« Miss Peregrine et les enfants particuliers » de Ramson RIGGS

riggs-miss-peregrine-et-les-enfants-particuliers

Quatrième de couverture : Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l’avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d’un orphelinat pour enfants « particuliers ». Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d’enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des « Monstres ».Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s’enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête de vérité sur l’île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n’a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? Et s’ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela puisse paraître…

Une histoire merveilleusement étrange, émouvante et palpitante. Un roman fantastique qui fait réfléchir sur le nazisme, la persécution des juifs, l’enfermement et l’immortalité.

Avis :

Ce livre m’a plu dès le premier regard sur la couverture. Il fait parti de ces livres objet que l’on ne lasse pas de regarder et que l’on retire de sa bibliothèque en passant devant juste pour le plaisir des yeux ! Cette petite fille sur une photo en noir et blanc lévitant et au regard envoûtant annonce très clairement l’univers de ce roman, la 4ème de couverture se résume à une phrase énigmatique mais il n’en faut pas plus pour nous séduire.

Jacob a été bercé toute son enfance par les histoires fantastiques et légèrement horrifiques de son grand – père, Abe Portman, qu’il agrémentait de photographies anciennes : des enfants particuliers aux dons étranges, des monstres aux langues multiples, une île et un orphelinat énigmatiques … En grandissant, Jacob a fini par se lasser de ces histoires abracadabrantes et a n’a plu cru son grand – père sur le réalisme de ces « contes de fée ». Un jour, Abe l’appelle et semble plus perturbé que d’habitude, Jacob inquiet se rend donc chez son grand – père et le retrouve  blessé. Avant de décédé de ses blessures, ce dernier lui dit des mots étranges qui n’ont, a priori, aucun sens. Jacob sombre alors dans la dépression et la folie en croyant voir des monstres partout. C’est grâce à son psychiatre, qu’il finira pas résoudre l’énigme de son grand – père et se retrouvera sur une île perdue d’Angleterre en quête du passé d’Abe et à la recherche de Miss Pérégrine…

Ce roman est un bijou visuel avant tout, les photos anciennes, sombres et étranges alimentent l’atmosphère très particulière de ce roman. C’est tout ce que j’aime. Du fantastique teinté d’une petite pincée horrifique, des enfants aux charmes originaux, nous transportant dans un univers visuellement sombre et particulièrement attrayant. La mise en page et l’esthétique du livre sont soignés et rendent la lecture ludique et très prenante.

L’action est finalement, assez peu présente, l’auteur à chercher avant tout à nous transporter dans un univers où Les personnages, plus attachants les uns que les autres, sont travaillés finement mais simplement, des enfants aux pouvoirs incroyables : créer le feu, faire pousser les arbres, redonner vie aux être mort, être habiter d’un essaim d’abeilles, être invisible, avoir une force surhumaine, voir les monstres… Ils vivent dans un orphelinat gérer de main de maître par Miss Pérégrine et évoluent dans une boucle temporel infinie. Le tout dans une ambiance fantastiquement légendaire mais sans en faire trop, cela reste réaliste et accessible. L’écriture est simple et sans effet de style. On est embarqué même si nous restons parfois sur notre faim.

Les thèmes principaux, restent graves; la 2nde guerre mondiale et le nazisme et la psychologie infantile, et inspirent une réflexion assez profonde. Le ton est cependant allégé par les autres thèmes; le voyage dans le temps, la magie et les légendes.

Un roman à lire et regarder. On comprend aisément que Tim BURTON est eu un coup de coeur pour ce livre ! Il me tarde de voir cette adaptation cinématographique qui j’en suis sûre sera magnifique !

Publicités
Cet article, publié dans Fantastique, Mes favoris, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s