Premières lignes #74

2807834

Rendez – vous initié par Ma Lecturothèque

Le terme « incipit » vient du verbe latin incipire qui signifie commencer. L’incipit sert à désigner le début d’un roman.

Aujourd’hui, ce sont les premières lignes de « Les Nébuleux tome 1 : La Cité d’Agora » de Lily Haime (que j’adore) et de Rohan Lockhart (que j’ai lu une seule fois avec Troublemaker) paru aux éditions MxM Bookmark, un roman écrit à quatre mains donc. Il s’agit d’un livre fantastique incluant une romance M/M (traduction : entre deux hommes). C’est ma lecture en cours avec « La Sublime Communauté » et pour le moment j’accroche bien à l’univers et aux personnages !

Quatrième de couverture : « Quand deux hommes se trouvent… » Les rayons de soleil éclairaient ce jour d’hiver… Kimon débarque à Jackson, au cœur du Mississippi, avec une seule idée en tête ; y rester le moins longtemps possible. Keeper entraîné, et particulièrement habile, il se lance à la recherche d’une Stray ; une âme vagabonde qu’il est missionné pour récupérer. Après des mois sur la route, à faire gronder le moteur de sa moto, il n’aspire qu’à une chose ; régler cette histoire au plus vite et retrouver son monde. Celui des Nébuleux. « Quand deux âmes se rencontrent… » Seulement Kimon n’avait pas prévu de tomber sur Sullivan Murray, un journaliste free-lance, un humain étrangement intuitif, un peu trop doué pour deviner les voiles derrières lesquels il est obligé de se cacher. Il n’aurait jamais cru, non plus, se laisser happer si facilement par ses yeux ambrés. Et encore moins, trouver en lui quelques échos du passé. Un jour après l’autre, de mensonges en vérités, Kimon et Sullivan avancent côte à côte sur un chemin escarpé ou ils vont devoir se comprendre et, plus que tout, apprendre à se faire confiance. « Quand deux monde se télescopent… » 

Voici les premières lignes :

Introduction

Kimon

Jackson, capitale de l’Etat du Missouri. Pas loin de deux cent mille habitants. Température étouffante, ciel très bleu,mentalités trop conservatrices ; des églises tous les dix pas et une histoire qui imprégnait encore chaque coin de rue. Un accent qui me faisait saigner les oreilles même si le paysage, magnifique, s’étendant à perte de vue, comprensait ce léger désagrément. Il paraissait encore sauvage par endroits et me rappelait les forêts d’Agora, ses parcs et ses grandes prairies en bordure de la cité.
Penser à Agora me rendait toujours un peu nostalgique lorsque que j’étais sur les routes. Si pour  beaucoup de Nébuleux elle n’était que notre Capitale, pour moi, elle resterait toujours le berceau de ma jeunesse et de mes meilleurs souvenirs. Elle garderait la mémoire de mon passé. J’adorais son agitation, son effervescence. Sa magie.

Les blogueurs qui y participent :

• La Chambre rose et noire
• Lectoplum
Pousse de Gingko
Camellia Burrows
Au baz’art des mots
Mon univers fantasy
Eléonore B
La Marmotte qui lit
Light & Smell
Ibidouu
Page blanche et noire
Chronicroqueuse de livres
Chez Xander
Les pages qui chuchotent
Envie de lire
Critiques d’une lectrice assidue
A Blue Feather Blog
Les livres de Rose
Les livres de George
La couleur des mots
Rêveuse Éveillée
Au pays de Sophie
• Les lectures de Luna
Les Histoires d’Amélia
Félicie lit aussi

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Premières lignes #74

  1. Ping : Premières Lignes #24, Serial Killer et autres pièces courtes, Carole Fréchette, Lemeac Actes-Sud papiers, un livre québécois pour le 12 août. – Camellia Burows

  2. Ping : Premières lignes #75 – Ma Lecturothèque

  3. Ping : Premières lignes #74 – Ma Lecturothèque

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.