line est un titre très immersif qui m’a fait passer par différents états émotionnels, intense ! Scories m’a scotché par le parti pris de l’auteur, il est allé à fond dans son ambiance et franchement j’ai adoré ça ! Le Saut du grillon fait parti de ces romans qui sortent du lot, car le style de l’auteur ne ressemble à nul autre. Enfin, Replis, tout simplement parce que je suis très attachée à l’auteur et qu’il a un univers foisonnant et riche qui mérite que l’on s’y attarde.

et suivent de très près :

   

Ces autres titres étaient également dans mes favoris cette année, des ouvrages très intéressants et très prenants, surtout très différents des uns des autres. Je continue d’être éclectique et ça c’est très important pour moi !

  • Du côté des titres graphiques :

Top 3 BD (1er tome)

Etant donné que j’ai lu beaucoup de suite, le top 3 (tome 1) s’est fait tout seul, mais on retrouve mon éclectisme car ce sont tous les trois des titres très différents. Porcelaine sombre dans un univers victorien gothico – steampunk, Où sont passés les grands jours ? est plutôt très humaniste et contemporain, La brigade des cauchemars est axée jeunesse, inventif, sombre mais avec une bonne touche d’humour quand même.

Top 3 Manga (1er tome)

Là aussi, le top 3 s’est fait tout seul, déjà j’ai lu les 37 tomes de l’excellent shonen Air Gear, assez démentiel sur le fond de l’histoire, il est loin devant les autres… Coyote est un yaoi adulte où l’on retrouve des lycanthropes brimés par la société, c’est sexy et bien fichu, enfin, un shojo (évidemment) avec Be-Twin you & me, ce n’est pas forcément très original mais plutôt efficace !


En bref…

Je n’arrive toujours pas à retrouver un bon rythme de lecture, je cumule la fatigue, le manque de temps et de motivation aussi, je ne suis pas dans ma meilleure période livresque mais j’ose espérer que cela ne durera qu’un temps. Je conserve néanmoins de bons moments et de bons échanges qui me donnent souvent un coup de boost.

Et pour 2020 ?

Aux oubliettes mes ambitions de fin 219, je crois que je me contenterai d’être plus régulière sur le blog, je me rends compte que je peux être absente longtemps puis d’un coup lâcher 3 ou 4 articles, il faut que j’organise un peu mieux ça pour retrouver un équilibre. Je souhaite surtout retrouver mon énergie et cette envie qui s’épuisent, et bien évidemment continuer les échanges livresques passionnants et passionnés avec cette communauté !

J’en profite pour vous souhaitez à tous une excellente année 2020
et je vous dis à l’année prochaine !

Publié dans Uncategorized | Tagué , | 2 commentaires

Week end en musique #14

Bonjour à tous, on se retrouve pour un nouveau partage musical !

« Week-end en musique » est un rendez-vous organisé par Le monde enchanté de mes lectures que j’ai découvert sur le blog de Chez Xander. Le principe est simple, une fois par semaine on partage une musique que l’on aime bien, que l’on écoute régulièrement voire même qu’on écoute en boucle.


Aujourd’hui, je vous propose d’écouter Omri avec son titre Save me. J’insère volontairement une vidéo qui n’est pas celle officielle du chanteur car j’avoue, j’aime beaucoup cette image ! (D’ailleurs, si quelqu’un connaît le manga d’où elle vient, je suis preneuse du titre.)


Et vous, qu’est ce que vous écoutez en ce moment ?

RDV la semaine prochaine !

Publié dans Uncategorized | Tagué | Laisser un commentaire

Week end en musique #13

Bonjour à tous, on se retrouve pour un nouveau partage musical !

« Week-end en musique » est un rendez-vous organisé par Le monde enchanté de mes lectures que j’ai découvert sur le blog de Chez Xander. Le principe est simple, une fois par semaine on partage une musique que l’on aime bien, que l’on écoute régulièrement voire même qu’on écoute en boucle.


Aujourd’hui, je vous propose d’écouter une de mes dernières découvertes musicales que j’adore… Il s’agit du titre Hystéria de Kroww. C’est uniquement instrumental et électro je dirai, je ne sais pas bien définir ce genre là, ce n’est pas ce que j’écoute habituellement…


Et vous, qu’est ce que vous écoutez en ce moment ?

RDV la semaine prochaine !

Publié dans Uncategorized | Tagué | 2 commentaires