Premières lignes # 152

2807834

Rendez – vous initié par Ma Lecturothèque

Le terme « incipit » vient du verbe latin incipire qui signifie commencer. L’incipit sert à désigner le début d’un roman.


Aujourd’hui, ce sont les premières lignes d’un ancien roman de Vincent Mondiot (un autre auteur que j’apprécie beaucoup), Tifenn : 1, Punk : 0, le synopsis me tentait vraiment bien et je ne devrais pas tarder à le lire.

Quatrième de couverture : Moi Tifenn, 17 ans je pars demain en tournée avec un groupe de punk. Pas le choix : il faut que je prenne la tangente. Il y a genre 10 ans, mon grand frère Geoffrey a quitté la maison. II y a genre 10 jours, j’ai retrouvé sa trace. Ce crétin est devenu batteur dans un groupe de punk. Et comme moi aussi je suis un peu crétine, j’ai pensé qu’il fallait que je lui dise tout sur ce qui m’arrive. Voilà comment on se retrouve sur la route avec quatre punks qui aiment trop la bière et pas assez les douches.


Voici les premières lignes :

Depuis le toit du lycée on voyait loin, jusqu’aux villes autour de la nôtre, et les champs et la forêt, et si je devais mettre un adjectif sur tout ça je dirais juste que c’était beau. Je ne suis pas tellement douée avec les adjectifs, je crois.

Derrière moi, Karim, Pauline et Pierre morts de rire me criaient que je n’oserais jamais 1e faire. J’avais le bout des baskets dans le vide, et cinq mètres au-dessous je devinais la colline derrière le lycée, celle qui donne sur le parking des profs et où certains Terminale vont fumer des joints quand ils n’ont pas cours. Karim disait qu’un saut de cinq mètres c’est possible. Pauline disait que non. Pierre que si, mais seulement en se pétant les deux jambes. Moi, cinq mètres, ça ne me paraît pas si haut. Je fais un mètre soixante. Cinq mètres, c’est à peine plus que trois fois moi. Pas si haut.

L’année se termine dans même pas deux semaines… Si on avait découvert l’escalier de secours plus tôt, elle aurait été mille fois meilleure. Je me disais ça, penchée vers le vide. En mettant bien mon regard au bon endroit, je n’apercevais que le bout de mes baskets et je pouvais croire que je flottais dans les airs.


Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

La Chambre rose et noire
Au baz’art des mots
Light & Smell
Chronicroqueuse de livres
Les livres de Rose
Lady Butterfly & Co
Le monde enchanté de mes lectures
Cœur d’encre
Les tribulations de Coco
La Voleuse de Marque-pages
Vie quotidienne de Flaure
Ladiescolocblog
Selene raconte
Les lectures d’Angélique
Pousse de gingko
Rattus Bibliotecus
La Pomme qui rougit
Chat’Pitre
La Booktillaise
Lectoplum
Encore un livre
Le monde de Gulia
The Cup of Books
Prête-moi ta plume
Le Parfum des Mots
Acurlywriter
Les lectures d’Emy
Shury lecture
Aliehobbies

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Premières lignes # 152

  1. Ping : Premières lignes #153 – Ma Lecturothèque

  2. Ping : Premières Lignes #11 – Prête-moi ta plume

  3. Ping : Premières lignes #152 – Ma Lecturothèque

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.