« Sortie des sables » de Victoriane VADI

Sortie-des-sables Quatrième de couverture : Né dans la cité ensoleillée de Tès où la fortune sourit à ceux qui ont l’audace de défier leur destin, Aspel menait une vie paisible au sein d’une famille heureuse. Seulement, le bonheur a un prix dans le royaume du Sud et Aspel en fait la rude expérience à la mort de son père, lorsque leurs créanciers menacent de livrer sa famille à la misère et à la mendicité.
Pour sauver sa mère et ses frères de la ruine, il vend sa vie à une guilde d’esclavagistes, conscient pourtant du sort funeste qui l’attend. Mais sans autre choix possible, il renonce à sa liberté et est emporté loin de sa ville natale, en direction des mines de fer où l’on meurt d’épuisement. Les routes dangereuses qui y conduisent l’amènent aux portes du Désert Nébether, que l’on dit peuplé de sorciers et de mauvais esprits. Des périls l’y attendent et l’ombre de la mort plane au-dessus de sa tête, aussi fatale que le soleil accablant sur les étendues arides.
Cependant il advient parfois que le sort récompense favorablement ceux qui s’en remettent à lui, et il sourit à Aspel sous la forme envoûtante d’un guerrier du désert.

— Chronique —

Un roman qui promettait une aventure épique au cœur d’un désert magique sur fond de romance entre deux êtres bien différents. On en est un peu loin ! L’auteur propose avant tout un voyage initiatique au cœur des croyances du peuple du désert Nébether… Entre Sorciers et Dragons, la magie opère à chaque pas ensablé… Mais n’a malheureusement pas su m’envoûter !

Aspel est l’aîné d’une famille de la citée de Tès. A la mort de son père, une fois les funérailles réalisées, la famille d’Aspel se retrouve endettée. Pour sauver celle – ci, il décide de se vendre aux esclavagistes. S’éloignant de sa ville natale, il approche du désert de Nébether où les légendes souvent funestes sont connues. Alors que les esclavagistes sont attaqués, Aspel se retrouve face à une déesse qui décide de l’offrir à un Nomade du désert dont il devient le disciple. Entre les découvertes des us et coutumes de la peuplade du désert, le danger rôde mais l’amour aussi.

Ce roman avait tout pour me plaire ; un univers fantasy intéressant et une romance atypique. Pourtant, il y a un fort déséquilibre entre les deux. Si vous aimez les longues tirades descriptives, écrites avec poésie et magie, alors ce roman vous plaira. Par contre, si vous attendez de suivre une romance palpitante et intense, passez votre chemin, la romance est ici très secondaire ou du moins est très « silencieuse ». Elle a toutefois le mérite d’être assez originale de part la façon dont elle démarre et se tisse au fil du roman. Enfin, si vous recherchez de l’action, des rebondissements, bref de l’aventure, passez aussi votre chemin, l’action commence après seulement la moitié du roman et est bien (trop) vite exploitée.

Cette histoire met en scène Aspel, un adolescent de 17 ans qui se retrouve embarqué dans un voyage avec les esclavagistes pour sauver sa famille de la dette et voué à une mort prématurée. Pourtant, un événement au cœur du désert le sauve et le désigne comme l’apprenti de Menât. Le personnage est courageux, attentif et curieux, il apparaît parfois un peu trop lisse, manquant de piquant. A travers son regard et ses émotions mais aussi ses réflexions qui mettent souvent à mal ses propres croyances, on découvre Menât, le guerrier du désert, personnage plus intéressant et charismatique, plus secret et mystérieux aussi. Il est fort, patient et fait preuve d’une grande maîtrise. J’ai cependant trouvé dommage que son image de sombre guerrier soit un peu entachée par ses sourires et sa douceur (non non ne me sautez pas à la gorge !), on a déjà Aspel, l’innocence de la jeunesse et la bonté incarnée, il aurait été intéressant d’avoir une dualité plus marquée entre les deux hommes, même s’il y a déjà une différence d’âge, d’expérience et de culture assez importante. La relation entre les deux personnages est liée à une cérémonie d’un nouveau genre qui les lie intimement en tant que maître et élève, Aspel est réticent, se questionne mais finit par se laisser aller et à accepter. De là, les deux hommes parcourent ensemble le désert, visitant des ruines et des citées cachées, rencontrant d’autres personnages. Une chevauchée à la fois désertique et initiatique où les légendes, les croyances, les esprits, les protecteurs, les sorciers sont intimement liés aux dragons. La magie et la sorcellerie sont donc des ingrédients majeurs de ce récit qui fait la part belle aux descriptions longues et apaisantes, où le désert d’une chaleur intense vous assoiffe autant qu’il vous émerveille.

Avec le temps, un lien fort se construit entre les deux personnages, Aspel porte des sentiments plus intenses qu’il ne devrait, du mon à son regard, pour Menât. Ce dernier fait toujours preuve de tolérance, d’ouverture, ce qui déstabilise Aspel. D’abord très respectueuse, la relation se transforme petit à petit, pour devenir amoureuse…

Du côté du style de l’auteure, elle a une plume poétique empreinte de mots magiques. Elle a su créer un univers propre fait de mystères et de légendes, de créatures et d’êtres magiques, c’est assez fluide à lire. Pourtant malgré ses qualités indéniables, je me suis ennuyée. Peut-être suis-je passée complètement à côté ? Peut-être l’ai-je lu au mauvais moment ? Tout est qu’il ne m’a pas embarqué. J’attendais plus d’actions, plus d’aventures, plus de passion dans la romance et finalement, cela reste très doux et posé.

En bref, un roman qui souffre à mon sens de trop longues descriptions, d’un manque probant d’action et d’une romance assez peu développée. Malgré cela, le récit est d’une richesse incontestable et l’écriture est agréable, il mérite probablement que l’on s’y attarde.

— Challenge concerné par cette lecture —

Challenge-Francofou-300x300

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Fantasy, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « Sortie des sables » de Victoriane VADI

  1. Ping : Challenge Francofou 3 : bilan final - La Magie des Mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s