[Kanna KII] Qualia under the snow

Quatrième de couverture : Akio Kobayashi et Umi Oohashi sont deux étudiants aux caractères diamétralement opposés. Le premier est passionné par les plantes et préfère leur compagnie à celle des personnes. Le second est gay et aime enchaîner les relations d’un soir. Tous deux vivent dans le même dortoir et étudient dans la même université. Ces moments passés ensemble vont leur permettre d’apprendre à mieux se connaître et se comprendre. Ainsi, au fur et à mesure que le temps passe, leur relation évolue.


Un titre doux et poétique qui assure une bien belle lecture. La mangaka a du talent, son coup de crayon est unique, son univers empli de pudeur et ses sujets sensibles.
Un titre et une auteure à découvrir !


Akio et Ume sont deux étudiants très différents l’un de l’autre. Le premier est du genre asocial et solitaire adorant les plantes, le second abuse des plaisirs de la vie accumulant les soirées arrosées et les conquêtes sexuelles. Pourtant un soir, Akio aide Ume et de là, les deux jeunes hommes vont commencer à passer du temps ensemble, à se découvrir et à se confier, une relation privilégiée va alors éclore peu à peu.

Les personnages sont très beaux et ont chacun un passé douloureux qui ont fait d’eux ceux qu’ils sont aujourd’hui. Akio est mystérieux, passionné par les plantes et les fleurs, il vit en solitaire, n’a pas d’amis ni de petites amies et sa principale relation sociale se limite à un professeur de biologie. Énigmatique, il vit encore dans le passé et dans l’image de ce père infidèle qui abandonnait son foyer. Mais il est aussi réfléchi et intelligent, il est dans l’analyse et quelque part très franc, très nature dans ses émotions, ses dires sans forcément être très expressif. J’ai adoré ce personnage qui au contact d’Ume se révèle peu à peu plus sensible aux autres. Il n’a pas vraiment conscience de ce qu’est une relation amicale ou amoureuse, il n’en a pas et n’en a jamais vraiment eu or Ume vient un peu remuer tout ça et transformer Akio.

Ume est très différent, étudiant volage qui accumule les conquêtes sans jamais donné suite à une potentielle relation sérieuse. Il est souriant et du genre bout en train et amusant, il va vite s’attacher à Akio qui est plus sérieux, plus posé, plus stable tout simplement, ce qui aura pour effet de calmer les excès d’Ume. C’est aussi un personnage qui traîne une certaine tristesse passée qui fait qu’il a peur de s’attacher et de souffrir à nouveau d’une éventuelle déception amoureuse.

Tous les deux vont donc apprendre à se connaître, se côtoyer de plus en plus et changer l’un au contact de l’autre. Une relation très douce qui prend le temps de se construire et de mûrir. Au final, il ne se passe pas grand chose dans ce manga, on suit surtout l’évolution de chacun des personnages face à leur mal être, leur traumatisme passé et leur possibilité de bonheur à venir.

Le manga ouvre donc à des réflexions fortes et sensibles : la quête de soi, ce qui nous construit ou nous détruit, la sociabilité et la sociabilisation, le passé, l’éducation, les modèles qui n’en sont plus et déstabilisent d’autant plus, bref tout une réflexion sur l’être et la construction de sa personne. La romance yaoï est finalement très légère, tout en retenu et en expression. Vous ne trouverez pas de scènes de sexe ou de baisers intempestifs ici (un très bon choix de l’auteure…), on est véritablement dans quelque chose l’ordre du sentiment pur, davantage innocent et platonique que physique.

Graphiquement, le coup de crayon est différent de ce que j’ai pu voir jusqu’à présent, quelque part, ça me rappelle la sensibilité et la poésie de Tom Sawyer en plus abouti et précis. Le trait est fin, assuré et très expressif. Beaucoup de douceur s’échappe de ces images. La couverture parle d’elle – même, elle est magnifique et est véritablement tentatrice !

En bref, Qualier under the snow est un titre vibrant et fort malgré sa douceur et sa pudeur, on est emporté dans la mélancolie des personnages attachants et amusants aussi et, dans les planches sublimement illustrées par l’auteure. Il n’y a finalement pas besoin de plus pour apprécier l’ouvrage à sa juste valeur. Simplicité et efficacité prennent ici tout leurs sens…

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Manga / BD, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour [Kanna KII] Qualia under the snow

  1. Xander dit :

    Wahou je veux ce manga 😍 J’avais adoré l’étranger de la plage et du Zéphyr de la même mangaka 😍

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.