« Hacker Acte 4 : Liens défendus » de Meredith WILD

hacker,-tome-4---hard-limit-752555 Quatrième de couverture : Malgré leur amour fou et l’intensité de leurs rapports charnels, Erica et Blake ont bien des problèmes à régler avant leur mariage !
Daniel, le père d’Erica, est harcelé par ses ennemis politiques qui le menacent de révéler l’existence de sa fille illégitime. L’ex de Blake, Sofia, rôde telle une prédatrice pour tenter de faire échouer leur couple… Et quel est ce club mystérieux auquel appartenait Blake ? Erica est obsédée par ce secret et ne veut plus aucun mystère entre elle et Blake avant qu’ils s’engagent pour la vie.
Car Erica est sûre d’une chose : Blake est l’homme parfait. Et elle est prête à dépasser ses limites pour le garder, à tout jamais. 

— Chronique —

Un quatrième tome qui offre dans l’ensemble un bon et très très chaud moment de lecture, âmes chastes et innocentes vous êtes prévenues !

Blake et Erica prépare leur mariage, leur amour semble au beau fixe  et leurs plaisirs charnels atteignent peu à peu leur paroxysme, mais c’était sans compté sur l’ombre de l’ex de Blake ; Sophia qui rend Erica profondément jalouse, les secrets de Blake qui se révèlent peu à peu et rendent Erica terriblement curieuse, les persécutions de journalistes qui ont appris qu’Erica était la fille de Daniel ou encore les aléas professionnels ; de bonnes comme de mauvaises choses.

Ce tome est essentiellement ciblé sur le couple, leur relation à l’approche du mariage, quelques sombres secrets sortis du passé de Blake révélés (un certain club fréquenté avec Sophia…), des doutes du côté d’Erica face à un Blake maniaco-possessif qui souhaite tout contrôler et toujours plus d’extrémité dans leur relation intime, Blake sortant toujours des nouveautés ou extravagances de son pantalon ! A côté de cela, on suit (de loin) la campagne de Daniel, la découverte des journalistes sur le lien de filiation entre lui et Erica, et l’évolution professionnelle de cette dernière prenant de plus en plus d’indépendance et de confiance.

Blake se révèle encore plus dominateur, passant du fiancé tendre amoureux au « maître » des fessées. Ce tome est vraiment chaud bouillant, on rentre dans le vif du sujet, c’est d’un érotisme rougissant, les scènes sont nombreuses mais variées, rarement redondantes, le plaisir se déploie sous différentes facettes, les plus intimes qui soient, Blake est un sacré coquin et semble avoir sacrément médité la question du « plaisir féminin » tout en imposant des « punitions » dès qu’il est contrarié. Des « punitions » qui ne visent qu’à faire atteindre à Erica un plaisir encore plus grand. Erica est complètement passionnée, bouleversée, dépendante de cet homme qui lui offre l’amour et les plaisirs atypiques, lui faisant prendre conscience, avant même qu’elle ne le sache elle – même, de ce qu’elle aime, de ce qui l’excite, l’attise et la rende encore plus brûlante de désir qu’elle ne l’est déjà.

Il y a certes un tournant BDSM mais finalement pas tant que ça, si ce n’est une scène d’exhibition dans un club plus dérangeante d’ailleurs que sulfureuse, la relation Blake / Erica est basée sur une relation dominant / soumise depuis le tome précédent, et dans celui -ci cet aspect m’a moins dérangée, m’a paru moins omniprésent, même si Erica continue d’agacer parfois par son manque de conviction dans ses colères cédant bien trop vite aux charmes de Blake.

Blake c’est aussi le sauveur, le protecteur d’Erica, son ombre rôde sans celle de sa fiancée, souvent menacée ou en danger, cela tourne un peu au thriller romantico-érotique plus qu’à la romance érotique teintée d’informatique, vous avez dit Hacker ? On en est encore très loin dans ce tome, à se demander pourquoi l’auteure a choisi ce titre. A côté de ça, on a de rares passages qui laissent planer le doute sur le fait que Blake pourrait bien accepter peu à peu de lâcher du lest, c’est très infime voire imperceptible mais le dernier opus nous le dira. J’ai bien aimé ces petits débordements qui ont quelque peu déstabilisé Blake, le rendant plus intrigant encore, le révélant aussi davantage pour notre plus grand plaisir.

L’auteure manie toujours une plume simple et efficace, un style addictif et concis qui happe inévitablement le lecteur dans un bon rythme de lecture, ce dernier toujours à l’affût de révélations et de moments torrides avec en fond des menaces, des complots politiques, d’enquête sur meurtres et des affaires économiques (mais toujours pas de Hacker) qui ne rendent, encore une fois, pas facile voire menace la vie de Blake et Erica.

En bref, un tome qui m’a bien plu notamment pour son côté érotique très prononcé, des scènes originales et bien décrites qui m’auront fait rougir, le tome est vraiment intense et brûlant… Il manque toutefois de panache et de réalisme dans ces moments d’action. Je reste impatiente de découvrir le dénouement de toute cette histoire !

Je remercie encore Les éditions Michel Lafon et plus particulièrement Camille pour leur confiance dans ce partenariat.

Michellafon

— Les autres chroniques de la série —

Dangereuses_Affinites_-_La_serie_Hacker_Tome_1_hd hacker 2 Hacker3

— Roman lu pour les challenges suivants —

suite-10

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Romance, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s