« Blue, la couleur de mes secrets » de Camille PUJOL

blue Quatrième de couverture : Blue n’est pas une adolescente comme les autres. À seulement 17 ans, elle dissimule un lourd secret qui l’a obligée à changer brutalement de vie, à déménager avec ses parents et son jeune frère, et à rester discrète pour ne pas attirer l’attention. Mais ses mystérieux cheveux bleus captent inévitablement tous les regards et attisent la curiosité des élèves de son nouveau lycée. Et comment se fondre dans la masse alors que son ex violent refait surface et que Nathan, un jeune homme à la réputation sulfureuse, a décidé de la percer à jour ?

— Lecture commune —

Louve s’est jointe à moi pour cette lecture, vous pouvez retrouver son avis sur son blog !

victime de louve

— Chronique —

Blue est un petit roman pour adolescentes, oui je dis bien « adolescentes » car c’est clairement le public visé. Du haut de mes trente-deux ans, il y certaines choses qui ne fonctionnent plus, certaines invraisemblances, certains sujets un peu tirés par les cheveux, le surréalisme, bref beaucoup d’éléments qui font que cet ouvrage est à prendre comme une fiction à l’américaine. Vous savez, le genre qui plaît aux adolescentes parce que cela les évade de leur quotidien, trop morne, pas assez intense, trop sage, peu importe ! Tout est que l’adolescente aime les histoires qui font palpiter son petit cœur, les romances qui a priori démarrent mal, les bad boy beaux et sexy en diable mais gentils tout de même, des personnages super balèzes ou qui vivent des choses incroyables pour leur âge… Enfin, vous l’avez compris, pour apprécier ce roman, il faut avoir conscience de tout ça ou du moins savoir se détacher de tout ce qui paraîtra grossier ou invraisemblable, on est dans une fiction faite pour faire « rêver » (je le mets entre parenthèse parce que la pauvre Blue n’a pas une vie rêvée…) mais qui a le mérite de traiter de sujets sensibles qui pourraient parler aux adolescents : la drogue, le sexe, la violence, l’amour…

Blue vient à peine de s’installer à Toulouse après un déménagement précipité. Elle entre dans un nouveau lycée, dernière année avant le bac, elle aimerait passer inaperçue mais c’est peine perdue quand on a les cheveux bleus. Au détour de son entretien avec le proviseur du lycée, elle rencontre Nathan, un garçon aussi beau qu’agaçant et qui porte une sale réputation. Elle sympathise avec Minho et Cameron, qui sont tous deux dans sa classe et avec qui l’amitié va vite prendre. Mais Blue cache des secrets, un passé dont elle ne doit pas parler, et quand des lettres anonymes comment à apparaître dans sa vie, la menaçant, elle se sent vite perdue entre sa nouvelle vie et les réminiscences de son passé.

Blue est une jeune fille qui semble plutôt tranquille, une nouvelle un peu perdue dans son nouveau lycée, tout ce qui a de plus classique pour une adolescente. Si elle est plutôt joviale avec ses amis, Minho et Cameron, il en est tout autre avec Nathan, ce garçon qui semble vouloir en savoir davantage sur elle, sur son passé, et qu’elle intrigue en entretenant cet aura mystérieux autour d’elle. Et là, le jeu du chat et de la souris démarre, ça se dispute sans cesse, s’envoie sur les roses, se rejette, du moins de son côté à elle… Blue voit en Nathan, des images passées, voit les problèmes, les risques et pourtant, elle sera indéniablement attirée par lui ! Et c’est là que les ennuis s’accéléreront… Blue, c’est aussi beaucoup d’autres choses : du courage, une certaine combativité, un caractère têtu, l’auteure serait-elle fan de ses héroïnes innocentes ultra fortes et musclées ? (Je me suis revue quinze plus tôt devant les séries phares pour adolescents de l’époque…). On n’en dira pas plus mais Blue peut-être surprenante.

Si on doit évoquer ce qui ne fonctionne pas dans le roman, il y a plusieurs choses qui paraissent trop faciles ou qui manquent cruellement de réalisme. Blue, prénom bien curieux pour une française habitant Toulouse, soit pourquoi pas, nous sommes une génération extrêmement extravagante sur les prénoms de nos enfants, mais ce n’est pas forcément le cas de ses parents… Ensuite, le passé de Blue, une sordide histoire, un peu trop quand même, le roman regorge de ces petites choses qui plairont aux adolescents, du moment que l’héroïne se lance dans une romance avec un beau gosse, globalement tout sera accepté, mais il y a aussi tout une image de la jeune fille qui peut se révéler perturbante en terme de droit des femmes, on va chercher loin là, mais soyons honnête certains actes ou attitudes de l’adolescente ne donne pas forcément une très bonne image. Mais là encore, il s’agit d’un roman pour adolescents avec des idéaux immatures…

Sur la fin, il y aussi une accumulation d’évènements en très peu de temps (difficile de vous exposer les choses clairement sans vous spolier), tout est qu’on a un début plutôt classique, une jeune fille qui refait sa vie, de nouveaux amis, un garçon pas trop fréquentable va venir perturber les choses, une vie de famille entre un petit frère à s’occuper, un père militaire absent, une mère à aider… Et puis, effet boule de neige, les ennuis s’accumulent, jusqu’à cette fin, ah cette fin, pas forcément celle que j’aurai souhaité (là c’est mon côté adolescente qui parle), et surtout qui cumulent les invraisemblances ! On n’y croit pas (du moins du haut de mes trente deux ans… ça ne m’a pas emballée car je suis restée septique et dubitative devant ses explications et ce dénouement à la mord moi le nœud…)

A côté de ça, le roman se lit très vite, le style est simple et concis (un peu trop peut-être), on sent la jeunesse de l’auteure, 16 ans, c’est bien jeune mais je salue son travail et l’aboutissement de son récit. L’auteure ne s’est pas encombrée de détails ou de développements de certains points, du moins c’est assez mal équilibrée entre le début et la fin du roman. Un début plus lent, une fin un peu trop précipitée. Là encore, des choses qui auraient mérité d’être améliorées mais qui certainement contenteront les adolescentes.

Du côté des personnages secondaires, on a une mère qui a souvent besoin de l’aide de sa fille pour son commerce, aimante toutefois, un petit frère vif d’esprit et très émotif, Minho, le meilleur ami et confident très protecteur, Cameron, ah celui-ci il m’a intrigué et franchement j’aurai bien aimé en savoir bien plus (de même que le personnage d’Hugo, ceux qui auront lu le roman comprendront…), j’ai senti le truc direct sur ce personnage mais je suis restée sur une note de trop peu, et puis il y a Nathan et ses yeux verts émeraudes, un bad boy, séduisant et charmant qui traîne une sacré réputation à la fois sulfureuse et dangereuse, le genre de garçon que Blue doit absolument éviter pour ne pas reproduire les mêmes erreurs et pourtant, vous vous en doutez l’attraction sera là mais pas forcément évidente à concrétiser, un point  plutôt positif.

En bref, un roman détente clairement fait pour les adolescentes, si j’ai plutôt apprécié ma lecture dans l’ensemble, j’ai du occulter un certain nombre de fait pour cela. J’ai tenté quelque part de faire revivre l’adolescente perdue en moi qui aimait ce genre d’histoire un peu mégalo avec une héroïne plutôt forte, une romance avec un bad boy sexy et une tragique histoire de fond. Si vous aimez ce genre d’histoire pour adolescente, foncez, sinon passez votre chemin.

Je remercie les éditions Michel Lafon et plus particulièrement Camille pour cet envoi.

Michellafon

— Roman lu dans le cadre des challenges suivants —

challenge-francofou-janvier-2017

eclectique

je-suis-peter-pan11franco10

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Roman contemporain, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s