« La fille des deux mondes tome 2 : Deux pieds sous terre » de C.C. HUNTER

Quatrième de couverture : Je m’appelle Riley Smith, j’ai dix-sept ans, et je vais mourir.
Un comble pour une adolescente qui communique avec les morts. D’autant plus qu’elle les aide à accomplir leurs dernières volontés pour accéder à l’au-delà.
Mais la jeune fille n’aurait jamais imaginé devoir aider le fantôme d’un criminel… Alors qu’elle plonge dans les bas-fonds de la ville, les morts comme les vivants se font de plus en plus dangereux. Seul Hayden, son confident, le mystérieux esprit coincé entre la vie et la mort, peut venir à son secours… s’il la pardonne d’avoir découvert son secret.


Un second tome plus intimiste  mais aussi un peu plus sombre où on l’en apprend beaucoup sur les personnages et l’univers.


Vous me mettez des univers de morts, d’entre-deux, de fantômes et d’esprits, de vengeance, d’actes inachevés et de secrets révélés, pour peu qu’une romance complexe vienne s’y greffer et le tour est joué, je tombe dedans à pieds joints et passe un agréable moment. C’est complètement le cas avec ce second tome de La fille des deux mondes. Pourtant, ce n’est pas forcément le titre le plus original qui soit, mais il a le mérite d’être divertissant, prenant et surtout efficace. Personnellement, je ne lui en demande pas plus et à ce sens, c’est une lecture estivale idéale pour celles et ceux qui seraient tentés.

Dans cet opus, Riley se retrouve confrontée à un fantôme un peu plus endurci que les autres et qui semble surtout plus dangereux, un prisonnier, tenace et insistant. Pourtant les apparences vont s’avérer trompeuses, le danger ne rôde pas forcément dans l’au-delà mais dans la réalité où la jeune fille pour aider à nouveau un fantôme à trouver la paix, va devoir déambuler dans les mauvais quartiers de la ville à la recherche d’un chef de gang. A côté de cela, Riley se confronte à Hayden et son secret, tiraillée entre ses sentiments et ceux du jeune homme, mais aussi à son père, qui malgré sa bonne réputation et sa gentillesse, porte encore les stigmates de la mort de sa femme.

C’est dans cette base d’intrigue, plus intimiste que le premier tome, qu’évolue Riley, si on connaît déjà bien le personnage principal, on en apprend beaucoup plus sur celui d’Hayden notamment, qui n’est autre que Carter, le garçon populaire du lycée qu’elle n’a pas connue en arrivant au lycée puisqu’il était dans le coma. Hayden, ne souhaitant pas que ce secret influence la vie de la jeune fille, s’efface un peu et laisse finalement la place à d’autres personnages un peu plus présents. Le père d’Hayden qui porte lui aussi ses mystères ce qui amène Riley à en découvrir un peu plus sur sa mère et à se poser énormément de questions sur le passé de cette dernière. Tout comme Kelsey, la meilleure amie, qui n’a pas la vie simple avec une mère volage et à qui Riley tente de cacher sa faculté de voir les fantômes s’enfonçant un peu plus dans ses mensonges.

A côté de cela, des vérités et des révélations sur le fonctionnement de cet univers fantomatique et spirituel apparaissent et permettent de mieux appréhender le contexte du récit. J’avoue apprécier cette ambiance bien particulière entre la vie réelle et l’au – delà, dans les deux cas, Riley est loin d’être tranquillisée. Elle ne va pas hésiter à se battre pour qu’Hayden revienne parmi les vivants ou à affronter des hommes d’un gang local pour permettre à un fantôme de « s’effacer ». Riley a un côté bon samaritain, qui se retrouve souvent dans des situations complexes voire difficiles mais qui, sans surprise, s’en sort plutôt bien en général. La fin m’a toutefois eu, un sursaut dans ma lecture, je ne m’y attendais pas ! Cela relance tout l’intérêt pour le tome 3 !

En bref, un second tome tout aussi prenant que le premier, la partie enquête s’estompe un peu au profit de révélations forts intéressantes sur les personnages mais aussi sur l’univers dépeint. Reste que cela n’est pas des plus original mais que l’ouvrage présente une fluidité de lecture appréciable et promet un bon moment dans une ambiance fantastique pleine de bons sentiments. Chouette lecture !

Je remercie les éditions Michel Lafon et plus particulièrement Camille pour ce partenariat.

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Fantastique, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.