« You and me etc… » de KYUGO

Quatrième de couverture :  Ce recueil de trois nouvelles nous présente différentes histoires où naissent l’amour. L’histoire principale raconte la relation de deux amis d’enfance fans de baseball et devenus distants après un grave accident.

— Chronique —

« You & Me etc… » est un recueil de trois petites histoires distinctes, scénarisées et dessinées par Kyugo. L’ensemble est plutôt simple et manque de consistance pour se révéler passionnant. On est là dans le cadre d’une lecture sympa mais sans plus.

Par ailleurs, je crois que ce format n’est vraiment pas fait pour moi, c’est trop court et donc peu développé et les intrigues sont trop rapides. J’aime bien avoir le temps de m’ancrer dans l’histoire, avoir un développement de fond et pleinement apprécier l’évolution des personnages. Là, je suis plus frustrée qu’autre chose. C’est dommage parce que la première histoire qui est la principale m’a particulièrement plu.

Dans la première, Keita et Iku sont deux adolescents amis depuis l’enfance, leurs parents étant voisins et qui adorent jouer ensemble au base-ball jusqu’au jour où un accident va handicaper Keita qui ne pourra plus jamais pratiquer son sport favori. De là, les deux garçons vont s’éloigner, Iku se sent responsable et fuit autant son ami que le base-ball. Deux ans plus tard, Iku est un personnage toujours en colère alors que Keita est frivole et prend tout avec humour, tentant vainement de convaincre son ami de reprendre le sport dans lequel il excelle et, dérape en lui dévoilant un peu trop ses sentiments.

C’est de loin la meilleure histoire et elle aurait vraiment mérité un ou plusieurs tomes pour en développer tout le potentiel. On va vite suivre le passé commun et dramatique des deux héros, dont l’un va plutôt bien se remettre malgré les séquelles ; Keita est un personnage plutôt solaire et bienveillant, pas toujours très sérieux surtout avec les filles, mais drôle et attachant, on devine qu’il essaie tant qu’il peut d’aider Iku, de le soutenir pour qu’il cesse de se sentir responsable, jusqu’à le surprendre en se rapprochant plus intimement que jamais. Iku, lui aurait pu reprendre sa vie normalement mais, il traîne une culpabilité depuis, il s’en veut de ce qui est arrivé à Keita quitte à devenir colérique, désagréable ou à le fuir, ne sachant pas comment le regarder ou lui parler, c’est un personnage blessé tout simplement et au final assez peu sûr de lui, et vite perdu dans les sentiments qui le lient à Keita.

Ils sont vraiment mignons tous les deux, attachants et pleins de tendresse l’un pour l’autre. J’ai bien aimé la base de la relation avec l’un qui rejette l’autre et suivre finalement comment ce personnage un peu perdu va peu à peu se reprendre en main avec dans l’ombre l’aide de son ami jusqu’à assumer pleinement ses sentiments.

Dans la seconde, on suit Sugaya, un garçon très populaire au lycée, ayant beaucoup de succès auprès des filles et au basket, qui commence à s’intéresser à Fujishiro, un autre garçon du lycée bon élève et doué en sport, mais aussi très énigmatique. Puis Sugaya va découvrir le secret de Fujishiro, un secret qui va mal finir et blesser profondément ce dernier. Sugaya va alors le soutenir et une amitié va naître entre les deux adolescents.

Je ne sais pas trop quoi vous dire sur cette seconde histoire si ce n’est qu’il est question de secret, de relation interdite et d’amitié. C’est sympa mais sans plus et la fin est plutôt ouverte, on ne sait pas vraiment comment cela fini, ce qui laisse un amer goût d’inachevé.

Dans la troisième, Tatsushi, un écrivain qui se laisse aller tombe sur Akira, agonisant devant sa porte. Ce dernier est en fait le fils de son ancien professeur de fac, qui le recherchait suite à la mort de son père. Évidemment, Tatsushi va voir d’un assez mauvais œil l’immiscion d’Akira dans sa vie.

On va donc suivre la relation entre un ancien étudiant, écrivain au succès mitigé et un adolescent un peu perdu, rejeté par sa belle mère et qui cherche simplement un foyer pour se reconstruire. L’histoire est faite aussi de flash – back, de souvenirs, des réminiscences plutôt constructives qui vont venir renforcer la relation actuelle entre les deux personnages. Cette troisième histoire a le mérite d’être un peu plus aboutie mais elle n’est pas franchement passionnante. J’ai fini ma lecture mi-figue, mi-raisin.

De manière générale, le style du mangaka est assez classique voire assez moyen, il a toutefois le mérite de ne pas croquer des personnages masculins trop stéréotypés. C’est assez fluide et agréable à lire, les proportions dessins / bulles sont bien dosées. Du côté du genre yaoï, on est loin des effusions passionnelles, cela reste ultra soft et très peu visuel, si ce n’est des baisers, vous n’aurez pas grand chose de plus.

En bref, trois histoires sympathiques mais le format n’est clairement pas fait pour moi, si ce n’est la première qui se démarque des deux autres, les deux autres ne m’ont pas emballée plus que ça et m’ont paru trop légères. A réserver à ceux qui apprécie les histoires courtes, les autres passez votre chemin.

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Manga / BD, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s