« Maybe Someday » de Colleen HOOVER

maybe someday Quatrième de couverture : À 22 ans, Sydney a tout pour être heureuse : des études passionnantes, le mec parfait, Hunter, et un superbe appartement en coloc avec sa meilleure amie Tori. Jusqu’au jour où elle apprend que ces deux êtres qui lui sont le plus chers lui cachent un secret impardonnable… Sydney décide alors de tout plaquer. Elle se rapproche de plus en plus de Ridge, son mystérieux voisin. Elle vibre lorsqu’il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare sur son balcon. Mais chacun a ses secrets, et Sydney va découvrir ceux de Ridge à ses dépens. Ensemble, ils vont comprendre que les sentiments qu’ils partagent ne leur laissent pas le choix dans leurs décisions.

— Chronique —

Colleen Hoover, une auteure dont on entend beaucoup parler dans la romance actuelle, une valeur sûre semble t-il pour la plupart, du coup cette auteure m’intriguait beaucoup. En lisant « Maybe Someday », j’ai compris ce qui pouvait tant plaire, un roman qui n’est pas abreuvé de scènes de sexe, un roman dont le héros masculin n’est pas un dominateur sûr de lui au goût particulier, un roman où il est question d’un handicap, de passion musicale, mais surtout un roman tendre et doux où les émotions et les sentiments sont mis à rude épreuve.

Sydney est étudiante, a un petit ami, Hunter, depuis deux ans et cohabite avec Tori, sa meilleure amie. Tous les soirs, elle se rend sur son balcon, indéniablement attirée par le son de la guitare du musicien d’en face. Elle l’écoute avec discrétion, ressentant d’incroyables choses en imaginant les paroles qui pourraient accompagner cette douce musique. Et puis un jour, le musicien s’arrête, la regarde, sourit et commence à communiquer avec elle en écrivant sur une feuille. Il lui demande ce qu’elle chantonne chaque fois qu’elle l’écoute, quels sont ses mots qui semble lui venir en l’écoutant ? De là démarre, un échange de textos, de paroles et d’amour de la musique. Ce musicien, c’est Ridge, qui est bloqué par le syndrome de la page blanche,  aussi quand il découvre les belles paroles de Sydney, lui en demande t-il d’autres, prêt à lui proposer un arrangement. Mais Ridge est ennuyé, Sydney a l’air d’une chic fille hors depuis quelques temps, il voit son petit ami et sa coloc bien trop proches, échangeant de torrides embrassades et bien plus encore. Doit-il lui dire ? Sur les conseils de Maggie, sa petite amie, Ridge révèle la vérité à Sydney. La jeune fille quitte son petit ami, quitte son appartement et se retrouve seule sous la pluie et sans logement. C’était sans compter sur la générosité de Ridge qui lui propose de partager son appartement avec deux autres colocataires. C’est le début d’une tendre amitié et d’un rapprochement complice bercés par la musique de Ridge et les paroles de Sydney.

Ce que j’ai vraiment apprécié dans ce roman, c’est que le personnage masculin sort complètement des sentiers battus. Ridge n’est pas le genre de musicien qui cumule les histoires d’un soir ni le genre bad boy dominateur avec un problème d’égo. Ridge est tout autre chose et franchement cela le rend d’autant plus exceptionnel. Il a ses secrets et la révélation de l’un deux dès l’arrivée de Sydney dans l’appartement est assez surprenante, une chose à laquelle on ne s’attend pas du tout et dont le reste du roman va découler et prendre tout en intensité. Sans trop en dire, le personnage de Ridge est doux, prévenant, tendre, sensible et possède une aura émotionnelle excessivement forte, cela ne signifie pas qu’il manque de caractère, au contraire, mais c’est un personnage qui est tout en émotion et ressenti, un musicien passionné, un artiste qui aime exprimer ses sentiments à travers sa musique. Ridge, c’est aussi un petit ami d’exception pour Maggie, celle qu’il aime depuis cinq ans,  celle a qui il il dit tout.

Pourtant, sa rencontre et ses échanges avec Sydney vont venir perturber son quotidien, si au début il s’agit surtout d’amour de la musique, des échanges entre deux artistes qui se sont trouvés et qui rapidement vont lier une amitié profonde et sincère, des confidences échangées l’un à l’autre, et surtout une relation basée sur l’honnêteté, ils se disent les choses de manière naturelle, sans gêne, sans idées préconçues, un lien fort et intense se tisse entre eux jusqu’à ce que les sentiments débordent un peu trop et qu’ils se retrouvent à s’avouer leur attirance mutuelle sans pour autant y succomber. Et c’est là que le roman prend un pas intéressant, on n’est pas dans un triangle amoureux, Ridge aime Maggie et n’envisage pas une seconde de la quitter, mais le cœur de Ridge se scinde en deux petit à petit. Sydney ne souhaite pas être une « Tori » et respecte beaucoup Maggie. Alors comment gérer ce trop plein de sentiments ? Peut-on aimer deux personnes en même temps ? Peut-on résister à des sentiments interdits que nous ne souhaitons pas ressentir ? La gestion de leur relation va évidemment être difficile mais il y aura des moments très très forts émotionnellement car Ridge est juste magnifique dans sa manière de ressentir le monde.

Quant est – il de Sydney ? Ce personnage féminin passe un peu au second plan, quand on a un personnage masculin qui domine tout le reste. Cependant, Sydney est un personnage féminin attachant, plutôt nature et qui découvre énormément de choses dans sa cohabitation avec Ridge. Elle vient de découvrir que son petit ami la trompait avec sa colocatrice, son monde s’effondre, elle se retrouve seule mais une lueur se présente à elle en la personne de Ridge. Ce voisin qu’elle aime tant écouter sur son balcon. Quand il lui demande d’écrire des paroles pour son groupe Sounds of Cedar contre un logement gratuit, elle accepte. Et là, Ridge va lui apprendre à voir, écouter le monde différemment, à sa façon à lui et cela va profondément la « remuer ».

Et puis, il y a ces quelques personnages secondaires qui tournent autour deux, Maggie bien évidemment, le grand amour de Ridge, celle avec qui il partage beaucoup de choses, Warren, son colocataire et meilleur ami qui est plein d’humour et qui passe son temps à regarder du porno, Bridgette, la colocatrice sexy et acariâtre, entre elle et Warren, c’est conflictuel et fusionnel, ça dépote ! Et enfin, il y a Brennan, le petit frère de Ridge que l’on voit très peu, le chanteur du groupe dont on aimerait bien en savoir bien plus, peut-être lors d’un prochain opus ?

Collen Hoover, je découvre enfin sa plume et franchement je ne suis pas déçue. L’auteure joue beaucoup sur la douceur de cette relation, au final il ne se passe pas grand chose en terme d’action, c’est en huit – clos entre Ridge et Sydney et l’histoire se passe essentiellement dans la chambre de Ridge où leurs échanges sont les plus intimement personnelles sans être sexuelles. L’auteure joue la carte d’une certaine originalité, même s’il y a un autre personnage qui vient s’immiscer dans la relation entre les deux héros, on n’est pas dans un schéma de triangle amoureux, au contraire cela suscite une réflexion saine et intelligente. Ensuite, le secret de Ridge, alors là si vous l’avez vu venir, vous êtes très fort, une idée exceptionnelle qui renforce et justifie toute la suite du roman. Enfin, le roman se lit vraiment bien, c’est très dynamique malgré tout ce côté intimiste et c’est riche en révélations intenses et émouvantes.

En bref, une romance qui fait du bien et qui change de ce qu’il se fait le plus souvent dans cette mouvance actuelle qu’est le « New adult », beaucoup plus intense, beaucoup plus axé sur l’émotion, l’échange sublime et fortement émotionnel de deux personnages qui ressentent des choses « interdites », ajoutez à cela une balade douce et romantique continuelle en fond sonore et vous n’aurez plus envie de les quitter. Une très belle romance que nous a écrit là Colleen Hoover. Ridge a su conquérir mon cœur, peut-être également le votre ?

Je remercie Louve du forum Mort Sure et son partenaire Pocket pour cette jolie découverte.

logo Mort sure pocket

Cet article, publié dans Chroniques, Romance, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « Maybe Someday » de Colleen HOOVER

  1. vinushka64 dit :

    Je n’ai lu que le dernier paragraphe de ta chronique pour le moment car je compte lire le livre la semaine prochaine et je n’aime pas lire des chroniques complètes juste avant. Il m’encourage encore plus à lire ce livre (dans le cadre d’un challenge, je dois lire le genre que j’aime le moins : la romance^^), je pense que j’ai fait un bon choix et j’espère aimer malgré le genre !

    • Walkyrie dit :

      Si tu n’aimes pas la romance, j’espère que tu apprécieras celle – ci, c’est assez différent mais cela reste romantique mais sans forcément toute la mièvrerie qui va souvent avec. Cette histoire est vraiment touchante et son personnage masculin plus qu’attachant ! 🙂 Bonne lecture en tous cas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.