« Le Maître des livres » de Umiharu SHINOHARA

Quatrième de couverture du tome 1 : À la bibliothèque pour enfant « La rose trémière » vous êtes accueillis et conseillés par Mikoshiba, un bibliothécaire binoclard célèbre pour son caractère bien trempé. Mais contrairement à ce qu’il peut laisser paraître, c’est un professionnel de premier ordre. Aujourd’hui encore, adultes comme enfants perdus dans leur vie viennent à lui en espérant qu’il leur trouvera le livre salvateur.

— Avant propos —

Le « maître des livres » est une série est terminé au Japon avec pas moins de 15 volume. Elle est toutefois toujours  en cours France avec 12 volumes de sorti et sachez que le tome 13 arrive en septembre ! Pour le moment, je n’ai lu que les deux premiers tomes mais j’espère assez vite acquérir les autres.

— Chronique —

Manga seinen idéal pour les passionnés de lecture !

« Le Maître des Livres » propose un manga adulte et très humain qui, loin de quelque chose d’uniquement divertissant et drôle même si ça l’est beaucoup aussi, ouvre à la réflexion et traite de différentes thématiques de société qui touchent tous les âges : la parentalité, la solitude, la quête de soi, l’amitié, de véritables tranches de vie assez réalistes traitées justement et avec beaucoup de tendresse.

On y trouve des enfants découvrant la lecture, émerveillés et attendris mais aussi des adultes qui se cherchent, qui rencontrent des difficultés dans leur vie, qui en passant les portes de la bibliothèque pour enfants « la rose trémière » au gré du hasard ou sur les conseils d’autres personnes ayant bu profiter des bienfaits des conseils de Mikoshiba, voient souvent leur regard sur le monde basculé.

Le bibliothécaire est un personnage de caractère, de prime abord froid et désintéressé, mais en réalité un être qui cerne rapidement les gens et se trompe rarement en leur conseillant des titres qui devraient leur permettre d’évoluer, de se retrouver ou de prendre conscience de bien des choses. Celui que les enfants appellent « Champignon » est donc solitaire, timide,  assez rigide sur les règles et les délais mais surtout passionné et très bon dans son métier.

D’ailleurs, ne s’intéresse – il pas davantage à la littérature enfantine et jeunesse pour subtilement conseiller des lectures qui « soigneront » surtout les parents des enfants qu’il accueille ? De l’enfant au vieillard, tous ont forcément une œuvre qui les ont marqués, les marque ou les marqueront, et c’est la principale leçon à retenir, la lecture est un onguent bien doux pour l’âme.

Autour de Mikoshiba gravite une ribambelle de personnages secondaires plaisants, attachants, sensibles et bien individualisés ; les deux autres bibliothécaires ; l’excentrique Kayo et la douce Kanda, le gamin effronté Shôta ou encore Miyamoto, l’homme un peu perdu qui va se prendre de passion pour les livres pour enfants. Là où Mikoshiba reste impassible, tous les autres sont très expressifs ! On s’émeut, on rit et on s’indigne un peu aussi, mais on reste toujours dans les émotions humaines aussi douces que désagréables.

Globalement, on suit de multiples histoires aux intrigues subtiles et profondes, souvent établies par chapitre, qui trouvent assez vite leur dénouement et qui permettent chaque fois de mettre en valeur un livre ; un livre important pour les personnages, un conte avec une morale significative ou encore un livre connu grand classique de la littérature, peut-être que l’un des titres vous sera également tout aussi bénéfique ou réveillera en vous des souvenirs profondément enfouis, qui c’est ?

Les clins d’oeil à des œuvres littéraires sont donc nombreux et très diversifiés, pour la plupart bien connus si l’on est un minimum lecteur ou ayant une culture littéraire. Pour chaque livre mis en valeur, on a des extraits illustrés qui peuvent être assez denses et un peu plus lourds à lire car plus chargés en texte et moins précis dans le dessin, ce qui le différencie bien du reste du manga. Cela n’est pas franchement problématique sur le fond.

Le dessin est lui aussi mature et de qualité, le trait est assez doux et le manga est très agréable à lire, il y a un respect des proportions entre les coups de crayons et les bulles.

En bref, « Le Maître des livres » traite de sujets forts et sensibles à la fois ouvrant son lecteur à une réflexion fine et intelligente, le tout dynamisé par des personnages hauts en couleur qui vous promettent  de belles émotions. Chaque page transpire la passion du livre, même s’il s’agit d’une bibliothèque pour enfant, on y parle de romans d’aventure, de contes anciens ou encore de livres à images, qui loin d’être immatures, feront certainement pendre conscience au plus adulte d’entre nous que le plus jeunesse des livres recèle aussi ses trésors.

— Les autres tomes de la série —

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Manga / BD, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour « Le Maître des livres » de Umiharu SHINOHARA

  1. Xander dit :

    Ce titre me tente beaucoup et ta chronique m’invite à franchir le cap !!

  2. J’avais également beaucoup aimé ce premier tome et surtout les dessins qui, comme tu le dis, sont très bien! 🙂

  3. Je possède les deux premier tomes, que j’ai lu lors de leurs sorties, et j’ai pas continué (faute de temps/budget) mais je devrais m’y remettre parce que j’avais beaucoup aimé les thèmes et les différents personnages.

    • Walkyrie dit :

      Il faut dire qu’ils ne sont pas donnés ! J’ai trouvé les deux premiers pour 3 euros chacun donc j’en ai profité. Je vais voir à trouver les autres de la même façon. 🙂

      • Oui, ils sont la catégorie « deluxe » des mangas. Et c’es dommage parce que le prix est un frein quand meme… possible que ce soit pour cette raison que je n’ai pas continué!

      • Walkyrie dit :

        Oui c’est normal. Les « 10 count » que je viens de lire justement sont à 8.90 euros le tome. Autant j’ai eu les 3 premiers pour moins de 4 euros, autant les suivants va falloir que je fasse un effort financier… Mais c’est clair qu’avoir un manga pour le prix d’un roman poche, ça fait mal. ^^’

      • Ne lis pas de comics alors, niveau prix c’est encore pire xD J’en achete plus à cause de ça justement!

      • Walkyrie dit :

        Oui j’ai vu… Bd, Manga, Comics, c’est violent niveau tarif ! Je dois acheter le tome 2 d’Harley Quinn justement (19/20 euros ! En même temps, y’a du taf dessus quand on y pense.)
        C’est bien pour ça que j’essaie au maximum d’acheter d’occasion…

      • en Suisse le prix des romans, comics, mangas c’est souvent le prix de deux ouvrages, et les prix varient alors que vous avez toujours la meme tarification en France. C’est encore plus violent… Ici les romans en occas se trouvent facilement mais mangas et comics… pas du tout.

      • Walkyrie dit :

        Ah oui ?! Il me semble en effet avoir vu passer l’info, il y avait un projet de loi pour fixer le tarif des ouvrages littéraires, non ? C’est abusé. Après tu peux en trouver en France et te les faire envoyer en Suisse ? Vous n’êtes pas très loin, à moins qu’ils abusent aussi sur le tarif de la poste. Là c’est un autre débat encore !

      • Les frais de port sur Amazon sont gratuit à partir de 25 euros de commandes, mais si tu dépasse un certains total tu payes des frais à la douane Suisse, souvent aussi cher que ta commande. Oui, il y a eu un projet en 2012 je crois, mais c’est pas passé.

      • Walkyrie dit :

        C’est pénible ça, quand on sait le budget qu’on me mettre dans notre passion… Ah la Suisse, tout un poème financier ! J’essaie de modérer, mais il y a des mois… Septembre va faire flamber ma CB, je dois aller à un salon du livre. ça va faire mal ! ^^’

      • Ah le salon du livre est en septembre prêt de chez toi ? Ici c’était en mars, mais j’ai rien acheté… à cause des prix donc. Oui, en Suisse les prix enflent et pas quand les livres… dans tout!

      • Walkyrie dit :

        Faut venir par chez nous ! 😉 Non je parles des Aventuriales à Ménétrol dans le 63… Salon spécialisé dans l’imaginaire, j’ai fat un article récent dessus si tu es curieuse ! Et il y a beaucoup de potentiel ! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s