« Les chroniques lunaires (Prequel) : Levana » de Marissa MEYER

levana Quatrième de couverture : « Miroir, mon beau miroir, qui d’entre toutes est la plus belle ?  »

Bien avant de devenir la cruelle et magnifique reine des Lunaires, bien avant que Cinder, Scarlet et Cress ne se rencontrent, Levana a vécu une tout autre histoire. Une histoire d’amour et de guerre, de trahison et de mort. Une histoire qui n’a jamais été contée… jusqu’à présent.

— Chronique —

Un préquel qui nous révèle bien des secrets sur la Reine Lunaire Levana, personnage phare des Chroniques lunaires, personnage aussi magnifique et détestable. Une lecture intermédiaire entre les livres III et IV permettant de comprendre les cheminements de cette Reine au fond incroyablement mauvais et d’en apprendre un peu plus sur les origines d’un certain nombre de personnages que l’on côtoie depuis trois tomes et surtout, il introduit le personnage de Winter.

Levana est une princesse ayant perdu ses parents, assassinés par une coquille. Les funérailles s’annoncent difficiles, car Levana depuis sa jeunesse porte les stigmates d’un accident terrible qui lui a valu d’être défigurée, aussi doit-elle en continu maintenir son magnétisme pour paraître aussi belle que possible. Les rumeurs concernant sa véritable image circulent auprès du peuple et sa grande sœur, la future reine légitime Chanary, ne se lasse pas de se moquer d’elle et de lui rappeler ses souffrances. Ainsi débute l’histoire d’un personnage au mal être trouble, une petite fille innocente qui se perdra dans sa solitude, son désarroi et ses sentiments amoureux, et se transformera en la plus vile des Reines Lunaires : une ascension politique aux décisions contestables, une âme poursuivie par la mort et les déceptions. Alors qu’au travers du temps, les dissensions s’accumulent avec la Terre, la guerre semble inévitable et les moyens pour la gagner sans limite.

Une nouvelle qui permet au lecteur de patienter, d’en apprendre un peu plus sur la série et ses personnages, mais qui n’est pas un indispensable, juste un bonus. Le roman traverse plusieurs années sans forcément s’attarder sur les détails et les événements, il est essentiellement basé sur la transformation de Levana. Le livre se lit rapidement, il s’agit d’un préquel et donc d’une petite histoire qui s’intègre dans l’univers de Marissa Meyer en contant les événements au travers du temps qui ont conduit la petite Levana à ce qu’elle est aujourd’hui.  On savait le personnage complexe mais son histoire est accablante.

Élevée par des parents indifférents, maltraitée par une sœur qui s’amuse de sa douleur, jusqu’au jour où Chanary va bien trop loin, détruisant la petite fille qu’était Levana. De là, les drames se suivent, Levana tente de survivre dans sa souffrance, obligée de maintenir sans cesse son magnétisme. Quand Chanary prend le pouvoir à la mort de leur parent, l’indifférence de sa sœur envers la politique de son pays agace Levana qui semble malgré son jeune âge bien plus au fait et sensible à ses sujets, persuadée de faire une meilleure reine, Leana va entretenir sa jalousie et sa rancœur envers sa sœur. Et puis, il y aura les premiers émois amoureux déçus, là encore la jalousie et la convoitise vont alimenter les mauvais actes de Levana, le personnage va complètement se perdre dans la trahison et la mort, avec le temps, le peu de bonté qu’il lui restait va s’étioler jusqu’à ce qu’elle commette le pire des actes, achevant de détruire cette petite fille qu’elle était. Ainsi, naîtra La Reine Lunaire, l’ennemie de la Terre.

Ce préquel permet aussi de lever le voile sur les complots politiques, la letumose qui fait des ravages chez les humains, l’armée d’homme – loup ou encore la conquête à venir de la terre par la Reine en souhaitant épouser le futur Empereur. A côté de cela, il y a de nombreux clins d’oeil aux naissances des personnages comme Cinder, Loup ou encore Crest, et bien évidemment Winter, on a l’introduction de son histoire fortement dépendante de celle de Levana. On comprend la naissance d’une relation conflictuelle entre les deux personnages.

En bref, un préquel qui éclaircit bien des mystères et loin d’excuser ce méchant personnage, nous rend cependant empathique envers la petite fille qui s’est malheureusement peu à peu tourner vers le mal pour devenir la Reine Lunaire actuelle. Et cette femme fait froid dans le dos ! On passe donc encore un agréable moment dans cet univers unique qu’à su construire Marissa Meyer. Il ne me reste plus qu’à lire Winter pour « boucler la boucle » !

— Chronique lu dans le cadre des challenges suivants —

suite-10

Cet article, publié dans Chroniques, Science fiction, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « Les chroniques lunaires (Prequel) : Levana » de Marissa MEYER

  1. Carlo dit :

    J’ai plus besoin de lire le livre. Tout a été dit. c’est vraiment dommage… Si jamais pour info:
    un résumé doit être bref, il doit « donner l’eau à la bouche ». Le texte est beaucoup trop long, il y a trop d’information, on rentre dans le descriptif. A moins que c’était le but, je m’excuse d’avance pour cette remarque. Sinon dans l’ensemble c’est plutôt bien écrit, quelques bonnes expressions françaises. Pour la critique je préfère rien dire .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.