« Noces d’éternité » d’Aude RECO

noces-211x300

Quatrième de couverture :

Angleterre, année 1890…

Ellen Covert vit dans un manoir victorien sujet à d’étranges manifestations : empreintes de pas mouillés, robe de mariée qui saigne,…
L’atmosphère se charge de mystère jusqu’au jour où le corps de son futur époux est retrouvé mort au matin de ses noces.
En dépit des conventions, Ellen enquête sur le mystère de la demeure et sur celui qui entoure sa propre personne. Dépourvue de droits, elle se heurte aux secrets de son père et à la mort mystérieuse d’une esclave.
Perdue entre intimes convictions et troubles, elle s’apercevra que le plus grand danger ne vient pas d’où elle pense…

Avis :

Une nouvelle à l’atmosphère gothique, sombre et remplie de mystère inaugurant parfaitement cette nouvelle collection des Editions du Petit Caveau.

1890, dans un Manoir Victorien, Ellen Covert doit bientôt épouser un homme qu’elle n’aime pas mais choisi par son père. Le matin des noces, le futur époux est retrouvé mort, d’une bien étrange manière… De là, les mystères et les non dits, n’auront de cesse d’attirer la curiosité d’Ellen vers une quête de la vérité qui l’amènera à douter de son père et à découvrir une malédiction funeste épouvantable.

Cette histoire nous plonge dès le début dans une atmosphère brumeuse des bords de mer anglais ; des falaises abruptes attractives et un manoir victorien sombre et mystérieux. Ellen aime cet endroit depuis sa tendre enfance, pourtant, quand la mort vient frapper son havre de paix, les secrets de famille se réveillent et la malédiction d’une sorcière avec. Entre esprit errant, bruits obscurs, robe de mariée qui saigne et traces de pas disparaissant aussi vite qu’elles apparaissent, Ellen cherche à savoir quelles cachotteries le silence des serviteurs et la colère de son père recèlent. Les révélations, entre amour interdit, infidélité et meurtre, seront impitoyables et mettront Ellen dans une position bien plus morbide qu’elle ne s’y attendait. La vengeance d’un esprit et les croyances de l’époque promettent, par ailleurs, une fin surprenante.

L’auteure décrit parfaitement cet environnement propice aux légendes et malédiction funeste, teinté de fantastique où la réalité est vite obscurcie par l’apparition d’êtres surnaturels. Le style est fluide et sans fausse note, la nouvelle est vite lue, trop vite peut-être, on en aimerait davantage. Un petit mot sur la couverture superbe réalisée par la très talentueuse Alexandra V. BACH qui donne parfaitement le ton.

En bref, une nouvelle à l’ambiance gothique réussie même si j’avoue être restée un peu sur ma faim ! Je suis curieuse de découvrir les autres titres qui seront proposés dans cette collection.

Jtaime magie ténèbres      franco  écletique

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Fantastique, Nouvelles, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s