Premières lignes # 149

2807834

Rendez – vous initié par Ma Lecturothèque

Le terme « incipit » vient du verbe latin incipire qui signifie commencer. L’incipit sert à désigner le début d’un roman.


Aujourd’hui, ce sont les premières lignes de Les temps assassins livre II : Les Uchronautes de Pierre Léauté que je suis actuellement en train de lire. Je vous invite d’ailleurs à découvrir le premier opus : Rouge vertical qui met en scène la célèbre Charlotte Backson (Milady De Winter) et qui est passionnant !

Quatrième de couverture : Immortel. La vie semble plus douce. Pourtant, les démons de nos âmes vivantes continuent de nous hanter. Guerrier, mentor, révolutionnaire, Darwen Longville cherche la paix et n’ignore pas qu’elle a un prix…
L’éternité a ses héros. Elle a aussi ses victimes.


Voici les premières lignes :

CHAPITRE I
Initials SS

Après-propos

ler août 1936, Berlin-Tempelhof, Allemagne

Les six lettres blanches de la capitale nazie se dessinaient en grand sur le gazon de l’aéroport de Tempelhof. L’architecte du troisième Reich, Albert Speer, les contemplait du haut du nouveau terminal, une cigarette à moitié consumée aux lèvres. Elles disparurent bientôt tandis qu’une masse énorme obscurcissait de son ombre la piste d’atterrissage numéro un.
Malmenant nerveusement son chapeau, Speer se tourna vers Ludwig Dürr, l’ingénieur en chef du projet L2 129. L’homme, tiré à quatre épingles, semblait d’un calme olympien.
– Que diable a-t-on choisi le nom de ce pantin d’Hindenburg ! grommela-t-il à la vue des journalistes qui noircissaient leurs cahiers de notes. Goebbels était furieux au téléphone !
– Le docteur Eckener est un nostalgique de l’ancien régime, fit Dürr.
– C’est surtout un idiot. Je ne donne pas cher de sa peau.
Au sol, le dirigeable gonflé au dihydrogène attirait tous les regards. Haut de quarante-cinq mètres, il dominait outrageusement les fourmis ouvrières qui s’affairaient auprès de sa coque. L’ingénieur en recueillait une certaine fierté, lissant de ses doigts ses moustaches taillées au poil près sous le regard angoissé de Speer.


Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

La Chambre rose et noire
Au baz’art des mots
Light & Smell
Chronicroqueuse de livres
Les livres de Rose
Au détour d’un livre
Lady Butterfly & Co
Le monde enchanté de mes lectures
Cœur d’encre
Les tribulations de Coco
La Voleuse de Marque-pages
Vie quotidienne de Flaure
Ladiescolocblog
Selene raconte
Les lectures d’Angélique
Pousse de gingko
Rattus Bibliotecus
La Pomme qui rougit
Chat’Pitre
La Booktillaise
Lectoplum
Encore un livre
Le monde de Gulia
The Cup of Books
Prête-moi ta plume
Le Parfum des Mots
Acurlywriter
Les lectures d’Emy

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Premières lignes # 149

  1. Ping : Premières lignes #4 – Le Parfum des Mots – Blog littéraire

  2. Ping : Premières lignes #150 – Ma Lecturothèque

  3. Ping : Premières lignes #149 – Ma Lecturothèque

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.