« Le Grand Fracas tome 1 : La ballade du roi et de son chevalier » de Camille WRIGHT

Quatrième de couverture : Hadrian de Courtelle, champion invaincu et adulé, remet une nouvelle fois son titre en jeu au tournoi annuel. Pour l’occasion, les chevaliers de Calibor sont venus de tout le royaume dans l’espoir de le détrôner en combat singulier. Malgré tous leurs efforts, ils s’inclinent les uns après les autres face à leur vaillant adversaire qui s’impose sous les acclamations du peuple. Cette formalité expédiée, le noble aspire à retrouver au plus vite le calme et la sérénité de ses terres, loin de ce monarque impossible pour lequel il nourrit un si vif ressentiment. Le seigneur de Courtelle est en effet un homme entier, qui ne souffre de ployer devant nul autre. Or, Aldric lui rappelle sans cesse qu’il est cette exception qui confirme la règle. Son roi. Hélas pour Hadrian, une lame empoisonnée va contrecarrer ses plans et le mettre face à des sentiments dont il n’avait pas même conscience…


Un premier tome qui mêle habilement complot politique dans une ambiance moyen âgeuse et prémisse d’une romance subtile. Une fantasy plutôt rafraîchissante !


Sortie prévue le 15 avril 2019

Au royaume de Calibor, le roi Aldric assiste au tournoi annuel qui permet à un noble d’obtenir le très convoité titre de chevalier et protecteur du monarque. Depuis quelques années, le titre est détenu par Hadrian de Courtelle, un noble chevalier, fier et fort, indétrônable pour tous. Cette année ne déroge pas à la règle, Hadrian a vaincu tous les prétendants au titre avec une facilité déconcertante. Pourtant, Hadrian voue une certaine rancune contre Aldric, ce dernier s’amusant ouvertement à le défier de ne pas respecter son roi comme il se doit. N’ayant qu’une envie, rejoindre sa demeure, cette idée est vite abolie par l’intrusion d’un meurtrier en pleine festivité royale qui blesse Aldric mais aussi plus sévèrement encore son protecteur.

Honnêtement, je m’attendais à lire une romance pure et dure sur fond de fantasy médiévale. Finalement, c’est un peu plus profond que cela et surtout l’auteure joue énormément sur la confrontation des deux personnages embarquée à déjouer les affres d’un meurtrier. Si vous souhaitez lire une romance qui aboutit rapidement à une relation avec des scènes osées, passez votre chemin, l’auteure joue la carte du temps dans la relation et vous ne trouverez rien de tout cela dans ce premier opus. Par contre vous y trouverez une intrigue royale bien amenée et construite où tous les doutes sont permis et des joutes verbales bien senties et franchement amusantes entre le roi et son chevalier.

Le personnage d’Hadrian présente un caractère taciturne, fermé et froid, on ne se frotte pas aisément au chevalier qui a pour rôle de protéger la couronne. Il apparaît plutôt brut de décoffrage et malgré toutes les tentatives des filles de la cour pour le séduire, le noble reste fidèle à son épouse, la joviale Clarence, cousine proche du roi. Et ce ne sont pas les comportements d’ Aldric qui risque de le dérider, bien au contraire, De Courtelle doit sans cesse se retenir pour faire montre de respect vis à vis de son roi. Très formel, Hadrian respecte ses engagements, il est fidèle et loyal, et seule sa femme semble pouvoir l’attendrir un minimum. J’ai bien aimé ce personnage, toujours sur la retenue quand Aldric est dans les parages, toujours incisif sans être agressif quand ils se retrouvent tous les deux. On devine qu’il y a tout un mélange de sentiments dans ce corps massif et qu’il ne faudrait pas grand chose pour que cela déborde.

Quant à Aldric, il est quelque peu différent. Le roi est fort, fier et courageux, très respecté et aimé de son peuple dans lequel il s’immerge pour plus de proximité, n’hésitant pas à braver les champs de bataille en période de guerre. Comme beaucoup de souverain, il a une reine mais aussi beaucoup de maîtresses. Il s’amuse ouvertement à narguer Hadrian qui représente son petit grand de folie dans toutes les responsabilités qui lui incombent, attendant toujours des réactions vives mais un minimum contrôlées. Le roi a également la réputation d’apprécier les hommes, chose qu’il n’a jamais démentit lui valant quelques charmes et séductions de certains. Et les bruits de couloir vont bon train sur une relation potentielle entre le roi et son champion…

Cette relation tumultueuse va pourtant prendre un virage inattendu lorsque des tentatives de meurtres vont s’opérer au château. Le roi va se retrouver alité, blessé par une dague empoisonnée. Complot politique ? Tentative de déclencher une guerre ? Les suspicions vont s’accumuler, sans forcément avoir de véritables réponses. Des tortures d’un genre particulier, des interrogatoires muets, des espions sur le qui vive vont amener des révélations inattendues. Dans un même temps, le roi doit faire bonne figure face à son peuple, assurer la venue imminente d’un héritier et gérer les avances présomptueuses d’un jeune noble. De son côté Hadrian se rapproche du roi, étonnamment les deux hommes en viennent aux confidences mais accumulent aussi les non-dits, des sentiments éclosent, des gestes physiques aussi, parfois peu être un peu trop rapidement acceptés par Hadrian ?

J’ai bien aimé que l’auteure prenne le temps dans cette relation entre les deux personnages, on sait pertinemment qu’il y a anguille sous roche, que les confrontations accumulées sont le reflet de non-dits et de sentiments absolument pas assumés voire niés et on adore les voir se chercher, enfin disons qu’Aldric ne ménage pas les nerfs d’Hadrian et c’est plutôt frais et drôle ! Par ailleurs, ajouter un fond d’intrigue à tout cela, donne une profondeur intéressante au récit, certes on suit avidement la relation des deux personnages, mais on cherche aussi à comprendre l’origine de ces actes contre la couronne. Franchement, ça se lit bien et se suit agréablement.

En bref, un premier tome prometteur qui pose bien son environnement et ses personnages, si vous aimez les histoires médiévales, les affrontements entêtés entre les protagonistes et les relations qui prennent le temps, vous devriez être parfaitement contentés !

Je remercie NetGalley et son partenaire MxM Bookmark pour ce partenariat.

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Fantasy, Romance, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « Le Grand Fracas tome 1 : La ballade du roi et de son chevalier » de Camille WRIGHT

  1. Ping : C’est l’heure du bilan ! | Songes d'une Walkyrie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.