« Your dream » de ARUKU & KOUKI

Quatrième de couverture : 25 juin 15h43 « On est destinés à s’aimer. »

C’est ce qu’Amamori, un écrivain, dit brusquement à Yui lors de leur première rencontre.

Amamori n’a pu surmonter son enfance difficile que grâce à ses rêves prémonitoires le montrant heureux avec Yui. Seulement, celui-ci ne croit pas en la prédiction d’Amamori et le prévient qu’il ne tombera jamais amoureux de lui. Pourtant, le temps aidant, il finit par l’embrasser. Alors qu’il prend enfin conscience de ses sentiments, Yui va devoir se battre contre le destin pour pouvoir être avec celui qu’il aime.

— Chronique —

Une romance douce et belle traitée avec une subtilité poétique. Une histoire de destin avec un brin de magie, de l’amour mais aussi du drame. Pour que nos deux héros trouvent le bonheur, des sacrifices seront nécessaires et des blessures profondes et indélébiles aussi.

Lorsque Amamori rencontre Yui pour la première fois, ses paroles sont directes « Toi et moi on est destinés à s’aimer », ce dernier l’ignore se demandant qui est cet énergumène. Yui travaille dans une maison d’édition et Amamori est un écrivain ayant écrit un livre sur le thème du voyage. Yui se retrouve donc à travailler avec lui sur son projet. Si Amamori est aussi déterminé à convaincre Yui de son amour et de leur destinée commune, c’est que depuis son plus jeune âge, il le voit en rêve, des rêves prémonitoires dont, il est persuadé, les rendront heureux ensemble. Évidement, Yui qui aime les femmes n’y croit pas du tout, même si peu à peu se sentir aimer et considérer par quelqu’un l’amène à réfléchir à ses propres sentiments nouveaux. Mais parfois les destins sont voués à être brisés.

Amamori est un personnage rêveur, vivant avec une seule malle comme seul bien, pas d’endroit où se poser, il voyage à travers le monde. Il est donc très franc, très direct, il vit à l’instinct et le bonheur est pour lui quelque chose de spontané. La seule chose qu’il sait, c’est qu’à travers ses songes, il est tomber amoureux de Yui et qu’il fera tout son possible pour lui le lui prouver.

Yui est un personnage plus cartésien, qui ne voit en Amamori qu’un gars bizarre qui vient le perturber dans sa petite vie tranquille. Mais c’est surtout quelqu’un qui cherche à être aimé, considéré et Amamori va lui apporter ça. C’est surtout à travers son regard, son ressenti que l’histoire évolue, puisque c’est lui qui va subir l’invasion des sentiments d’Amamori et une transformation propre qui va l’affecter outre mesure. Tomber amoureux d’un homme, se sentir aimer, se laisser aller pour s’offrir un peu de bonheur, tout une nouveauté pour Yui.

Il y aussi le passé des personnages, chacun traîne ses propres blessures, un passé difficile pour l’un, la perte d’une sœur et l’indifférence de ses parents pour l’autre. Des écorchures qui viennent renforcer les personnalités et les liens qui se tissent peu à peu entre ses deux personnages. Amamori est baigné dans ses rêves et de l’image qu’il a de Yui, des visions qu’il a eu. Il a donc tendance à construire ses réactions et ses actes à partir de choses déjà connues ou ressenties. Là où Yui va venir perturber tout ça par ses caprices, ses résistances et surtout là où il veut qu’Amamori le regarde pour ce qu’il est en réalité et non dans ses rêves.

Il y a aussi une certaine pureté dans cette histoire, un amour improbable qui traverse le temps, qui va passer outre le destin, les drames, c’est fait avec finesse et intelligence. Tout est savamment dosé, même si l’introduction de la science-fiction (qui reste assez légère) peut dérouter un peu, elle est vraiment bien faite et bien amenée, avec un peu d’humour et beaucoup de tendresse.

Le visuel est très épuré et assez simple, agréable à regarder même si c’est parfois « griffonné » (regardez la planche insérée) contrastant avec les planches couleurs qui sont belles avec leurs teintes pastels, très oniriques et poétiques, enfin plus harmonieuses (voir ci-contre).

En bref, un manga étonnamment touchant, parfois bouleversant et très poétique qui, si on écarte un visuel parfois « brouillon » ou un peu trop dense, c’est selon, promet une histoire d’amour magnifique !

Cet article, publié dans Chroniques, Manga / BD, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour « Your dream » de ARUKU & KOUKI

  1. Ping : C’est l’heure du bilan ! | Songes d'une Walkyrie

  2. Xander dit :

    Oh il a l’air super ce titre 😍

    • Walkyrie dit :

      Oui j’ai bien aimé les aléas et toute la poésie qui y est glissée ! Franchement, jusqu’à la fin, on n’est pas bien sûr du dénouement…
      Je pense qu’il pourrait te plaire ! 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.