« Goodbye Lilac » de Yuki RINGO

Quatrième de couverture : Pour Kasai, enseignant au lycée, le jeune Reiji Katô est un élève à problèmes, difficile à gérer ; malgré tout, il ne peut pas s’empêcher d’éprouver une vive affection pour lui. Mais la situation se complique lorsque Katô lui fait une déclaration d’amour… Très professionnel, Kasai refuse ses avances, et Katô quitte le lycée après la remise des diplômes.
Des années plus tard, il intègre le même lycée que Kasai, mais en tant que professeur, cette fois…

— Chronique —

Après « Tamayura », je me suis plongée dans « Goodbye Lilac » d’un genre un peu différent, une histoire aussi touchante mais plus axée sur l’humour à mon sens, plus amusante et moins poétique, peut-être plus coquine aussi !

Dans ce manga, la mangaka nous raconte l’histoire d’un professeur et de son ancien élève devenu à son tour enseignant. Un lien un peu trouble que le Senseï peine à surpasser pour vivre quelque chose qui lui semble interdit et conte – nature. Il continue à voir en Kato son ancien élève, ce jeune homme blessé parfois difficile dont il aimait beaucoup s’occuper et qui le lui rendait bien, un peu trop peut-être, puisqu’une déclaration d’amour impromptue va mettre un point final à cette relation ambiguë. Kato va quitter le lycée son diplôme en poche et Kasai va continuer à enseigner. Aussi, les retrouvailles quelques années plus tard vont raviver certains sentiments.

Kato est un personnage amusant et innocent sans être prude pour autant. Il se sait gay depuis longtemps et l’assume pleinement. C’est clairement l’élément comique de cette histoire, c’est assez déconcertant, car il peut être très naïf et fragile, touchant, presque enfantin, on sent toute sa sensibilité, mais il a aussi un côté un peu plus frivole, très franc, il ne ment pas sur ses sentiments et les exprime avec beaucoup de passion.

Kasai est hétérosexuel, plus en retenu, il fait office de figure adulte, de maturité, le côté entravé et très réfléchi. Professeur de lycée, il ne peut voir Kato autrement qu’en tant qu’ancien élève, un innocent  dont il ne peut décemment pas profiter. Il est déconcerté par la passion et la franchise de Kato ce qui va l’amener à se poser des questions, à ressentir de nouvelles choses troublantes et extrêmement gênantes. Il est plutôt mignon dans certaines de ses réactions d’ailleurs.

Yuki Ringo a un joli coup de crayon dans ce manga, et elle a beaucoup de talent pour exprimer les émotions de ses personnages. Cela reste très épuré mais très nuancé sur le blanc et le noir, c’est assez tranché notamment sur les deux personnages, ce qui les individualise davantage et les met en valeur d’une certaine façon. Une nouvelle fois, elle traite d’un sujet fort, réaliste et c’est très justement dosé, ici la relation professeur-élève, plutôt passionnante et très bien amenée.

Du côté des coquineries, puisque souvent c’est ce qui plaît aussi aux lecteurs de yaoï, il y a pas mal de sous-entendus, parfois cocasses d’ailleurs, de situations tendancieuses et deux ou trois scènes de sexe, mais il y a surtout beaucoup de tendresse et de câlins entre les personnages.

En bref, un manga qui m’a une nouvelle fois conquise, pour ses personnages différents et très complémentaires, pour son histoire réaliste et  assez profonde, pour cette simplicité avec laquelle la mangaka traite sa thématique comme ses dessins. Je vais très certainement me procurer « The first love in ultramarine »  et « Konshoku Melancholic » de la même auteure !

Cet article, publié dans Chroniques, Manga / BD, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour « Goodbye Lilac » de Yuki RINGO

  1. tampopo24 dit :

    Ici aussi, je suis tombée sous le charme de cette mangaka. Pour l’instant ce titre est mon préféré d’elle. J’ai aussi lu Tamayura (très beau, mélancolique et intéressant de point de vue historique) et The first love melt in ultramarine (plus anecdotique), il ne me manque que Koshonku Melancholic mais on ne m’en a pas dit le plus grand bien alors je vais sûrement passer mon tour. J’attends ses nouvelles parutions en France avec impatience ^^

  2. Xander dit :

    J’ai vraiment bien aimé cette lecture ! Il va falloir que je me procure Tamayura ainsi que l’autre manga qui me manque 😲

  3. Je ne connaissais pas du temps mais je vais l’ajouter à ma liste. Et pour First Love Melt In Ultramarine FONCE! J’ai fais un article dessus et ce fut un gros coup de cœur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.