« Kaleb II : Abigail » de Myra ELJUNDIR

kaleb-2-le-male-dans-la-peauQuatrième de couverture :

Le Mâle dans la peau.

Saison 2.

Magnétique et sensuelle, Abigail est l’arme la plus redoutable du réseau SENTINEL.
La jeune succube se nourrit de votre énergie vitale et vous consume dans l’extase.
Inutile de lutter : l’attraction qu’elle suscite est irrésistible.
Même si faire l’amour avec elle, c’est s’unir à la mort.

Kaleb Helgusson est plus dangereux encore, car il porte désormais l’empreinte du Mal.
Quand leurs routes se croisent, Abigail a beau le repousser, l’empathe l’attire comme un aimant.
Au terme d’un affrontement passionnel sans merci, ils découvriront avec effroi ce que la combinaison de leurs dons peut accomplir.
Mais seront-ils capables de maîtriser leurs désirs les plus sombres ?

Mon avis :

Un héros qui n’en est pas vraiment un, un personnage à la part d’ombre si séduisante qu’il vous happe dans son univers, je vous présente Kaleb.

Kaleb a finalement quitté la France et laissé son passé derrière lui. En espérant retrouver Abigail, l’énigmatique soldat de SENTINEL (groupuscule multicentenaire aux méthodes douteuses qui cherche à capturer les EDV), il se retrouve en Irlande. Il espère par ailleurs retrouver d’autres EDV (enfants du volcan) afin de comprendre ce qui lui arrive et se sentir de nouveau humain. Sa rencontre avec Abigail est explosive, ses pouvoirs de plus en plus puissants et incontrôlables et il est chassé plus ardemment encore par Bergson, le terrible chef de guerre de SENTINEL. Dans sa quête de vérité, il se retrouvera sur sa terre natale, l’Islande et devra faire face à la colère, à la haine, à l’amour, à l’amitié et à la trahison…

Kaleb est au plus bas, il se sent désorienté, seul, en colère et est en proie à ce pouvoir qu’il ne contrôle de moins en moins. Son empathie ne cesse de croître et entraîne des conséquences sans point de retour, il continue cependant de lutter face à son mauvais côté et croit encore à l’existence de son ancienne personnalité. Il est encore plus séduisant, charmeur au sourire ravageur, plus adulte et en même temps très enfantin par son manque d’amour prononcé. Le jour où Abigail entre dans sa vie, il y voit une lumière dans son monde désormais ténébreux, un espoir pour son humanité perdue, un amour possible qui pourrait le ramener du bon côté. Et pourtant… Abigail est une jeune femme au charme irrésistible, une succube auquelle aucun homme ne résiste, formatée par le colonel toute son enfance, c’est un personnage qui se rebelle, calculateur à double visage et qui réserve son lot de surprises… Amie ? Amante ? Ennemie ? On ne sait pas vraiment, on est décontenancé face à ce personnage troublant, très difficile à cerner jusqu’à la fin du tome. Le récit est ciblé sur leur intense attirance commune, Abigail souhaite résister mais Kaleb voit en elle sa « sauveuse », il fera donc en sorte de charmer la jeune femme, ce qui ne sera pas sans conséquence funeste.

L’intrigue de fond est aussi grandement développée, la recherche des autres EDV et la réalisation d’une Prophétie censée sauver les innocents du mal. La croyance de celle-ci est  alimentée par l’apparition de l’homme noir chez chacun. Celui-ci est de plus en plus présent et est narrateur de chapitres entiers. La Prophétie évoquée dans le tome 1 prend ici un sens  mais reste malgré tout énigmatique, son interprétation et sa finalité semblent, cependant, bien différentes pour les personnages notamment pour trois d’entre eux. Mais là encore tout n’est pas clair… Qui est vraiment l’Elu ? Par ailleurs, on en apprend plus sur les EDV et leurs pouvoirs ; Guérisseur, Synesthète, Conteuse, amplificateur de don, détecteur de mensonge…  La richesse des personnages et de leur psychologie est encore une fois très réussie, pas de protagonistes stéréotypés, mais des personnalités bien travaillées et attachantes. Kaleb en tête. Les uns sont bons, les autres plus mauvais qu’ils n’y paraissent, d’autres sont des traîtres, et on reste surpris quand on apprend lesquels !

 Myra Eljundir a toujours une écriture addictive, fluide, posée et facile de compréhension. On ne lit pas, on dévore les pages les unes après les autres. Elle manie les sous-entendus et les révélations d’une plume de maître. L’Auteure réussie magistralement ce tour de force de nous manipuler jusqu’à la dernière page. Elle joue avec nos nerfs et est très douée pour cela.  L’intrigue est suffisamment profonde pour alimenter notre soif de savoir et notre questionnement tout au long du récit.

Alors qui est vraiment mauvais ? Le tome 3 nous l’apprendra et franchement en tournant la dernière page, j’étais vraiment frustrée de ne pas avoir l’ultime tome de la série dans ma PAL. Un roman à lire absolument tant il est original et passionnant du début à la fin !

Pour celles et ceux qui le souhaitent, je vous invite à découvrir le tome 1, mon avis est ici.

Challenge je suis ecclectiqueChallenge un baiser avec plaisri

 

Publicités
Cet article, publié dans Fantastique, Mes favoris, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « Kaleb II : Abigail » de Myra ELJUNDIR

  1. noisette2011 dit :

    Tu me donnes encore plus envie de lire rapidement le deuxième tome ! ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s