« Harley Quinn tome 1 : Complètement marteau » d’Amanda CONNER, Jimmy PALMIOTTI & Chad HARDIN

Quatrième de couverture : L’ancienne psychiatre Harleen Quinzel n’est pas le genre de femme à se satisfaire d’une vie convenable et tranquille. Elle fuit la routine comme la peste et cherche par tous les moyens à faire de sa vie une aventure. Sa toute fraîche installation à Coney Island est donc l’occasion rêvée d’en commencer un nouveau chapitre ! Avec son entrée fracassante dans l’équipe locale de roller derby, l’approche de la Saint-Valentin et la découverte d’un contrat mis sur sa tête, la pétillante Harley Quinn aura beaucoup à faire.

— Chronique —

A l’image de son héroïne, ce comics est ébouriffant, hystérique et blindé d’humour noir. La jolie Harley Quinn nous embarque dans sa folie et sa tendresse, parce que le personnage complètement barré connu pour être l’amoureuse de son poussin, le Jocker, est une héroïne indépendante qui n’a rien à envier aux autres héros de l’univers de Gotham City.

A la fois girly, déjanté et furieux, ce tome raconte l’indépendance d’Harley Quinn suite à un héritage inattendu ; un immeuble où vivent plusieurs locataires à Coney Island. Une nouvelle vie qui semble bien appâter notre ivresse héroïne, mais pour le garder, les loyers ne suffisent pas et elle doit donc se trouver un job. Elle postule à un poste de thérapeute à Esprits Libres et dans l’équipe de Roller Derby locale. Mais, sa tranquillité est vite mise à mal quand une série de tueurs professionnels viennent la menacer régulièrement.

L’album est dense, un peu plus de deux cents pages de furie où l’on ne s’ennuie pas un instant. Harley a de quoi faire entre son nouvel immeuble, ces corps de tueurs qui s’accumulent, son besoin d’amour qui s’exprime davantage à l’approche de la Saint Valentin et toujours son humeur massacrante qui peut vite la dominer, ajoutez à cela la vengeance d’un super-papy et vous avez un cocktail tonitruant, dynamique et super sexy ! Un bon scénario de base qui offre donc une multitudes de scènes d’action bien violentes et sanglantes où les pires méchants en prennent pour leur grade, des scènes de charmes féminins à l’œuvre quand les deux copines se font draguer ou décident de se faire belles pour sortir, des scènes où la tendresse d’Harley émeut face aux animaux et à ses peluches et des scènes pleines d’humour noir où le cynisme et la loufoquerie ne sont jamais très loin. Harley fait ce qu’elle veut et ose certainement beaucoup de choses que notre conscience retient. Si vous cherchiez une lecture en adéquation avec la morale, passez votre chemin, c’est clairement pour public averti.

Ce personnage est juste génial. De base, les anti-héros ont ma préférence, plus ils sont dingues, plus ils sont mauvais et violents, et plus ils sont loufoques, plus je les adore, Harley Quinn en tant que telle à ma préférence ! Cette nana, ancienne psychiatre pervertie par sa relation avec le Jocker, est juste ultra sexy, au caractère bien trempé avec toutefois un côté petite fille dans sa dévotion au bien être animal, parce que quand vous voyez ces jolies yeux bleues s’embuer face à un petit chien malheureux alors qu’elle vient de mettre une bonne raclée à des pervers meurtriers avec son arme favorite : un bon gros marteau et bien, il y a une dualité intéressante qui explique toute la folie de cette dame ! Harley Quinn est la reine des badasses et est complètement cinglée. Et se retrouver à gérer un bien qu’elle souhaite garder l’entraîne aux frontières d’une normalité et d’une certaine décadence violente, toujours cette dualité qui surfe en continu dans ce personnage. Par ailleurs, qu’est ce qu’elle est drôle dans son amoralité !

Et sa copine Poison Ivy n’est pas en reste, elle intervient régulièrement auprès de son amie dans ce tome pour notre plus grand plaisir, les deux ensemble, c’est jackpot, les hommes n’ont qu’à bien se tenir, parce que globalement les hommes  prennent cher face à cette équipe de choc soudée et destructrice.

En prime, une introduction en matière pleine d’humour avec la réflexion d’Harley sur le choix d’un dessinateur potentielle. Un prologue qui accumule des planches de dessinateurs divers, des genres et styles complètement différents s’offrent à Harley Quinn qui fait sa difficile ! Pourtant du talent, il y en a : Art Balthazar, Dave Jonhson, Darwyn Cook ou encore Jim Lee pour n’en citer que quelques uns, finalement ce sera Chad Hardin aux dessins et deux scénaristes pour la belle. Un trio gagnant, ce premier opus est une réussite. C’est aussi très coloré, assez flash et tranché, peut-on dire même girly légèrement édulcoré sans être péjoratif au contraire, bref très féminin sans pour autant l’être trop non plus, un très bon choix, ça pète, c’est vivant, à l’image de son héroïne, très attractif pour nos yeux !

Bref, c’est fun et déjanté et on passe un très agréable moment. Un excellent premier tome pour une héroïne charismatique.

Cet article, publié dans Chroniques, Manga / BD, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « Harley Quinn tome 1 : Complètement marteau » d’Amanda CONNER, Jimmy PALMIOTTI & Chad HARDIN

  1. limaginaria dit :

    Il semble que l’on ait les mêmes lectures en ce moment ! J’ai commencé la lecture de cette série il y a quelques mois et j’en suis au tome 4. J’adore ! Harley est de loin mon héroïne préférée. Je suis fan de l’ambiance graphique de cette série et j’aime beaucoup le scénario déjanté qui part à chaque fois en WTF. D’après mes infos la série comptera 6 tomes en tout et le prochain sort en août 😉
    Bonne lecture

    • Walkyrie dit :

      Aha oui j’ai vu que tu avais lu Inséparables. Je l’ai trouvé chouette aussi. Harley Quinn est une de mes héroïnes préférées aussi, son côté barjot et sexy me plaît beaucoup ! Je vais certainement prendre le tome 2 le mois prochain. ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.