Premières lignes #86

2807834

Rendez – vous initié par Ma Lecturothèque

Le terme « incipit » vient du verbe latin incipire qui signifie commencer. L’incipit sert à désigner le début d’un roman.

Aujourd’hui, ce sont les premières lignes d’une romance historique « Les Fantômes de Maiden Lane tome 1 : Troubles intentions » d’Elizabeth Hoyt parue aux éditions j’ai lu dans leur ancienne charte graphique. J’ai les six premiers tomes dans ma PAL depuis au moins deux ou trois ans, du coup j’ai lu le premier et je l’ai dévoré ! Une très chouette série qui s’annonce avec son lot de mystères, d’ombres et de romantisme gothique, très ténébreux tout ça !

Quatrième de couverture : Au cœur du sordide quartier de Saint-Giles, Tempérance se bat pour la survie de son orphelinat. Les caisses sont vides et ses petits protégés menacés d’expulsion. C’est alors que l’énigmatique lord Caire lui propose un échange de bons procédés. Il est sur la piste d’un tueur. Si elle accepte d’être son guide dans les bas-fonds de la ville, il l’introduira dans la haute société où gravitent de riches donateurs. La jeune femme va ainsi passer de la misère la plus noire aux riches salons londoniens, en compagnie de cet homme dévoré par d’indicibles secrets, qui, au fil des jours, éveille en elle une passion interdite…

Voici les premières lignes :

Il était une fois, dans un pays depuis longtemps oublié, un roi très puissant que tous redoutaient et que personne n ‘aimait. On l’appelait le roi Sans-Cœur…

Londres, février 1737

Une femme qui traversait à minuit le quartier Saint Giles était soit folle, soit totalement désespérée. Ou les deux – et Tempérance Dews avait le sentiment d’appartenir à cette dernière catégorie.
– Les gens prétendent que le fantôme de saint Giles revient hanter le quartier durant des nuits comme celle-ci, chuchota Nell Jones, la domestique de Tempérance.
Cette dernière lui adressa un regard sceptique. Nell avait fait partie durant trois ans d’une compagnie d’acteurs itinérants, et elle en avait gardé un certain goût pour le mélodrame.
– Il n’y a pas de fantôme par ici, répliqua fermement Tempérance.
La brise hivernale était déjà suffisamment glaçante sans qu’il soit besoin d’y ajouter un spectre.
– Mais si, assura Nell, qui serra contre elle le bébé endormi – une petite fille – qu’elle portait dans les bras. Il est vêtu d’un manteau d’Arlequin, il a un masque noir et une épée.

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :

• La Chambre rose et noire
Pousse de Gingko
Camellia Burrows
Au baz’art des mots
Envie de lire
Eléonore B
La Marmotte qui lit
Light & Smell
Ibidouu
Chronicroqueuse de livres
Chez Xander
Les pages qui chuchotent
A Blue Feather Blog
Les livres de Rose
Les livres de George
La couleur des mots
Rêveuse Éveillée
Les Histoires d’Amélia
Félicie lit aussi
Fifty Shades of Books
Café littéraire gourmand
Lectrice assidue en devenir
Solivresse
Au détour d’un livre
La bibliothèque du manoir
1001 nuits de lectures
Akatsuki no Manga
Lady Butterfly & Co
World des books
Lectures de Laurine

 

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Premières lignes #86

  1. Ping : Première Ligne #10!! – World des books

  2. Ping : Première Ligne #9 – World des books

  3. Ping : Première Ligne #8 – World des books

  4. Ping : Première Ligne#7 – World des books

  5. Ping : Première Ligne #6 – World des books

  6. Ping : Première Ligne #5 – World des books

  7. Ping : Premières lignes #87 – Ma Lecturothèque

  8. Ping : Les séparables, Fabrice Melquiot, L’Arche Jeunesse, Premières Lignes #32 – Camellia Burows

  9. Ping : Premières lignes #86 – Ma Lecturothèque

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.