Premières lignes #41

2807834

Rendez – vous initié par Ma Lecturothèque

Le terme « incipit » vient du verbe latin incipire qui signifie commencer.
L’incipit sert à désigner le début d’un roman.

Aujourd’hui, ce sont les premières lignes du tome 4 de « Londres, La Ténébreuse : La Proie et Le Chasseur » paru aux éditions j »ai lu. J’aime beaucoup cette série bit lit qui est un bon compromis entre intrigue et romance avec un petit côté steampunk pour enjoliver le tout. Une lecture qui vous aère la tête sans trop vous demander de réfléchir…

londres-la-tenebreuse-tome-4-la-proie-et-le-chasseur-840954-264-432

Quatrième de couverture : Perry a autrefois fui l’emprise du terrible duc de Moncrieff en se faisant passer pour morte. Sous une nouvelle identité, elle a trouvé refuge au sein de la guilde des Engoulevents, dont le nouveau chef, Garrett Reed, éveille en elle une passion secrète. Mais Perry ne peut échapper éternellement à son passé, qui la rattrape bientôt : de nombreuses jeunes femmes sont retrouvées assassinées, après avoir été sauvagement violentées. Serait-ce l’œuvre de Hague, l’homme de main de Moncrieff, que Perry pensait avoir tué neuf ans plus tôt ?

Voici les premières lignes :

1

Un rêve de soie rouge…
Garrett Reed ajusta son nœud papillon blanc et jeta un coup d’œil à la foule d’aristocrates élégamment vêtus avant d’ouvrir la porte du fiacre.
– Eh bien, il était temps !
Il coula un regard àla jeune femme, puis au tissu de soie rouge et moulant de sa robe, et à la bande de dentelle qui bordait sa poitrine haute. Perry jura tout bas en tentant de rassembler ses jupes d’une main, l’éventail plaqué de laiton dont elle se servait comme d’une arme dans l’autre.
– Tu pourrais me proposer ton aide.
Il aurait dû, en effet. Garrett essayait encore de reprendre ses esprits. Jamais auparavant il n’avait vu Perry ainsi vêtue; et jamais il n’aurait pensé qu’elle pourrait se transformer de la sorte. Depuis qu’il la connaissait, elle avait toujours arboré le pantalon de cuir moulant de la Guilde des Engoulevents, pour chasser à ses côtés les voleurs et les assassins à travers Londres. Au premier regard, la plupart des gens la prenaient pour un jeune garçon, et Garrett lui-même ne pensait jamais à elle comme à une femme. Jusqu’à ce soir, du moins.
C’était sa faute. Duper l’Échelon afin de se faire passer pour l’un des leurs constituait un véritable défi et il lui avait dit qu’il l’en pensait incapable.
Il lui offrit tardivement son bras. Perry y déposa sa main avec légèreté et descendit du véhicule tout en parcourant la foule des yeux, à la recherche de leurs cibles. Comme il aurait dû le faire. Mais Garrett marchait un pas en retrait,
incapable de se concentrer sur plus d’une chose à la fois.

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :
Moglug 
Les Livres de George
• La Chambre rose et noire
• Lectoplum
Pousse de Gingko
• Colcoriane
Camellia Burrows
Au bazar des mots
Akatsuki no manga

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Premières lignes #41

  1. Ping : Premières lignes #9 la résistible ascension d’Arturo Ui, Bertolt Brecht, Simon Benattar-Bourgeay, L’Arche – Camellia Burows

  2. Ping : Premières lignes #4 – les enfants de la baleine | Akatsuki no Manga

  3. Ping : Première lignes#8 Soeurs, Wajdi Mouawad, Leméac, Actes Sud Papiers – Camellia Burows

  4. Ping : Premières lignes #42 – Ma Lecturothèque

  5. Ping : Premières lignes #7, Dans la République du Bonheur, Martin Crimp, pièce implacable – Camellia Burows

  6. Ping : Premières lignes #41 – Ma Lecturothèque

  7. J’adore la couverture, et ces premières lignes attirent mon attention. Si la série n’est pas trop longue, je me pencherais bien dessus 🙂

    • Walkyrie dit :

      A priori 7 tomes (dont 2 hors série ou des tomes .5)… Mais je ne sais pas si elle est terminée en VO, il faudrait que je me renseigne. Si tu aimes les créatures de l’obscurité avec une atmosphère à « l’ancienne », cela pourrait bien te plaire !

      • Je ne suis pas très bit-lit, mais j’ai envie de (re)découvrir le genre, et ça tombe bien parce que j’aime bien les atmosphères « à l’ancienne » 😉
        Je ne la note donc, en espérant que ce ne soit pas « en cours et ça va durer encore longtemps » ^^
        Merci pour tes renseignements !

      • Walkyrie dit :

        Je lis beaucoup moins de Bit Lit maintenant mais je reste sur des valeurs sûres. Cette série en fait partie. Psi changeling et Les Ombres de la nuit aussi.

      • Je note 🙂
        On m’a aussi parlé de Rebecca Kean, et d’une autre dont j’ai oublié le nom – mais qui est quelque part dans mes notes (je suis moyennement organisée, mais je tâche d’y remédier!).
        Psi Changeling est une série assez longue, non ?

      • Walkyrie dit :

        oui ! Mais elle se terminera sur 15 tomes.
        Rebecca Kean, j’ai lu le premier tome, c’était sympa. 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.