« Hadès » de Candice FOX

hades Quatrième de couverture : Frank Benett, flic quadra expérimenté, rejoint la brigade criminelle de Sydney. Il fait la connaissance d’Eden, sa coéquipière désignée, sous l’œil malveillant de son frère et collègue Eric qui prend la nouvelle recrue de haut. Leur première enquête débute aussitôt : des corps démembrés auxquels il manque des organes ont été découverts dans une marina. Grâce à une liste officieuse de demandeurs, Frank et Eden mettent au jour un trafic, orchestré par un seul homme, invisible et méthodique.

Mais Frank est distrait par les doutes qu’il nourrit au sujet d’Eden et Eric. À quoi correspond la liste de noms raturés qu’il a trouvée dans le portefeuille d’Eden ? Pourquoi a-t-elle une photo d’Hadès, la légende du crime qu’on surnomme le Seigneur des Bas-Fonds ?

Frank a mis le doigt dans un engrenage malsain et dangereux dont il va bientôt comprendre toute l’ampleur…

— Lecture Commune —

Louve s’est jointe à moi pour cette lecture, vous pouvez retrouver son avis sur son blog !

victime de louve

— Chronique —

Hadès, thriller intelligent et plutôt rondement mené par une plume vive et équilibrée, entre le présent et le passé qui viennent s’intercaler pour entretenir un rythme de lecture dynamique et haletant.

Franck Bennet a décidé de rejoindre la brigade criminelle, souhaitant travailler sur des affaires plus variées et intéressantes. Il se retrouve à faire équipe avec Eden, qui vient de perdre son partenaire assassiné lors d’une mission. L’accueil est laborieux et Franck ne semble pas le bienvenu dans l’ombre de cet ancien collègue. Rapidement, il se retrouve sur une macabre affaire: des corps démembrés, mutilés, des organes volés, et un tueur fantôme solitaire et méticuleux à arrêter.

« – Mais le désir de cet homme le pousse à prendre des  vies pour en sauver d’autres.
– Oui. Une dualité savoureuse pour un esprit déséquilibré. » p.150

A côté de cela, Franck tente de se lier avec sa partenaire, chose difficile quand le frère de cette dernière rôde menaçant dans les parages. Le duo fraternel va rapidement intriguer le flic, qui va tomber sur des éléments déconcertants. Qui sont réellement Eden et Eric ? Quels sont leur lien avec Hadès, ce grand nom du crime ? Pourquoi semble t-il toujours fureter comme s’ils manigançaient quelque chose ?

« – Je t’avais dit qu’il faudrait être plus rapide, Frankie, puis il baissa la voix et prit un ton glacial que je ne lui avais encore jamais entendu. Je t’avais dit que tu courais avec les loups. » p.223

Le roman est mené de front par un personnage fort sympathique, Franck est un quadragénaire, flic depuis des années, et qui n’attend plus vraiment grand chose de la vie depuis ses deux mariages ratés, et ses erreurs passées. C’est surtout un personnage curieux qui fourre son nez partout dès qu’il s’interroge sur une situation ce qui lui jouera des tours. Franck ne manque pas d’humour, ni de motivation, sa relation avec Eden en est le parfait exemple ! Il va vite se retrouver sur une enquête difficile et mettre les pieds dans quelque chose de profondément sombre.

Dans ce roman, il y a aussi une grande part de psychologie notamment à travers l’évolution de deux personnages entre leur enfance et ceux qu’ils deviennent adulte. C’est certainement l’une des facettes de ce thriller qui se révèle la plus intéressante. On apprend rapidement que les deux personnages, que sont Eden et son frère Eric, sont loin d’être clairs et on a très envie d’en connaître les secrets. Si Eric est un personnage assez mesquin, imbu de sa personne, une espèce de bellâtre menaçant qui aime se moquer des autres ouvertement et entretenir cette pseudo aura de « respect » qu’il véhicule sans cesse, sa sœur Eden paraît plus imposante. J’avoue, je n’ai pas aimé Eric dès le départ. Eden par contre,  le personnage est assez froid, elle ne parle pas beaucoup et ouvre la bouche seulement dans le cadre de l’enquête ou éventuellement quand Franck l’entraîne dans ses conversations puériles et amusantes (de quoi momentanément la dérider), le personnage garde ses distances et paraît finalement plus sombre et taciturne que son frère, j’ai bien aimé cet aspect du personnage, on sent qu’elle se méfie de lui, de ses réactions et en même temps, elle parait forte et tenace, souhaitant parfois protéger les autres des réactions de son frère.

« – Pourquoi cherches-tu à protéger une ordure pareille ?
– L’entrepreneur des pompes funèbres te dirait comme moi que notre ami commun Doyle est au delà de ma protection. » p. 223

Ensuite, il y a le personnage d’Hadès. L’auteure structure son roman de façon à ce que le lecteur se balade entre l’enquête présente, à savoir des meurtres horribles et des cadavres appauvris de leur organes, et le passé d’Hadès et des deux enfants qu’il a recueilli. On apprend peu à peu à comprendre le personnage, à connaître ses secrets, ses activités illicites, tout cela dans une atmosphère lugubre, inquiétante et dérangeante. Il y a un côté un peu malsain dans ce personnage mais aussi dans l’attitude des deux enfants. Ce sont des parties sombres, qui jouent inévitablement sur le présent et les personnages qui se devraient être rassurants mais qui sont finalement tout le contraire.

Du côté de l’enquête, l’auteur ne joue pas vraiment la carte des mystères ou des intrigues, il n’y a pas de réel questionnement du lecteur face au tueur, mais plutôt une espèce d’ambiance particulière créée par l’auteure qui joue sur les nerfs du lecteur vis à vis du personnage de Franck, le lecteur s’inquiète, angoisse aussi pour ce personnage tant pour sa vie que pour ses émotions. Finalement, l’enquête est assez secondaire et apporte essentiellement un rythme et une ambiance.

En bref, un thriller plutôt sympa qui ne brille pas par l’enquête principale mais davantage par ses personnages  psychologiquement fouillés et abîmés. La fin est à double tranchant, on aime, on déteste, mais surtout donne inévitablement envie d’en savoir plus dans le tome 2 !

Je remercie les éditions Michel Lafon et plus particulièrement Camille pour ce partenariat.

Michellafon

— Lu dans le cadre de challenges suivants —

suite-10eclectique

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Policier / Thriller, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « Hadès » de Candice FOX

  1. Ping : C’est l’heure du bilan ! | Songes d'une Walkyrie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s