Premières lignes #114

2807834

Rendez – vous initié par Ma Lecturothèque

Le terme « incipit » vient du verbe latin incipire qui signifie commencer. L’incipit sert à désigner le début d’un roman.


Aujourd’hui, ce sont les premières lignes d’un roman à paraître le 13 juin chez Pygmalion Le Prince Charmant existe… Je l’ai inventé de Catherine Monroy. Une lecture qui devrait être très amusante et rafraîchissante, une véritable lecture solaire et estivale qui s’annonce.

Quatrième de couverture : «Moment de panique. Tandis que mes yeux cherchent désespérément un objet auquel se raccrocher, ils s’arrêtent sur les photos des clients célèbres du restaurant. Je pourrais dire qu’il a le regard ensorceleur de George Clooney, la voix de Richard Gere, le charme indéfinissable de Dustin Hoffman, un peu du côté déchirant d’Adrien Brody mâtiné du fatalisme d’un Ryan Gosling, mais une description trop précise me ferait courir des risques. Un homme vient d’entrer dans ma vie et il me faut lui donner corps.»

Camille – divorcée, deux enfants – assume et revendique son statut de femme seule et heureuse, jusqu’au moment où, à la veille de Noël, son patron, Maxence, lui fait des avances. Ne voulant pas blesser son ego, Camille s’invente un amant imaginaire. Un prince charmant virtuel taillé sur mesure qui va bouleverser sa vie comme celle de son entourage, bien au-delà de ce qu’elle aurait pu imaginer.


Voici les premières lignes :

Chapitre 1

– Oh Maman, t’es super belle ! s’exclame Anna.
Avec le brushing, j’ai, il est vrai, un petit air de Nicole Kidman. Le coiffeur a particulièrement réussi mon blond vénitien, un défi absolu pour tou-t spécialiste capillaire, entre le doré et le roux, qui met en valeur mes yeux bleus. Le résultat est bluffant, surprenant. Tout comme l’appréciation d’Anna.
Un compliment de la part de ma fille de quatorze ans ? Je tends l’oreille, tel le chien de prairie à l’affût du danger. Les discussions que nous avons eues sur le fait qu’Anna devrait être plus « positive » auraient-elles enfin porté leurs fruits ? Me fait-elle une dépression saisonnière ? Ou bien – enfer et damnation – serait-elle sous l’emprise de stupéfiants ? Champignons hallucinogènes, cannabis ? Pas ma fille, pitié !
– T’es hyper belle ! renchérit-elle d’un ton appréciatif et appuyé.
C’est plus grave que je ne le pensais. Acides, LSD ? Dites moi que ce n’est pas du cristal, cette nouvelle drogue qui entre au collège. Non, non. Camille, reprends-toi !


Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

La Chambre rose et noire
Au baz’art des mots
Light & Smell
Chronicroqueuse de livres
Les livres de Rose
Les livres de George
La couleur des mots
La Booktillaise
Café littéraire gourmand
Lectrice assidue en devenir
Au détour d’un livre
Lady Butterfly & Co
Le monde enchanté de mes lectures
Cœur d’encre
Les tribulations de Coco
Bettie Rose Books
La vie page à page…
Les livres de Noémie
La Voleuse de Marque-pages
Le Monde de Callistta
Kaly Bizoux
Le chemin des livres
Vie quotidienne de Flaure
Les mots de Junko
Sheona & books
Ladiescolocblog
A Blue Feather Blog
Ma petite médiathèque
Hubris Libris
Le temps de la lecture
Libris Revelio
I believe in pixie dust
Radio Selene

Cet article, publié dans Chroniques, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Premières lignes #114

  1. Ping : Premières lignes #115 – Ma Lecturothèque

  2. Pas vraiment mon genre de lecture de prime abord, mais les premières lignes sont vraiment sympas ! Je me note ce livre dans un coin et je surveillerai ton retour 😉

  3. Ping : Premières lignes #114 – Ma Lecturothèque

  4. Distact dit :

    salut, il a l’air sympa celui-là!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.