« Honey x Honey Volumes 1 à 8  » de Kanan MINAMI

honey1honeyhoney3honey4

honey-5honey6honey7hney8

Quatrième de couverture : “Honey”… Contrairement à sa douce sonorité, ce terme n’a rien de plaisant puisqu’il désigne le serviteur (sélectionné parmi les élèves de la section normale) qui s’occupe personnellement d’un élève de la section kuge, réservée aux enfants de riches familles. Yuzuru fait la désagréable connaissance de Kai, alors qu’elle travaille au cours des vacances d’été… Le jour de la rentrée, elle apprend avec stupéfaction qu’elle est devenue la “honey” de Kai ! Va-t-elle pouvoir s’acquitter de ses nouvelles fonctions, et supporter cet adolescent capricieux ?

— Chronique —

Ces mangakas sont vraiment pervers quand même ! Pourquoi je dis ça, et bien déjà rien qu’en lisant la définition du « Honey » du manga, loin du mot doux, et plus dans l’asservissement au profit d’un élève de bon famille qui appartient à la section « Kuge ». Bon l’avantage vous me direz, c’est qu’ils sont exemptés de tous frais scolaires et que souvent les familles de ces « Honey » peuvent enfin souffler financièrement. Mais à quel prix ?

Si on parle de perversité, c’est parce qu’il a dans ce manga, souvent drôle d’ailleurs et d’une sensualité très érotisée, une considération parfois particulière du sexe et de son pouvoir sur l’asservissement de l’héroïne, Yuzuru, notamment. Il faut donc être prêt à accepter cette particularité pour apprécier le manga car le héros masculin, Kai n’hésite pas à peloter ou  à embrasser sa Honey sans forcément lui demander son avis mais toujours avec ce charme et cette fougue qui n’en déplaisent à l’héroïne finalement, bien souvent toute chose face à cette attitude plus que cavalière. Avec d’autres, on surfe sur le viol clairement, et là c’est très ambigu et franchement gênant surtout quand le personnage qui en use reste impuni voire même limite devient ami avec sa victime… Passons cet aspect là, le manga est plutôt agréable et divertissant !

image-manga-honeyOn a donc deux héros, Kai, le fils de bonne famille d’un côté qui cumule les « Honey » sans jamais les garder bien longtemps, et Yuzuru, la dernière Honey choisie qui pourrait bien le changer et surtout le surprendre ! Évidemment, Kai est super beau gosse, super riche, horriblement égocentrique mais aussi très joueur et très coquin ! Forcément, le jour où ses yeux se posent sur la petite Yuzuru, une jeune fille naïve issue d’une famille ouvrière et qui travaille pour venir en aide à sa famille, mais avec toutefois un certain caractère, quoi que desfois, j’avais sacrément envie de la secouer, ça change la donne. Pourquoi les mangakas d’ailleurs aiment-ils tellement les naïves innocentes et farouches ?

Bon passons là la présentation des personnages, rien de nouveau au portillon, on est dans un shôjo clairement défini ! Évidemment, des  sentiments vont naître, la jeune fille ne restera pas bien longtemps insensible au charme de son « Maître » mais lui non plus tiens ! Toutefois, ce n’est pas facile d’être amoureux quand on est l’opposé l’un de l’autre, des embûches, des épreuves vont s’efforcer de tenter de les séparer, un jeune homme idolâtrant excessivement Kai, un nouveau directeur sombrement intransigeant ou encore une jeune fiancée bien cachée et bien déterminée à reprendre ses droits et sa place !

Cela reste assez classique donc avec son lot d’humour et de têtes démesurées, vous savez ces expressions typiquement manga qui nous font rire le plus souvent mais qui sont aussi très « tue l’amour » et sa dose de sensualité, voire d’érotisme, parce que finalement le héros pense souvent à ça et n’hésite pas à passer à l’acte quand ça lui chante. Il y a toujours ce contraste entre la naïveté, l’innocence, la pureté et cette obsession pour le sexe et parfois ses abus et ses actes « forcés » qui pourtant semblent plaire à l’héroïne, bon nous sommes dans l’univers manga alors, on n’est finalement pas très étonnés quand on est amateur du genre !

En bref, un manga graphiquement aussi plaisant que l’histoire dans son ensemble, c’est divertissant, d’une éthique douteuse et un peu « déjà vu » mais on passe un bon moment en compagnie de Kai, Yuzuru et toute la bande d’élève de la section Kuge. A vous de voir si vous vous laisserez tenter !

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Manga / BD, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s