« La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme illustrée »

droit de l'homme

Présentation de l’éditeur : 

CONNAÎTRE SES DROITS, C’EST RÉSISTER !

« Ce livre est à mettre entre toutes les mains, il doit circuler en tous lieux, il est pour tous les âges. Il est notre bouclier contre la barbarie. Il est un outil pour lutter contre les idées qui font perdre à certains leur humanité. »

Fabienne Kriegel, Directrice des Editions du Chêne

Début 2015, en réaction à l’attentat de Charlie Hebdo, les Éditions du Chêne ont décidé de publier la Déclaration universelle des droits de l’homme en beau livre illustré.

Le propos : relire ces 30 articles capitaux à la lumière d’illustrations qui rappellent l’importance et la force de l’image.

Trente-deux artistes contemporains illustrent les 30 articles de la Déclaration universelle des droits de l’homme et donnent corps à ce texte fondamental, pilier de notre patrimoine.

Liberté, égalité, éducation, vie privée… Autant de thèmes essentiels également explicités au travers d’une sélection de textes d’écrivains, philosophes ou hommes politiques d’hier et d’aujourd’hui.

Suite aux attentats du 13 novembre, les Éditions du Chêne ont décidé de publier dès le 7 décembre 2015 une version poche à 2,90 € de ce beau livre pour le rendre accessible au plus grand nombre.

Les 30 articles illustrés par :

Rébecca Dautremer, Christophe Lautrette, Carlos Felipe León, Camille André, Gérard Guerlais, Maël Gourmelen, Lulu d’Ardis, Alexandre Puvilland, Caroline Piochon, Cyrille Bertin, Louis Thomas, Reuno, Sylvain Frécon, Sébastien Mourrain, Marc Boutavant, Kness, Lionel Richerand, Maumont, Luc Desmarchelier, Aline Bureau, Marc Lizano et Carole Trébor, Grégory Blot, Julien Rossire, Yasmine Gateau, Nicolas Bannister, Pascal Valdés, Sébastien Pelon, Nicolas Duffaut, Béatrice Bourloton, Jazzi, Pierre Alary.

 

Avis :

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme est un texte fondateur rédigé en 1789, qui décrit de manière idéale et optimale, les droits de tout être humain né ou à naître sur la Terre. Un texte réfléchi et avant gardiste à l’époque, un texte français rédigé dans une période révolutionnaire pour vivre dans le respect des uns et des autres mais surtout pour vivre en paix. Deux cent ans plus tard, le constat est plus qu’affligeant, on retiendra deux guerres mondiales violentes où les droits de l’homme ont été écrasés au profit de traitements inqualifiables et inhumains. De là, les Nations Unis ont proclamé ce texte comme le fondement de base de toute société, tout peuple et tout pays.

Qui n’a pas déjà lu au moins un article voire les trente articles qui sonnent comme le fondement des droits de l’humanité, de l’être humain depuis sa naissance jusqu’à la fin de sa vie ? A l’école, au lycée ou à l’université, au détour d’articles de journaux ou de magazines, d’émissions télévisées voire même de publicité et bien évidemment de discours politiques, ces textes sont ancrés en nous et pourtant quand on y regarde de près, il est consternant de constater que l’Homme n’est pas capable de respecter avec honnêteté et franchise un seul de ces articles. La justice pour tous, l’égalité pour tous, le droit à l’éducation pour tous, la liberté de choix de vie, de religion pour tous, le droit d’exprimer ses idées quel qu’elles soient sans être jugé, le respect de la vie privée de tous, le droit d’une vie sociale décente pour tous, etc. sont autant de thèmes évoqués et pourtant non respectés aujourd’hui. On naît tous de la même façon, une mère, un accouchement… et pourtant, l’éducation, les mœurs de chaque culture, les lois, les images véhiculées, les idéaux des uns et des autres, etc. viennent nous façonner, nous modeler et créent des individus différents aux pensées différentes voire antagonistes, sources de conflits, d’irrespect et, les œillets devant les yeux, nous sommes rapidement aveugles face aux droit de l’Homme.

Il n’est pas question ici de critiquer ce texte fondamental que nous devrions tous connaître sur le bout des doigts mais surtout en faire le fondement de nos attitudes personnelles et de nos attitudes vis à vis d’autrui. Non, c’est l’occasion de parler d’un ouvrage que nous devrions avoir tous dans nos bibliothèques, que nous devrions avoir tous lus et surtout compris dans sa profondeur. Il s’agit aussi de saluer la bonne idée des éditions du Chêne d’éditer cet ouvrage que beaucoup (malheureusement) qualifieront de pompeux et que beaucoup d’autres auront la joie de lire ou relire. Chacun des textes sont joliment agrémentés d’illustrations fortes, imagées, réfléchies, différentes et plus ou moins parlantes, de l’humour, de l’ironie, de l’émotion, des couleurs, avec trente-deux artistes au compteur, c’est une vraie richesse d’art visuelle et picturale que propose ici les éditions du Chêne. L’image de l’Article 3 réalisée par Camille André a ma préférence :

droit 2

Dans ces temps obscurs qui, certes, percutent de plein fouet la France mais qui surtout malheureusement chaque jour frappent des millions d’humains, des centaines de peuples et des dizaines de pays, il paraît important de lire ou relire cet ouvrage qui, ici, à l’avantage d’être agréable et attractif pour les yeux.

Je remercie Babelio et les éditions du Chêne pour l’envoi de cet ouvrage fondamental pour tous.

Publicités
Cet article, publié dans Beaux livres / Artbook, Chroniques, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s