« L’histoire de Ferdinand » de Munro LEAF illustré par Robert LAWSON

 

Quatrième de couverture : Ferdinand le taureau espagnol adore les fleurs, aime son champ et chérit sa tranquillité. Mais un jour, piqué par une abeille, il se lance dans une danse effrénée. Manque de chance, il est repéré par cinq hommes qui veulent que Ferdinand se batte dans une corrida ! Voilà notre paisible taureau embarqué dans une aventure inoubliable.


Il était une fois, Ferdinand, un taureau pas comme les autres…

… Il aimait humer les fleurs à l’ombre d’un arbre, flâner en compagnie des papillons, passer des heures seul à observer contemplativement la nature…

… Pendant que les autres s’éternisaient à se donner des coups de têtes et à bondir, toujours plus fort, toujours plus vite dans l’espoir d’être sélectionné pour une corrida au cœur de la capitale. Jusqu’au jour où cinq hommes et un bourdon entraînèrent la malencontreuse sélection de ce taureau pacifiste et fleur bleue…

Un album jeunesse datant de 1936 dans l’ère du temps avec la sortie du film Ferdinand. Un classique en somme qu’il est bon de trouver dans sa bibliothèque. Si les traits ne présentent pas un style très moderne et peuvent manquer d’attractivité de prime abord, ils restent de qualité avec un coup de crayon précis et expressif. Finalement cela date un peu mais le dessin reste très appréciable.

Le texte est simple et très court sous la forme ; une page de texte associée à une page de dessin, c’est très épuré mais épris d’une certaine force tout de même.

 

Du côté de l’histoire, c’est simple et concis avec tout une critique probable sur la corrida et la violence faite aux animaux, une pointe de notion d’écologie et de respect de la nature. Il y a aussi des sujets plus psychologiques et sociaux ; la différence et les préjugés liés à l’apparence mais aussi une notion de violence gratuite vulgarisée dans l’amusement des jeunes taureaux entre eux. Des thématiques qui restent très modernes malgré l’ancienneté du récit et qui devraient très certainement sensibiliser les plus jeunes.

Au final, une œuvre simple mais profonde et riche qui devrait parler au plus grand nombre !

Je remercie les éditions Michel Lafon et plus particulièrement Camille pour cet envoi atypique.

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « L’histoire de Ferdinand » de Munro LEAF illustré par Robert LAWSON

  1. Mya Rosa dit :

    J’ai bien aimé cet album. Il était temps qu’il soit traduit en français !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.