« Neige » de Maxence FERMINE

neige

Quatrième de couverture : C’était une nuit de pleine lune, on y voyait comme en plein jour. Une armée de nuages aussi cotonneux que des flocons vint masquer le ciel. Ils étaient des milliers de guerriers blancs à prendre possession du ciel. C’était l’armée de la neige. Au Japon, à la fin de XIXe siècle, le jeune Yuko s’adonne à l’art difficile du haïku. Désireux de perfectionner son art, il traverse les Alpes japonaises pour rencontrer un maître. Les deux hommes vont alors nouer une relation étrange, où flotte l’image obsédante d’une femme disparue dans les neiges. Dans une langue concise et blanche, Maxence Fermine cisèle une histoire où la beauté et l’amour ont la fulgurance du haïku. On y trouve aussi le portrait d’un Japon raffiné où, entre violence et douceur, la tradition s’affronte aux forces de la vie.

Avis :

Une belle découverte que cette nouvelle, la découverte d’une plume poétique et sensible, la découverte d’une société japonaise ancienne aux Arts multiples et surtout la découverte d’une nature pure et aux formes artistiques complètes ; la Neige.

Yuko est fils de prêtre et décide de devenir poète, ce qui n’est pas aux goûts de son père. Pourtant, difficile de ne pas comprendre la passion de son fils pour le Haïku et pour cette nature hiémale qu’est la neige, un jour le poète de la cour se présente à leur porte et découvre son talent. Du talent certes, mais trop pur, trop blanc et pas assez coloré, il lui conseille donc d’aller voir Soseki, l’un des plus grands artistes de son époque, qui par son enseignement lui apprendra le peu qu’il lui manque pour que son Art ; la poésie, soit parfait. Il part alors à la rencontre de cet homme qui lui réserve une bien ironique surprise. Entre échange complice et pédagogique, l’aura d’une femme disparue au cœur de la montagne, viendra sceller leur lien.

L’auteur présente ici une nouvelle aux courts chapitres, très vivants, dynamiques associés à une écriture élégante et posée. La poésie des mots ponctuée de ci, de là d’Haïku viennent donc se heurter à de courts paragraphes. On découvre ainsi, la sagesse d’un jeune poète, sûr de son avenir et amoureux d’une nature blanche, épurée et à la douceur du coton qui peu à peu se métamorphose, qui par les événements et les rencontres, finira par sortir de son cocon tel un magnifique papillon aux formes et aux couleurs parfaites. La sensibilité poétique, la beauté de la nature, l’amour mais aussi la mort sont autant de thèmes magiques qui explosent dans nos yeux et nos coeurs, tel un feu d’artifice, à cette lecture.

Des personnages, on retiendra d’une part Yuko, ce jeune poète, prêt à traverser les Alpes Japonaises et affronter celle qu’il aime plus que tout ; la Neige, pour jouir de l’écriture des ces petits poèmes magiques que sont les Haïkus. On suit son voyage, de ses premiers amours chez lui à la consécration d’une rencontre avec un artiste hors du commun Soseki. Yuko est un Amoureux surréaliste, amoureux des mots, amoureux de la Neige, amoureux d’une étrange femme blonde, morte depuis probablement des années. D’autre part, il y a Soseki, un ancien Samouraï devenu un membre de l’Art pour des raisons funestes. Ce vieux personnage au passé dramatique, est plein de mélancolie, de sagesse altruiste et d’une aura pleine de mystère. Une relation intime et pleine de silence vient peu à peu unir ces deux personnages, charismatiques et à la fois discrets.

En bref, une nouvelle pleine de douceur qui suit le parcours initiatique d’un jeune homme fasse à la passion des mots, la passion d’une nature mais surtout celle de l’Art dans toutes ses formes. Une petite pépite littéraire qui mérite d’être lue avec beaucoup d’attention.

écletique franco Jtaime

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Mes favoris, Nouvelles, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour « Neige » de Maxence FERMINE

  1. LadyMina dit :

    J’avais adoré la douceur et la poésie qui ressorte de ce texte 🙂

  2. Aurélie Sinoir dit :

    Ce livre me tente pas mal. Encore plus maintenant 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s