« Soul Breackers » de Christophe LAMBERT

Quatrième de couverture : USA, 1936.
Des milliers d’Américains victimes de la Grande Dépression sont jetés sur les routes. Parmi eux, Teddy Gentliz, 15 ans, voyage vers la Californie avec son père et sa petite sœur Amy dans l’espoir d’une vie meilleure.
En Arizona, la famille croise un étrange groupe de forains et son charismatique chef : Sirius Huntington. Après avoir assisté à leur spectacle, Amy est soudainement frappée par un mal mystérieux…
Persuadé que les forains ont volé l’âme de sa sœur, Teddy se lance à leur poursuite à travers les États-Unis.
Sur son chemin, entre dangers, amitiés, amour et magie, l’adolescent va faire l’apprentissage intense du monde. Et de lui-même.

— Chronique —

Dans les années 30, la misère a touché une grande partie de la population américaine en quête d’un ailleurs plus prolifique et d’un travail notamment en Californie, terre promise pour beaucoup. C’est le cas de la famille Gentliz. Teddy, son père et sa petite sœur Amy aspire à un avenir meilleur, jusqu’au jour où un groupe de forains dirigé par l’énigmatique Sirius Huntington, l’homme en noir, entre dans leur vie. Lors d’une séance de marionnettes, Amy aux anges est sollicitée, le lendemain la petite fille se retrouve dans un état catatonique. Un état que les médecins ne comprennent pas, mais Teddy est certain que les forains y sont pour quelque chose. Il se décide donc à les poursuivre pour guérir sa sœur, c’est le début d’une quête qui s’annonce difficile.

On suit donc Teddy Gentliz, un jeune garçon d’une quinzaine d’année, courageux, téméraire et tenace pour l’amour qu’il porte à sa petite sœur Amy, le héros du roman avance dans son périple grâce aux personnages secondaires qui gravitent autour de lui ;  Duca, l’écrivain et poète grand amateur de fille, joli cœur aux belles paroles et au trait d’humour très prononcé qui deviendra très vite un ami fidèle et sincère, Mary – Jane, la jolie petite blonde muette au passé trouble qui viendra émoustiller les émois et le cœur de notre jeune héros, la bande des femmes célibataires, mêlant bonté et courage, Chef, l’Indien aux forts pouvoirs chamaniques, homme massif, puissant et mystérieux. Du côté des méchants, Sirius l’homme en Noir, avide de pouvoir et sans scrupule manipule ses troupes sans vergogne dont la belle Edna, la bohémienne aux sombres pouvoirs et aux tatouages mouvants est un des membres importants. On retrouve donc un héros auquel le lecteur pourra s’identifier, des personnages secondaires aux traits personnalisés mais non caricaturés et des sombres méchants bien vilains et sans pitié, un cocktail qui devrait faire mouche auprès du jeune lecteur.

A travers son récit, l’auteur en profite pour véhiculer quelques idées et propose une richesse des thématiques propres aux années 30 : la misère américaine et la quête d’un avenir meilleur à l’image de la famille de Teddy ; son père ancien propriétaire agricole qui a tout perdu et file vers la Californie en quête d’un travail, les thérapies psychologiques contestables et heureusement bannies aujourd’hui des protocoles, une partie du récit se passe dans un hôpital psychiatrique et elle fait froid dans le dos, l’Amérique face aux pouvoirs des armes, où sans en faire l’apologie, chaque action semble en nécessiter l’usage et plus vous êtes équipés, mieux vous pourrez vous défendre, l’ère industrielle : les exploitations minières ou encore les abattoirs de Chicago, des lieux où les emplois prolifèrent autant que l’abus des mains d’œuvre sous-payés mais aussi, de manière plus subtile, l’aube des horreurs de la guerre en Europe avec l’évocation du IIIème Reich.

Il y a aussi des thématiques humaines qui parleront certainement au public visé à savoir un public jeunesse et adolescent : l’amitié, l’amour, le courage, la quête et le dépassement de soi, la famille, la tolérance avec l’introduction de personnage atypique et bien d’autres, des éléments récurrents dans la vie des jeunes et adolescents qui aiment aussi tant s’enfuir dans leur imaginaire. Il y a ici et là quelques facilités, notamment quand on imagine ce jeune garçon de quinze ans et les mésaventures qui l’attendent, mais cela passe et reste relativement modéré.

Tout cela est mêlé à une aventure épique qui ne manque ni de mordant ni de rythme, offrant un voyage au travers des États-Unis, Chicago, Albuquerque, Nouvelle Orléans, autant de villes et régions traversées, au cœur des tornades dévastatrices, des déserts assoiffant, de ses croyances puritaines et  profondes, de ses enfants indiens, peuples du passé et de toute cette Amérique en profonde mutation au cours des années 30. Une aventure au cœur des croyances et des mythes, où la magie noire côtoie le chamanisme et où les âmes humaines sont pillées de leur pouvoir. Une agréable touche de fantastique au cœur d’un contexte historique et fictif réaliste.

L’auteur a donc un certain talent pour créer une ambiance et un contexte qui plonge le lecteur dans cette Amérique unique, il est bien dommage qu’il m’aura fallu une centaine de pages avant d’y entrer et de me plonger dans l’histoire, le début est un peu difficile à démarrer mais il faut s’accrocher car une fois que cela décolle, ça ne s’arrête pas, ça bouge, c’est vivant, dynamique, sans répit pour les personnages et malgré quelques passages impromptus qui peuvent casser le rythme (je pense notamment à la partie au sein de l’hôpital psychiatrique), l’histoire est plutôt prenante et originale.

En bref, le roman offre une chouette aventure au cœur des USA des années 30 et de son contexte économique difficile et industriel effervescent, l’Amérique est en pleine métamorphose. Une aventure pleine de magie et de courage menée tambour battant par un personnage jeune et néanmoins mature accompagné d’une indispensable ribambelle de protagonistes secondaires. Le genre d’histoire divertissante et consistante qui plaira aux plus grand nombre.

Je remercie Louve du forum Mort Sure et son partenaire les éditions Bayard pour cet envoi.

— Lu dans le cadre des challenges suivants —

je-suis-peter-pan11

et-la-10

franco10

eclectique

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Fantastique, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s