Premières lignes #90

2807834

Rendez – vous initié par Ma Lecturothèque

Le terme « incipit » vient du verbe latin incipire qui signifie commencer. L’incipit sert à désigner le début d’un roman.

Aujourd’hui, ce sont les premières lignes du tome 1 de la Ronde des Saisons de Lisa Kleypas, une romance historique intitulée Secret d’une nuit d’été. Je l’ai déjà lu et ai d’ailleurs entamé le second tome. Des personnages aux caractères bien trempés ou individualisés, des situations scandaleusement amusantes et une tension érotique électrique, de quoi passer un agréable moment !

Quatrième de couverture : Comme ses amies Evangeline, Lillian et Daisy, Annabelle Peyton est à la recherche d’un mari. Or la tâche s’annonce ardue pour les quatre demoiselles : la timide Evangeline est affligée d’un bégaiement. Les sœurs Bowman sont américaines et peinent à s’intégrer dans la haute société londonienne. Quant à Annabelle, l’inexistence de sa dot constitue un lourd handicap. Pourtant, il lui faut dénicher un riche époux, membre de l’aristocratie, bien sûr. Autant dire que ce malotru de Simon Hunt n’a aucune chance. Dire qu’il a eu le culot de lui prédire qu’elle serait bientôt sa maîtresse ! Mais qu’attendre d’un fils de boucher ? Non, même s’il s’est enrichi à millions dans l’industrie, il n’est pas un parti envisageable. Et tant pis si elle ne peut oublier le baiser qu’il lui a volé jadis… 

Voici les premières lignes :

Prologue

Londres, 1841

Même si on lui avait répété qu’elle ne devait jamais accepter de l’argent d’un étranger, Annabelle Peyton fit un jour une exception… et ne tarda pas à découvrir qu’elle aurait dû écouter les conseils de sa mère.
Comme cela arrivait trop rarement, son frère Jeremy avait quelques jours de vacances, et, suivant leur habitude, Annabelle et lui s’étaient rendus à Leicester Square pour y découvrir le dernier grand panorama. Il leur avait fallu rogner sur les dépenses domestiques pendant deux semaines pour économiser le prix des billets d’entrée. Seuls enfants survivants de la famille Peyton, Annabelle et son frère cadet avaient toujours été très proches malgré les dix années qui les séparaient. Des maladies avaient emporté avant leur premier anniversaire les deux enfants nés après Annabelle.
– Il te reste de l’argent, Annabelle ? demanda Jeremy en revenant de la caisse.
– J’ai bien peur que non, répondit-elle avant de lui jeter un regard interrogateur. Pourquoi ?
Avec un soupir, Jeremy repoussa la mèche d’un blond cendré qui lui retombait sur le front.

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :

• La Chambre rose et noire
Pousse de Gingko
Camellia Burrows
Au baz’art des mots
Envie de lire
Eléonore B
La Marmotte qui lit
Light & Smell
Ibidouu
Chronicroqueuse de livres
Chez Xander
Les livres de Rose
Les livres de George
La couleur des mots
Rêveuse Éveillée
Les Histoires d’Amélia
Félicie lit aussi
Fifty Shades of Books
Café littéraire gourmand
Lectrice assidue en devenir
Solivresse
Au détour d’un livre
La bibliothèque du manoir
1001 nuits de lectures
Akatsuki no Manga
Lady Butterfly & Co
World des books
Lectures de Laurine
La bibliothèque d’une fangirl
Book & Share
Le monde enchanté de mes lectures
Cœur d’encre
Les tribulations de Coco

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Premières lignes #90

  1. Ping : Premières lignes #92 – Ma Lecturothèque

  2. Ping : Premières lignes #33 – La marmotte qui Lit

  3. Ping : Premières lignes #91 – Ma Lecturothèque

  4. Ping : Premières lignes #91 | Songes d'une Walkyrie

  5. Ping : Premières lignes #90 – Ma Lecturothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s