« Paradise » de Simone ELKELES

paradisesimoneelkeles

Quatrième de couverture : Un accident de voiture lie le destin de Maggie à celui de Caleb, le garçon qui l’a renversée. Malgré la culpabilité et la rancune, pourront-ils se reconstruire et se pardonner ? Condamné pour avoir renversé Maggie alors qu’il conduisait en état d’ivresse, Caleb Becker rentre chez lui, à Paradise, après avoir purgé sa peine. Quant à Maggie, elle sort tout juste de l’hôpital, où elle vient de subir une longue rééducation. Les deux jeunes gens veulent s’éviter mais Paradise est une toute petite ville. C’est plus fort qu’eux : le destin les a réunis et, petit à petit, leur amitié naissante se transforme en romance. C’est sans compter sur l’ex petite amie de Caleb, qui n’a pas l’intention de laisser le garçon lui échapper…

Avis :

C’est mon premier roman de Simone Elkeles et je ne suis pas déçue. L’auteure nous transporte dans une romance young adult simple et profonde.

Caleb, 17 ans, sort enfin de prison après une année d’incarcération suite à un accident de voiture alors qu’il était en état d’ivresse ; il a renversé Maggie et a pris la fuite. Il en sort changé et amer. Maggie vient de passer une année entre chirurgie réparatrice et rééducation, ayant eu pour conséquence de la faire sombrer dans la solitude. Elle doit cependant reprendre le chemin du lycée. Mais à Paradise, il n’est pas facile de réintégrer une société régit par l’image et les habitudes, et qui aujourd’hui ne les accepte plus.

Caleb, ancienne star du lycée, revient donc différent à Paradise, l’expérience de la prison l’a rendu plus fort mais aussi plus méfiant. Il découvre perplexe une ambiance familiale dans le déni de l’année qui vient de s’écouler. Sa mère est un « robot » bien sous tout rapport, son père est une « poule mouillée »  qui occulte le problème et sa soeur jumelle est devenue un « zombie » gothique. Frustré et plein de ressentiment, et l’on comprend au fil du livre pourquoi, il tente de reprendre le cour de sa vie de lycéen en revoyant ses potes et en retrouvant sa relation avec sa petite amie Kendra. Il est cependant condamné à réaliser des travaux d’intérêts généraux pour valider sa libération.

Maggie n’est plus que l’ombre d’elle même, ancienne championne de tennis populaire, elle est devenue solitaire et fuit les sorties et ses anciennes amies, plus particulièrement Léah la soeur de Caleb, qui la mettent mal à l’aise.  C’est un personnage meurtri et profondément seul, la séparation de ses parents et l’absence de son père lui pèse profondément, elle se sent mal aimée et abandonnée. Lorqu’elle apprend que Caleb est de retour, le monde finit de s’écrouler autour d’elle; elle redoute de le voir à nouveau.

Nos deux destins brisés se retrouvent cependant à travailler pour la même personne ; Mme Reynolds, une vieille femme pleine de vie et n’ayant pas sa langue dans sa poche. C’est un personnage rafraîchissant malgré son âge, ouverte d’esprit, pleine d’humour et de bons sentiments pour nos deux jeunes gens. Elle ne recule pas devant l’adversité et cherche à arranger les choses entre eux. Devant prendre, le même bus pour se rendre chez la vieille dame, ils devront se côtoyer chaque jour. Maggie ne peut s’empêcher de regarder Caleb, le dévorer des yeux et se sentir attirée par la réminiscence de ses sentiments passés. Caleb est perplexe, déçue par sa petite amie et incompris par sa famille, il se sent écouté et accepté auprès de Maggie, il est irrémédiablement attiré par elle.

L’auteure crée une atmosphère intimiste ciblé sur nos deux héros, Caleb et Maggie. (J’avoue avoir eu nettement moins d’intérêt pour les personnages secondaires) Elle sait manier les mots qui nous transporte dans des émotions simples et vives, le coup du baiser sous l’arbre nous achève tellement ça sonne juste et que c’est beau. La relation amoureuse n’est pas immédiate pour des raisons évidentes, on y entre en douceur, le temps pour nos deux personnages de réapprendre à vivre, de se pardonner et de s’apprivoiser. C’est une belle histoire d’amour écrite sans fioriture et justement. Simone Elkeles nous rend « accroc » par une écriture fine et efficace, les pages défilent rapidement, nous sommes hors du temps et on ne peut relâcher notre lecture jusqu’à une fin bien frustrante et qui ne nous contente pas ; le seul point négatif du roman. Je ne savais pas qu’il y avait un tome 2, je vous laisse imaginer ma perplexité face à cette fin que j’ai espéré bien meilleure jusqu’à la dernière page !

Une très bonne première expérience donc avec cette auteure que je réitérerai bien sûr pour le tome 2 mais aussi pour ses autres romans. Un livre simple à ressentir que je recommande vivement !

Challenge un brin de romanceChallenge je suis ecclectiqueChallenge un baiser avec plaisriChallenge je suis une héroïne

Publicités
Cet article, publié dans Romance, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s