« Juliette Forever » de Stacey JAY

Juliette forever

Quatrième de couverture : Oubliez tout.
Oubliez Roméo qui se tue pour Juliette. Oubliez Juliette qui se tue pour Roméo. La vérité ? Les deux amants sont devenus immortels… mais ennemis à jamais. Depuis quatre siècles, Roméo s’acharne à séparer ceux qui pourraient s’aimer, quand Juliette doit tout faire pour les réunir. Entre les deux anciens amants, tous les coups sont permis. Car l’amour a fait place à la haine. Pour toujours. Vraiment ?

Avis :

Roméo, Juliette, deux âmes sœurs, une tragique histoire d’amour intemporelle… Pour reprendre les termes de la quatrième de couverture, oubliez tout ça ! Imaginez plutôt des êtres de l’Ombre, les mercenaires et des êtres de Lumière, les Ambassadeurs, se combattant au travers des siècles pour lier et séparer des « âmes sœurs », il y a des morts, de la violence, de la haine, mais surtout de l’amour, car il est important de garder en tête que Roméo et Juliette étaient avant tout deux jeunes amoureux…

De nos jours, Juliette se réveille dans le corps d’Arielle après un accident de voiture et auprès d’un jeune homme. Sa mission ? Arranger la vie de son hôte, trouver deux âmes sœurs à réunir et éviter que les mercenaires viennent s’en mêler. Ce que Juliette n’avait pas prévu, c’est que cette fois le Mercenaire est proche, plus proche que d’habitude, puisqu’il se réveille dans le corps du jeune homme accompagnant Arielle. Pour couronner le tout, il s’agit de Roméo, son ennemi depuis des siècles, entre eux la haine est violente et un nouveau combat va les voir de nouveau s’affronter.

Ce roman présente donc un nouveau regard sur l’œuvre Shakespearienne, c’est intéressant, bien trouvé et ça se révèle très addictif. On a nos deux personnages de base qui n’ont plus rien à voir avec ceux que l’on connaît si bien. Roméo est devenu un Mercenaire, une espèce de Démon, colportant le mal, la haine et souvent la mort. Son rôle est simple, détruire les âmes sœurs, pour cela il doit faire en sorte qu’un être en tue un autre et que celui qui tue accepte de devenir lui – même un Mercenaire. Juliette est un Ambassadeur, une espèce d’Ange, voué à protéger les humains. Par ses actes, elle doit réunir deux êtres qui sont fait pour s’aimer, les lier pour toujours en révélant l’amour qu’ils se portent. L’un et l’autre s’affrontent et se détestent depuis près de quatre siècles. Deux personnages assez forts dans leur individualité respective même si Roméo sort un peu du lot. Juliette est l’héroïne de ce premier opus. On la suit dans son rôle d’Ambassadeur, elle doit s’adapter à l’univers de son hôte sans trop  faire apparaître sa propre personnalité, ce qui ne va pas être évident notamment quand elle rencontre Ben, un personnage qui remet beaucoup de chose en question. Par ailleurs, Juliette se retrouve pour la première fois seule sur Terre pour réussir cette mission, sans aucune aide de celle qu’elle appelle « Nourrice » et qui d’habitude la conseille pour atteindre son objectif. Enfin, l’attitude de Roméo, qui semble chercher un moyen de la convaincre qu’ils peuvent s’aimer à nouveau et retrouver leur liberté respective ensemble et pour toujours, rend Juliette un peu perplexe face à ces changements et retournements de situation qui sont loin d’être ce dont elle a l’habitude.

Ce qui est aussi intéressant dans cette version, c’est la dualité  proposée par l’auteur entre la notion d’amour, le romantisme très prononcé, la romance avec parfois même une touche de guimauve et l’aspect fantastique plus sombre, violente, la mort, le sang et la putréfaction des corps, qui s’affrontent tout au long du récit. C’est extrême mais cela reflète tout l’intérêt de ce roman qui annonce une histoire loin d’être simple.

Côté style d’écriture, on reste dans la veine du young adult qui se lit vite et bien sans anicroche, c’est agréable et sans fioritures, la lecture se fait donc avec fluidité. Si tout au long de l’histoire, on est happé, que les pages défilent sous nos doigts, quand on arrive au dénouement, on est un peu déçu par cette fin alambiquée, elle reste toutefois surprenante et joue son petit effet.

En bref, une lecture plutôt légère avec laquelle on passe un agréable moment de lecture, divertissant et addictif, que demander de plus ? Par ailleurs, l’histoire de Roméo s’annonce tout aussi plaisante !

Jtaime MA PAL

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Romance, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s