« Animae tome 3 : Le cauchemar du chien » de Roxane DAMBRE

Animae3

Quatrième de couverture : « Vous ai-je déjà parlé de mon talent pour me fourrer dans des situations invraisemblables ? Eh bien, ça se confirme. Il y a 48 heures une folle m’attachait sur une table de dissection, et voilà qu’aujourd’hui je découvre des Chalcrocs, nos ennemis ancestraux, en train de repérer les adresses parisiennes de tous ceux de mon peuple. Nous sommes en danger. Les plus faibles d’entre nous vont être évacués. Du coup, le jour, je bosse sur une de mes enquêtes étranges pour les services secrets, et la nuit, je pars en chasse ! Est-ce qu’un jour je pourrai passer une soirée tranquille avec mon fiancé ? Je mords le premier qui dit non ! »
Lou, 22 ans, vient d’être promue au sein du département de Recherche sur l’Inexplicable de la DCRI, les services secrets français. Ses équipiers, Arthur le hacker déjanté comme Isabelle la scientifique glacée, ne savent pas tout d’elle : même si elle a l’air d’une jolie blonde un peu fragile, la vraie nature de Lou est animale, elle se transforme à volonté. En panthère, de préférence. Le seul au courant est le beau Joshua, son fiancé-capitaine, autour duquel d’ailleurs tourne une nouvelle agente un peu trop jolie…

Avis :

Un troisième tome bien plus abouti que les 2 premiers opus ; du rythme, du suspens et des révélations sont à l’honneur. Enfin, la série se pose, se densifie et s’affirme davantage.

Lou, Daierwolf de son état, se remet à peine de son expérience malheureuse avec une ancienne collègue névrosée de science qui a coûté la vie de deux personnes de son équipe et la démission de son responsable. Par ailleurs, des Chalcrocs d’un nouveau genre font surface et semble préparer une terrible vengeance contre son peuple.  A côté de cela, de mystérieux OVNIS lumineux entraînent une vive panique dans la capitale où les habitants développent une terrible phobie de l’eau…

On retrouve donc avec plaisir Lou et son sexy Capitaine Levif mais on s’attache surtout au personnages secondaires ; son équipe de choc : Arthur, le petit génie et Isabelle, la physicienne au sourire de requin ainsi que le Lieutenant Benjamin équipé d’un bras high tech depuis son amputation. L’équipe du département des mystères a vu quelques changements, entre la mort de deux d’entre eux suite à la trahison de Mona et la démission de leur responsable, ils ne sont plus que 3 pour assurer toutes les résolutions d’énigmes qui leur sont apportées. Lou a été promue, elle est devenue la numéro 2 du département et gère d’une main de maître ses nouvelles responsabilités. Par ailleurs, on en apprend davantage sur les vraies identités d’Arthur et d’Isabelle qui semblent lier plus qu’on se l’imagine ; le petit Pirate est égale à lui-même, craintif, plein d’imagination , un brin névrosé, parfois trop enfantin mais toujours aussi futé et ingénieux. Isabelle est toujours aussi secrète, froide et tyrannique et inspire crainte et respect mais sous cette image négative, elle aspire à protéger les membres de son équipe et plus particulièrement le petit génie. Quant au lieutenant, sa relation complice avec Arthur apporte quelques moments hilarants, ses deux facettes entre son personnage d’agent secret et sa véritable personnalité jonglent astucieusement et apportent beaucoup d’énergie et d’empathie pour ce personnage plutôt charismatique. On sent qu’il est cependant un peu dérouté par la nouvelle recrue de l’équipe du Capitaine, la jolie Agathe, petite jeune femme pleine d’entrain et très efficace dans son rôle d’agent secret, qui a jeté son dévolu sur le lieutenant qu’elle drague très ouvertement. Cette dernière entraînera d’ailleurs quelques jalousies excessives chez Lou qui ne verra pas d’un très bon oeil que ses performances professionnelles plaisent autant à son mâle. Du côté Daierwolfs, Camille prend également du galon au sein de la race et a par ailleurs le béguin pour une jeune humaine… D’autres petits nouveaux dont on entendait parler de part leur retrait, les fameux daierwolfs itinérants, font leur apparition. Vous l’aurez compris ce tome est très riche d’un point de vue développement des personnages mais aussi par l’apparition de nouveaux.

Concernant l’intrigue de fond, le mystère Chalcroc s’épaissit et n’annonce rien de bon, ces derniers semblent s’être « améliorés » de bien des manières et s’organiser pour nuire aux Daierwolfs, nous sommes à l’aube d’une guerre entre métamorphes qui promet d’être passionnante. Enfin, l’énigme extra-terrestre est très intelligemment menée, faisant intervenir les services secrets les plus puissants étrangers, et trouve une résolution très surprenante…

Quant au style de l’auteure, il n’est plus à présenter, Roxanne Dambre a une plume fluide qui se lit très facilement. Elle offre comme à son habitude un roman pétillant et divertissant mais nettement plus abouti et réfléchi ici, autant j’étais un peu sur la réserve sur les deux premiers, autant ce tome m’a enthousiasmée et réconciliée avec le genre.

En bref, un nouveau tome qui tient toutes ses promesses et qui apporte son lot de révélations comme de nouvelles interrogations qui devraient trouver des réponses dans le prochain tome. L’univers de la série est bien posé, il ne reste plus qu’à savourer les actions, les énigmes et les personnages excentriques !

Je remercie Louve et les éditions Le livre de poche pour ce partenariat.

pleine lune magie écletiquefranco Jtaime

Publicités
Cet article, publié dans Bit-lit, Chroniques, Fantastique, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s