« Marked Men tome 3 : Rome » de Jay CROWNOVER

Quatrième de couverture : Intrépide et pleine de vie, Cora Lewis est aussi celle qui veille sur ses amis  » bad boys  » tatoueurs, d ans le salon Marked où elle officie comme perceuse. Derrière son apparente joie
se cache un cœur brisé et Cora est bien décidée à ne plus jamais se laisser embraser par une passion dévorante.
Elle attend maintenant l’homme parfait, sans bagages douloureux ni histoire dramatique, avec qui elle pourra s’engager. Et elle rencontre Rome Archer.

Sous ses airs rassurants d’ancien soldat, Rome est en fait têtu, autoritaire et rigide. Pas très  » homme parfait  » ! Et surtout il revient du front… Si Rome avait l’habitude d’être le grand frère protecteur, le fils aimant, le bon soldat, aujourd’hui il n’est aucun de ces hommes-là. Traumatisé, il cherche un moyen de survivre et de reprendre le cours de sa vie, malgré les démons de la guerre qui le rongent. Pour cela, il pensait être seul, jusqu’à ce que Cora débarque dans sa vie et l’éclaire de mille couleurs.

Parfois les mauvais choix sont les meilleurs.


Un roman dans l’univers du tatouage et du rock métal qui promet une chouette romance entre un ancien militaire traumatisé et une petite blonde pétillante tatouée et percée !


Ce tome présente plus ou moins le même défaut que le second opus, une intrigue un peu trop poussée qui manque de réalisme et surtout qui va un peu trop vite en besogne pour que cela le soit. Malgré tout, on immerge avec plaisir dans cet univers particulier, où le tatouage trône, et où les personnages sont tous plus attachants les uns que les autres avec des travers qui leur sont propres. J’étais particulièrement impatiente de découvrir ce tome entre deux personnages que j’affectionne même si ce n’était pas à la hauteur de mes attentes, l’insertion de l’armée et des gangs de motard était une excellente idée. Cela reste néanmoins une chouette lecture !

On continue donc l’immersion dans l’univers du tatouage des Marked Men avec ici en rôle vedette la petite blonde du groupe, la seule fille tatouée et percée jusqu’au bout des ongles, Cora ! Un personnage assez explosif du haut de son petit gabarit qui est aussi la maman du groupe, celle qui protège et écoute les garçons, celle qui fait office à l’accueil du salon et s’occupe plus particulièrement des piercings en tout genre. Cora, c’est une fée Clochette autant physiquement que dans le caractère, c’est un personnage haut en couleur, qui n’a pas la langue dans sa poche, qui traîne un caractère impulsif et direct et qui ne se formalise pas de la personne en face d’elle pour s’exprimer. Un bout en train en somme qui est plutôt attachante mais aussi atta-chiante. Cora, c’est aussi une jeune femme qui a vécu une histoire d’amour difficile, une passion, un amour qu’elle voyait porter jusqu’au mariage et des enfants, une vie à deux jusqu’à la fin de sa vie mais elle a très vite déchanté, puisque son ex. la trompait et ne s’en cachait pas. Terrible désillusion pour celle qui croyait à la passion amoureuse. Aujourd’hui, Cora rêve d’une relation à deux, une relation stable, posée, respectueuse, et pour cela elle a besoin de trouver l’homme parfait. Celui qui ne la blessera pas et l’aimera inconditionnellement, elle envie ses amis en couple et s’impatiente d’avoir aussi sa belle relation amoureuse, bien que paradoxalement elle a une trouille d’aimer à nouveau. Un personnage fort et sensible donc.

Évidemment, ce n’est pas Rome, le frère de Rule qui présente les caractéristiques parfaites de l’homme qu’elle recherche bien qu’il ait un physique massif et très avantageux… Rome est un ancien militaire, rentré du front depuis peu et qui porte un certain malaise et un traumatisme dont il a tendance à se défaire dans l’alcool. Devenu taciturne, ce n’est pas les révélations de l’homosexualité de son défunt frère ou encore la relation entre Rule et Shaw qui ont arrangé les choses. Rome en veut beaucoup à ses parents qu’il ne va plus voir et à Shaw avec qui il est plutôt froid. Pourtant, le personnage qui était à l’image du grand frère protecteur, présent pour tous, celui qui était fort et robuste, présente aujourd’hui des failles et des faiblesses qu’il peine à cacher et dont surtout il refuse de parler. Des cauchemars, des visions atroces, tout son passé militaire traumatique refait surface, il trouve refuge dans un bar géré par un ancien militaire et qui accueille d’anciens membres de l’armée solitaires et un gang de motard qui les respecte. Le gérant se prend d’affection pour Rome et l’embauche pour remettre un coup de jeune au bar, ce qui va beaucoup l’aider, car Rome ne sait pas quoi faire de sa vie après une brillante carrière dans l’armée. C’est donc un personnage ambigu et qui laisse place à un joli portrait psychologique.

Alors on imagine aisément la relation houleuse entre les deux personnages aux forts caractères. Cora n’apprécie pas le défaitisme de Rome, la nuisance de son bas moral sur le groupe, son laissé aller dans l’alcool, pour elle Rome est un peu un poison qui ne fait rien pour arranger les choses, alors que les autres acceptent son mal être et patientent jusqu’à ce qu’il aille mieux. Bref, elle va lui rentrer dedans, attirer par là même son attention. Pour Rome, Cora est une petite chieuse pleine d’énergie, mais aussi une petite lutine lumineuse et colorée, tout ce que son monde n’est pas, bien éloignée de son genre de fille habituel, mais il va finalement apprécier qu’elle lui tienne tête et qu’elle le remue. Et puis, il y aura le dérapage qui arrivera un peu trop vite, qui ne sera pas dénué de conséquence (et quelle conséquence !) et qui verra naître une relation qui pourrait être belle si elle n’était pas ternie par les démons et les fantômes de Rome.

Bon vous l’aurez compris, tout va aller très vite entre Cora et Rome, un peu trop malheureusement. C’est globalement le gros défaut du tome parce que sinon c’est toujours aussi fluide et sympathique à lire ! Même si, les épreuves du couple sont aussi un peu trop excessives, on passe outre. L’ensemble est globalement une romance de qualité  où l’univers est bien travaillé et documenté, on sent que l’auteure est passionnée et c’est un point positif. J’ai trouvé intéressant de placer les traumatismes militaires au cœur de cette histoire, cela ajoute une dimension plus profonde.

Concernant les personnages secondaires, j’ai particulièrement apprécié Asa dans ce tome, bien qu’on le déteste dans le précédent. Là aussi, il y a un lourd passif et bagage psychologique avec ce personnage. On découvre un peu plus Rowdy qui reste très intrigant et Nash s’impose un peu plus, puisqu’il sera au cœur du prochain tome avec un personnage féminin qu’il me tarde de connaître davantage.

En bref, une jolie romance qui n’est pas parfaite puisque manquant un peu de crédibilité parfois mais qui reste très agréable à lire avec un univers travaillé par l’auteure. Le tome 4 ne devrait pas trop tarder à se retrouve entre mes mains.

Cet article, publié dans Chroniques, Romance, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « Marked Men tome 3 : Rome » de Jay CROWNOVER

  1. Il faudrait vraiment que je poursuive cette saga. Je n’ai encore lu que le tome 1, que j’avais beaucoup aimé d’ailleurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.