« Prince Captif tome 1 : L’Esclave » de C.S. PACAT

prince captif

Quatrième de couverture : Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos. Mais lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave au prince d’un royaume ennemi.
Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere. Mais dans la toile mortelle de la politique Vérétienne, les apparences sont trompeuses, et lorsque Damen se retrouve pris dans un jeu de pouvoir pour le trône, il doit s’allier à Laurent afin de survivre et sauver son royaume.
Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr…

Avis :

Un roman prenant, haletant et déroutant ! Difficile de le lâcher avant de l’avoir terminé. A  l’image de la quatrième de couverture parfaitement adaptée au contenu du livre, le roman est avant tout très intimiste et axé sur la relation Maître – Esclave entre Damen et Laurent avec en toile de fond, une guerre entre deux royaumes comprenant complots et négociations et esclavagisme sexuel.

Après la trahison de son beau frère, Kastor, le Prince Damienos dit Damen, héritier du trône d’Akielos, est devenu Prince déchu et esclave à la cour d’un pays ennemi, le royaume de Vere dont l’héritier est le jeune Prince Laurent. Ce dernier est froid et d’une beauté angélique, mais à toutes les raisons de détester le peuple d’Akielos et ne ménage pas son nouvel esclave, Damen.  Au coeur de ce royaume, Damen découvre avant tout la condition d’esclave sexuel entre les Mignons et les Favorites des courtisans et des royalistes, le tout dans une atmosphère homosexuelle, les Vérétiens rebutant à tout prix la procréation de bâtards. Les jeux du pouvoir, les trahisons et les apparences trompeuses ne sont jamais loin et promettent des moments intenses et pleins de surprises.

Ce tome repose essentiellement sur ces deux personnages, antagonistes mais franchement réussis ! La cohésion entre eux fonctionne à merveille malgré leur haine mutuelle. Damen est donc le Prince Damienos, un guerrier accompli et aimé de son peuple. Offert en tant qu’esclave à Laurent, Prince de Vere, il doit absolument lui cacher son identité, car il est un ennemi à abattre pour les Vérétiens. Se retrouver dans cette condition d’esclave, le frustre et l’humilie, mais s’il veut survivre et rejoindre à nouveau son peuple qui le croit mort, il devra faire quelques concessions et s’acquitter d’obéissance. Laurent est un personnage froid, cruel et manipulateur, loin des attitudes pleines de luxure des courtisans du royaume Vérétien, il voit en Damen, une source de vengeance et un objet à détruire et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne fera pas dans la dentelle pour le tester et l’humilier. Sa blondeur et ses yeux bleus lui vaut un physique d’une beauté innocente mais son attitude et son caractère carnassier le rendent dangereux et menaçant.  Pourtant, on sent qu’entre ces deux personnages, outre l’animosité respective qu’ils se portent et les joutes verbales souvent peu respectueuses, il se passe quelque chose, Damen perturbe Laurent, c’est évident, attise sa curiosité et étonnamment malgré ses réticences, Laurent finira par protéger Damen. Quant à Damen, il est indéniablement attiré par Laurent, malgré les horreurs qu’il lui fait subir, malgré les paroles humiliantes, il ne peut s’empêcher d’être intrigué par ce personnage austère et finira également par le protéger. Entre eux, c’est très complexe, entre haine et attirance, curiosité et vengeance, le tome 2 promet probablement une évolution intéressante pour l’avenir de ces deux personnages.

Sur le fond, le thème de l’esclavage fait ici partie intégrante du roman. Il y a les esclaves respectés par leur Maître, bien traités et heureux de leur condition d’une part, et à la cour de Vere, il y a ceux qui sont abusés, maltraités entre tortures et viols, d’autre part. Ce dernier aspect traité sans trop de descriptions salaces et excessives, laisse tout de même place à l’imagination du lecteur, ce qui peut parfois être pire. Collier, chaîne et laisse d’or, poudre d’or, perles dans les cheveux, huiles aux odeurs enivrantes et tuniques fines transparentes, les esclaves sexuels sont apprêtés pour le bonheur de leur maître, partageant leur sortie mais aussi leur couche. Là aussi, les jeux de pouvoir sont monnaie courante pour gravir les échelons : cruauté et manigances sont à l’oeuvre,  on pense entre autre à Nicaise, ce jeune Mignon à peine adolescent qui ne reculera devant aucune perfidie pour plaire à son maître et nuire notamment à Damen et à un autre esclave d’Akielos ; Erasmus. Le sujet est un peu glauque mais traité avec réalisme et se révèle passionnant. Par ailleurs, on a également une présentation du système politique et des joies libertines du royaume de Vere avec des us et coutumes qui leur sont propres et reposant le plus souvent sur des attitudes dépravées ou des violences gratuites mais pas que…

L’écriture est fluide et se lit aisément, on est vite happé dans cette histoire que l’on peine à lâcher. L’auteure a un style simple mais efficace avec un sens du détail, de la description et un vocabulaire précis et complètement adapté à son contexte. On est, sans aucune difficulté, transporté dans ces Royaumes avec ces Princes Héritiers et leur esclaves.

En bref, un très bon premier tome qui présente avant tout nos deux héros et pose le contexte de leur histoire à venir. Plaisant à lire et original dans le genre ! Il est évident que le tome 2 ne peut qu’être très attendu après cette lecture.

Je remercie Babelio et les éditions Milady pour m’avoir permis de découvrir ce roman passionnant grâce à une épreuve non corrigée dont la présentation est aussi sublime que le roman original !

Jtaime

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Fantasy, Mes favoris, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s