« Les âmes vagabondes » de Stephenie MEYER

HabitŽe.inddQuatrième de couverture : Melanie Stryder est une rebelle. Notre Terre a été envahie par un ennemi invisible. Petit à petit, les âmes vagabondes s’emparent du corps des hommes en neutralisant leur esprit. La quasi-totalité de l’humanité a ainsi succombé. Melanie Stryder fait partie du dernier groupe d’hommes libres. Lorsqu’elle est capturée par les Traqueurs, on lui insère Vagabonde, une âme exceptionnelle qui a déjà connu plusieurs corps. Elle sait les difficultés d’envahir un humain hostile : les émotions dévastatrices, le tumulte des sens, les souvenirs trop vifs. Et Vagabonde rencontre un obstacle supplémentaire : l’esprit de l’ancienne propriétaire résiste. L’âme explore les souvenirs de Melanie dans l’espoir de découvrir l’endroit où se cachent les derniers résistants humains. Mais à la place de ces informations, Melanie submerge Vagabonde par les images de l’homme qu’elle aime – Jared, un humain encore en cavale. Incapable de se dissocier des pulsions de son corps d’emprunt, Vagabonde commence à aimer l’homme qu’elle est censée livrer aux autorités. Face aux pressions extérieures, Melanie et Vagabonde se retrouvent alliées malgré elles ; commence alors pour elles la quête incertaine et périlleuse de cet homme dont elles sont toutes deux amoureuses.

Avis :

J’avoue qu’il ne me tentait pas vraiment à la base, mais vous m’avez convaincue, et je ne regrette pas du tout ! J’ai trouvé ce roman très original (rien à voir avec TWILIGHT) par son histoire (invasion d’aliens ça nous change des vampires, loup garous et autres créatures surnaturels). Je me suis surtout attachée au personnage de Gaby (alias Vagabonde), un peu fragile au début, par sa nature, elle s’est ensuite vite humanisée et cette transformation est belle à voir jusqu’à sa propre histoire d’amour.

Je me suis surtout emballée pour la relation Gaby/Ian plutôt que celle de Mélanie / Jared, j’ai trouvé ça tellement simple mais en même temps tellement beau … J’avoue j’ai eu des moments de frayeurs, d’énervement, de sourire et de bonheur !
Pour le reste, cette toile de fond est surtout prétexte à une réflexion sur la nature humaine dans ses bons comme ses mauvais côtés, l’acceptation de l’autre et de la différence, sans être toutefois moralisateur.

Publicités
Cet article, publié dans Fantastique, Science fiction, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s