« Le faire ou mourir » de Claire-Lise MARGUIER

le-faire-ou-mourir

Quatrième de couverture : Vus de l’extérieur, ils faisaient plutôt peur, ceux de la bande à Samy, avec leurs coupes de cheveux étranges, leurs vêtements noirs, leurs piercings… Mais le jour où les skateurs s’en sont pris au nouveau du collège, Dam, avec son physique de frite molle, c’est Samy qui s’est interposé et lui a sauvé la mise. Et c’est comme ça qu’ils se sont rencontrés et que l’histoire a commencé. Samy a essuyé le sang qui coulait de la tempe de Dam, avec sa manche noire. C’était la première fois que quelqu’un le touchait avec autant de douceur…

Avis :

Que dire de cette pépite livresque qui m’a émue profondément et que je n’ai pas réussi à lâcher avant la fin ? Ce livre est une histoire de mal être, d’amitié, d’amour, d’incompréhension, des méfaits d’une mauvaise éducation et du manque de communication. Un livre qui nous touche par son extrême simplicité et sa terrible profondeur. Un livre qui nous prend au tripe, qui nous met en colère, nous fait sourire pour ensuite nous horrifier avant de baumer notre coeur.

Dam, est un adolescent, frêle et réservé, qui a toute sa vie subit les railleries de sa famille et des autres. Dans ce nouveau lycée, il espère que cela changera mais hélas ce n’est pas le cas. Le jour, où il est pris à parti par la bande des skateurs, Samy intervient et s’oppose à eux, malgré sa majorité, les skateurs s’écartent et fuient cet adolescent aux innombrables piercings, au look sombre et au maquillage extrême, tout en noir. Dam et Samy deviennent amis voire peut-être un peu plus.

L’auteur nous dépeint des personnages extrêmement forts et attachants. Dam est profondément ancré dans un mal être qu’il tente de vaincre en se scarifiant. Il est incompris par sa famille et manque de confiance en lui pour exprimer ses envies et ses sentiments. Samy est tout son contraire, un adolescent sûr de lui, fier et assumant pleinement son look et ses idées. Un personnage tout en douceur, intelligent et compatissant, il est juste formidable et pourtant, lynché par les autres parents en tant que « lopette satanique » à cause de son style. On ne peut que s’attacher à ses deux là et les suivre dans cette relation unique qui les unit. Ils ne font rien de mal, et pourtant, le père de Dam est un véritable « vieux con » qui ne cherche pas à comprendre son fils mais ne cesse de l’humilier et de privilégier sa fille, délaissant les sentiments tragiques qui alimentent Damien. Ce personnage suffit à lui seul à engendrer notre colère, on a envie de hurler chaque fois qu’il apparaît.

Claire – lise Marguier a un style très simple mais au combien efficace ! Le texte nous est narré à la première personne, Dam nous raconte son histoire, on l’écoute attentivement, accroché à ses mots, à ses lèvres, qui nous chamboulent, nous percutent et nous épuisent émotionnellement. La fin nous déroute et nous achève, notre coeur est K.O et notre tête perdue ailleurs. C’est juste magnifiquement tragique.

Franchement ne passez pas à côté de ce trésor, un roman court certes, mais grand dans son intensité émotionnelle. A ressentir et à lire absolument !

Challenge un brin de romance Challenge un baiser avec plaisri

Publicités
Cet article, publié dans Mes favoris, Roman contemporain, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « Le faire ou mourir » de Claire-Lise MARGUIER

  1. Ping : Top Ten Tuesday n°76 : Les 10 romans qui vont ont fait pleurer | Songes d'une Walkyrie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s