« La Dryade » de Corinne GUITTEAUD

la dryade Quatrième de couverture : Corinne Guitteaud vous propose cette fois-ci sept nouvelles (6 de Fantasy et une fantastique), et vous propose, à la fin de son recueil, de découvrir un texte inédit d’Anthony Boulanger.

La Dryade : Sur les routes de Bretagne, un chauffeur fait une étrange rencontre.

Agathe : Joren et sa fille Agathe tombent sous le charme d’une belle inconnue. Mais quel secret cache-t-elle et quel terrible prix pourrait réclamer son amour ?

Fils des Brumes : Venez découvrir l’univers du Prince des Brumes à travers histoire relatant la première rencontre entre Lyett, l’enfant-shaman, et la déesse Varousha.

Supermarket : Parfois, en allant faire ses courses, on peut voir son destin basculer.

Perséphone : Perséphone, jeune fille effacée, rencontre Hadès, dieu des enfers. Qu’acceptera-t-elle de sacrifier pour vivre à ses côtés ?

121 minutes : Un jeune libraire reçoit un étrange objet qui lui confère un pouvoir presque sans limite. Mais tout ceci pourrait bien conduire à la destruction de l’humanité.

Si c’est un ange : Qui sont les Sîmorghs et quel lien les unit au site de Troie et au trésor de Priam ?

Jaen et Thellion : Découvrez ce texte inédit d’Anthony Boulanger (prix Merlin 2010) qui vous fera entrer dans l’univers des Golems.

— Chronique —

« La Dryade » est un recueil de nouvelles essentiellement du genre fantasy de Corinne Guitteaud (connue aussi sous le pseudo de Cyriane Delanghe dont j’ai découvert récemment la plume avec le titre l’ange et le faucon). Elle offre également une nouvelle écrite par un auteur invité : Anthony Boulanger.

Dans l’ensemble ce recueil se lit vraiment bien et traitent de thématiques aussi variées qu’originales : les mythes féeriques celtiques, la mythologie grecque ou encore des mythes nordiques. Chacune met en scène des créatures diverses : Dryade, Dragon, Fée, Muse, Dieux, Géants, ou encore Golem. Elles peuplent chacun de ces récits à tendance folklorique où les mythes et  légendes s’allient à la tradition et aux coutumes. L’une des nouvelles, plus axé sur le genre fantastique, traite même de la terrible légende de Jack l’éventreur. A cette lecture, on ressent toute la passion de l’auteure et ses connaissances sur ces mythes qui ont fait les légendes des hommes. A chaque début de nouvelle, l’auteure explique l’origine de celle -ci, ce qui donne un ton intimiste à son ouvrage, l’auteure nous fait partager sa passion et donne par là même une grande envie de découvrir les textes qui suivent cette introduction. Dans l’ensemble, c’est bien écrit, soigné, recherché, intelligent et toutes les intrigues sont bien amenées.

Pour reprendre individuellement chacune des nouvelles :

  • La Dryade, cette nouvelle raconte au cours d’une nuit, la rencontre d’un chauffeur et d’une Dryade au cœur du Finistère. Des feux destructeurs, un monde à sauver, une légende ressuscitée, une créature féerique et un homme sont les éléments essentiels de cette histoire qui se lit avec grande facilité. Ici les légendes merveilleuses de la Féerie sont mis à l’honneur dans un paysage que j’affectionne particulièrement : La Bretagne.
  • Agathe, cette nouvelle raconte la rencontre d’un père et sa fille avec une jeune femme charmante. Une nouvelle historique où les légendes et les créatures des forêts ou des lacs sont omniprésentes. Une nouvelle magique qui m’a beaucoup plu où les conséquences des actes passés ne restent jamais impunies. C’est avant tout un hymne à l’amour.
  • Fils des brumes, cette nouvelle raconte l’histoire d’un enfant – shaman du peuple Sunète qui se perd dans une forêt interdite où les créatures qui y vivent tuent les hommes. Une histoire de destin qui met en scène un peuple traditionnel intéressant dont les légendes coutumières valorisent l’esprit de la nature. Atypique dans ce recueil, cette nouvelle prône l’originalité et donne envie de découvrir le roman de l’auteur Le prince des brumes dont est issu l’univers de la nouvelle.
  • Supermarket : une nouvelle contemporaine sublimée par l’évocation de la légende arthurienne. Une Muse, un Dragon, un supermarché, quel est le rapport ? Voilà que l’auteure écrit sur le ton de l’humour une fantasy urbaine teintée d’amour et de sacrifice. Le personnage principal est très attachante, à la fois forte, tenace et sensible, une vraie Muse. Une belle histoire qui nous est contée là !
  • Perséphone : cette nouvelle a ma préférence, tout simplement parce que le personnage d’Hadès est juste sublime et vaut à lui seul la lecture de cette histoire ! On connaît tous ce personnage, son rôle dans le royaume des morts, c’est un personnage sombre et ténébreux, sexy et mystérieux. De quoi appâter la jeune et innocente Perséphone ! Persécutée et rejetée, l’amour et le pouvoir vont profondément la changer. Un univers mythologique et une histoire  tout simplement passionnants.
  • 121 minutes : cette nouvelle raconte l’histoire d’un libraire qui trouve une clef lui ouvrant les portes de deux mondes passés. C’est aussi une nouvelle qui sort du lot dans ce recueil. L’auteure évoque le libre arbitre, l’humanité, l’absence de conséquence sur nos actes, un texte qui ouvre à la réflexion philosophique sur le combat du bien et du mal, comment agirions – nous si tous nos gestes étaient impunis, sans risque ? La morale finale n’est pas des plus optimistes mais laisse une conclusion réaliste sur ce que l’homme est dans sa nature la plus profonde…
  • Si c’est un ange : cette raconte une histoire de Géants C’est un texte qui m’a un peu moins emporté et convaincu, la preuve en est que je n’en garde pas un souvenir impérissable. La légende traitée est toutefois intéressante et le sujet assez original pour en conserver tout  son intérêt à la lecture.
  • Jaen et Thellion : une nouvelle axée sur le lien étroit entre un forgeron alchimiste créateur de Golem et un jeune homme qui souhaite retrouver ses bras. C’est surtout  une histoire de vengeance, de préméditation, de patience et de Golems ! Un récit intéressant, dont le thème est rarement vu (du moins pour moi), et bien écrit.

En bref, un recueil de nouvelles très intéressant à lire qui fait la part belle aux créatures mythologiques ou féeriques les plus oubliées dans les écrits actuels. Rien que pour cela, il vaut la peine d’être lu !

— Challenge concerné par cette lecture —

Challenge-Francofou-300x300

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Nouvelles, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s