« Le potager magique par Maître Botanicus » de Stéphanie LEON

le-potager-magique-par-maitre-botanicus-379928-250-400Quatrième de couverture : La culture du gnome vous passionne ? Planter des fées vous comble d’aise ? Ce livre est fait pour vous ! Ecrit par un maître jardinier et son apprenti, ce manuel vous enseignera tout ce qu’un habitant de féerie doit savoir pour créer son potager magique et faire pâlir d’envie tous ses voisins !

— Chronique —

Le potager magique comme son nom l’indique est un petit livre expliquant l’Art et la Manière de planter, de bouturer, de conserver, ou encore d’exploiter la flore (et la faune) féérique ;  Boutenlit, Gratouille, Tisserande ou musarde touffue, tant bienfaitrice que maléfique.

Tout un programme me direz – vous, il faut dire que s’occuper ou créer un potager magique demande de s’investir, de donner de sa personne (et au passage de se dépourvoir quelques cheveux, brin de peau  et gouttes de sang), d’y mettre de sa personne ; parcourir les cimetière des guerriers anciens, être aussi équipé qu’un preux chevalier au combat et avoir une connaissance (infuse) des bienfaits et des désagréments des uns et des autres pour en faire un ensemble harmonieux et harmonique, un endroit en parfaite symbiose.

Illustré de superbes dessins, l’ouvrage est un hymne à la féerie botanique et à tous ses mythes mystérieusement mystiques, une bonne touche d’humour accompagne le récit du pauvre apprenti de Maître Botanicus ; Narcisse, obligé par son maître de traverser les moult dangers sauvages de créatures aussi coquines que vicieuses pour certaines. On s’amuse donc à cette lecture, à prendre au second degré, parfaite pour s’évader un court instant dans l’univers féerique des gnomes et des fées.

baignoire-et-pelle-musicale

Pour en revenir aux illustrations, le coup de crayon de Stéphanie Léon n’a rien à envier à un Bucero ou une Pineaux, c’est maîtrisé, délicat et tout simplement superbe ! Elles permettent aisément de s’évader davantage, illustrant les propos et la faune ou flore citées. C’est un joli petit objet, un papier fin bruni légèrement donnant cet aspect vieilli et si intemporel, une couverture cartonnée façon grimoire de sorcier.

En bref, voilà un ouvrage joliment illustré et empli de texte mêlant féerie et humour, ce n’est certes pas très original dans le genre mais il est agréable de le posséder dans une collection de beaux livres du genre.

— Roman lu dans le cadre du challenge —

challenge-francofou-300x300

Publicités
Cet article, publié dans Beaux livres / Artbook, Chroniques, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s