Premières lignes # 163

2807834

Rendez – vous initié par Ma Lecturothèque

Le terme « incipit » vient du verbe latin incipire qui signifie commencer. L’incipit sert à désigner le début d’un roman.


Aujourd’hui, ce sont les premières lignes de Le Saut du Grillon de Xavier Otzi paru aux éditions Luciférines, l’une de mes prochaines lectures.

Quatrième de couverture : À vingt-deux ans, Sian pourrait vivre l’existence insouciante de la jeunesse bohème. Mais l’arrière petite-fille d’Edmond Locard, le fondateur de la criminalistique, préfère réserver ses nuits au musée Testud-Latarjet. Ses collections autour de l’anatomie humaine la fascinent. Derrière cette étrange obsession, l’absence de sa mère, disparue dans des circonstances énigmatiques.

Quand un inconnu entre par effraction pour dérober un foie infecté, la ville de Lyon se retrouve le théâtre d’événements insolites. Un légiste radié de l’Ordre des médecins se livre à des expériences inquiétantes, des sans-abri se jettent dans le Rhône après avoir été mordus par des rats… Sian décide de mener l’enquête.

Musiques classiques et rock’n’roll, personnages tourmentés, Xavier Otzi signe un roman sombre, réaliste et actuel. L’auteur interroge à travers une série de portraits la place de l’individu dans la société, la part de noirceur en chacun de nous, l’héritage familial parfois difficile à porter, … Tout cela avec finesse et sensibilité. Une aventure humaine dont on ne sort pas indemne.


Voici les premières lignes :

Dimanche 31 mai 2015. Piscine du Rhône.

Sian déplie son drap de bain noir au bord du bassin et se pose en Vrac, un bouquin à la main. Elle l’ouvre et le dévore, comme chaque fois qu’elle le relit. Rien à foutre du genre érotique, c’est le côté barré des personnages qui la fait vibrer. Et y a pas grand-chose qui la fasse vibrer.
Après quelques pages, le mal de dos revient, lancinant. Putain de scoliose. Elle se mordille le bout des lèvres. Pas un mot, pas un râle: elle intériorise. Gamine, une histoire l’a marquée, celle du jeune spartiate qui planquait un renard volé sous son manteau et préférait se faire bouffer les entrailles plutôt que de déballer le produit de son larcin. Elle y repense en zieutant le bassin. D’une certaine manière, le garçon lui a enseigné une leçon de stoïcisme qu’elle s’est efforcée depuis de mettre en pratique. Elle soupire. Quelles conneries ! songe-telle. Elle se dit qu’elle ferait mieux de nager pour soulager son dos. Elle se décide enfin à changer de position. Le soleil de mai ne brûle pas encore sa peau diaphane et déjà elle replie son drap de bain sur elle, dans une sorte de réflexe protecteur. Elle s’apprête à rouvrir son livre quand une sensation de chaleur désagréable l’envahit. Elle sort un pendentif de sous son T-shirt Tod Browning’s Freaks. Le camée rose détonne, entre ses fringues noires et son piercing à la lèvre, mais elle le chérit comme une relique en le serrant au creux de sa main. C’est tout ce qui lui reste de Lili. Maman. Il y aura bientôt dix ans que Sian a perdu sa mère. Elle reçoit des éclaboussures, lève la tête et voit courir une bande de crétins hurlants et dégoulinants de flotte: des teenagers besogneux qui s’escriment à arracher un sourire à trois pimbêches assises sur le bord. Mais Sian ne leur en veut pas, elle reste zen. Ils plongent.


Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

La Chambre rose et noire
Au baz’art des mots
Light & Smell
Chronicroqueuse de livres
Les livres de Rose
Lady Butterfly & Co
Le monde enchanté de mes lectures
Cœur d’encre
Les tribulations de Coco
La Voleuse de Marque-pages
Vie quotidienne de Flaure
Ladiescolocblog
Selene raconte
Pousse de gingko
La Pomme qui rougit
Chat’Pitre
La Booktillaise
The Cup of Books
Le Parfum des Mots
Les lectures d’Emy
Shury lecture
Aliehobbies
Entre deux lignes
Rattus Bibliotecus
Figures de style
Ma petite médiathèque

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.