« Les Chevaliers des Highlands tome 7 : Le Chasseur » de Monica McCARTY

Quatrième de couverture : Prétendant au trône d’Écosse, Robert de Bruce est soutenu par l’Église, puissant allié qui possède un vaste réseau de messagers capable de recueillir de précieux renseignements. Mais, parfois, les choses tournent mal. Ainsi Ewen Lamont, membre de la garde d’élite des Highlands, est-il envoyé au secours d’une nonne tombée aux mains de l’ennemi anglais. Mission bientôt accomplie, pourtant les ennuis d’Ewen ne font que commencer. Sœur Genna est certes une créature divine, mais sa blondeur angélique et sa beauté déchaînent en lui des émotions qui n’ont rien à voir avec la dévotion d’un bon chrétien…

— Chronique —

Un nouveau tome qui promet passion et relation conflictuelle entre les deux héros du titre, un cocktail auquel je ne résiste définitivement pas. Ça s’attire, ça se rejette, ça doute, ça se lance des piques à tout va, ça craque dans une violente passion, bref, si vous aimez les romances où les deux personnages sont à l’opposé l’un de l’autre, où ils n’ont pas du tout la même façon de voir les choses et où ils ne semblent pas du tout fait l’un pour l’autre, vous devriez fortement apprécier cet opus !

Ewen Lamont, membre de la Garde de Robert de Bruce et surnommé le Chasseur est le plus grand pisteur d’Ecosse. Demandez lui de chercher une aiguille dans une botte de foin, il la trouve. C’est pourquoi le roi lui demande de retrouver une nonne disparue depuis quelque temps sur le territoire anglais. Il ne faut pas bien longtemps à Ewen pour retrouver Sœur Genna  dans une mauvaise posture et la tirer des griffes lubriques de soldats anglais. Bien décidé à protéger et à accompagner celle qui appartient au réseau de messagers de l’Église pour la couronne écossaise, la femme de Dieu va tout faire pour lui rendre la vie impossible et Ewen ne restera pas indifférent à celle qui lui est interdite.

Les deux personnages sont vraiment radicalement opposés et de cette énorme différence va découler une romance palpitante et très prenante faite de rebondissements et de surprises, avec sur le fond la présence de la Garde, les manigances du trône Anglais, une trêve hivernale dans le conflit et la préparation d’un entretien pacifique entre les Anglais et les Ecossais, aspect historique qui manquait terriblement dans le tome précédent. Là, on revoit nos highlanders préférés, et plus particulièrement Kenneth Sutherland (la Recrue dit La Glace), pour notre plus grand plaisir et pour des moments d’action et de combats mais aussi des moments plein d’humour et des sourires entendus. Ces gaillards sont certes massifs avec de belles gueules mais ce sont aussi des êtres terriblement humains, loyaux et protecteurs entre eux et avec leurs femmes.

Ewen est le fils d’un homme connu pour avoir trahi son clan et s’être tué bêtement dans un énième pari risqué qui lui a été fatal, pour avoir sombré dans les excès et les colères, mais bien connu aussi pour être un grand guerrier. Pourtant Ewen a hérité d’un nom sali par la trahison et d’un château à peine entamé. Son introduction dans la Garde est pour lui le moyen de retrouver son honneur, de redorer le blason du clan Lamont et de reconquérir des terres perdues. Vu comme ça, Ewen n’est pas le meilleur parti. C’est aussi un highlander assez bourru, qui ne sourit pas beaucoup, plutôt renfermé, évidemment qui a un certain succès auprès des femmes, enfermé dans une vision traditionnelle du couple et du rôle de la femme, ce qui fatalement va créer des conflits lors de sa rencontre avec sœur Genna. Le personnage est vraiment attachant et super sexy, on le sent tiraillé entre ses nouvelles émotions, ses sentiments nouveaux, ses pulsions qu’il a du mal à maîtriser, notamment respecter un minimum celle qu’il croit être une femme de Dieu, puis dans un second temps celle qui ne lui est pas destinée.

Soeur Genna, qui n’est autre que Janet de Mar, la belle sœur du roi, s’est infiltrée au sein de l’Eglise se faisant passer pour une nonne afin de transmettre des messages importants à la cour Ecossaise. Beaucoup la croit morte et seul quelques personnes connaissent sa véritable identité. Janet  s’est enfermée dans ce rôle pensant que son échec qui a entraîné la mort d’un homme qui était comme son père ne lui vaudrait guère mieux. Elle est très forte, très indépendante, têtue aussi et prend son rôle, dans lequel elle excelle, très à cœur. Elle n’envisage certainement pas le mariage mais plutôt d’entrer dans les ordres mais ça, c’était avant de rencontrer Ewen. De là, il y a vingt sept années de virginité qui vont voler en éclat, est-ce bien, est-ce mal ? Pourquoi être attirée par ce rustre aux idées arriérées ? Elle va être inévitablement conquise par le Chasseur.

La relation entre les deux va donc être de celle « je t’aime, moi non plus » avec un jeu du « chat et de la souris » assez prononcé, tout simplement parce que Ewen a son honneur, il ne souhaite pas trahir ni son roi, ni celui qui l’a pris sous son aile, Janet étant censée être une nonne d’abord, puis promise à un autre ensuite. Il a un objectif et c’est certainement pas une femme ou une expérience sexuelle qui va venir ébranler tout ça, et pourtant elle va le pousser à bout, le mettre en colère et lui faire ressentir des peurs et certainement un peu aussi le déstabiliser dans son travail et dans sa vision qu’il avait de la femme, Ewen va tomber amoureux tout simplement. Quand à Janet, Ewen représente un peu l’interdit, puis le désir et la luxure, elle a bien plus envie de lui qu’elle ne le voudrait et ses brusqueries ne vont certainement ni la ménager, ni la décourager à le charmer ! Promesse de situations cocasses et coquines en perspective.

En bref, un septième tome dans la veine des autres, l’auteure propose une belle romance passionnée entre deux personnages forts et indépendants qui sont loin de rêver aux choses de l’amour dans un cadre historique passionnant. La plume est toujours aussi efficace et addictive. Va vite falloir que je me procure le prochain !

— Lu dans le cadre du challenge suivant —

suite-10

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Historique, Romance, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s