« Kenan, Redresseur de Foi épisodes 5 à 8 » d’Anthony HOLAY

Quatrième de couverture : Maël se réveille au palais d’Alstore, encore sous le choc des horribles événements. L’esprit embrumé, il écoute son ami Joas lui faire part de la situation et de ses doutes. L’Officiant supérieur n’a alors qu’une idée en tête : en référer à sa Reine. De leur côté, Kenan et Pline retournent chez l’adolescent, où une bien triste nouvelle les attend. Leur face à face avec les Mères Harpies pourrait bien changer plus d’un destin…


Suite et fin en apothéose des aventures de Kenan et des sombres créatures qui peuplent les contrées d’Alstore. Une lecture courte, intense, concise qui va à l’essentiel, si vous aimez le Dark Fantasy, les héros mystérieux et les intrigues basées sur les trahisons, alors cette petite série pourrait bien vous plaire !


Épisode 5

Dans cet épisode, on retrouve Maël l’officiant supérieur en charge des redresseurs de foi. Accompagné de son fidèle ami Joas, il se retrouve sous la protection de la Reine au palais. Les soupçons d’une traîtrise au sein de l’ordre est évoquée : Qui ? et Pourquoi ?

L’avènement est lancé et la recherche de l’agent des ténèbres en cause du massacre des officiants demeure une priorité pour la reine et l’officiant supérieur, Maël, la protection des derniers serviteurs de Sahâ aussi. Il est donc décidé de rapatrier les redresseurs de Foi avant une éventuelle nouvelle attaque des forces du mal.

La reine Léonore prend ici un peu plus d’importance, belle, intelligente et intrigante, elle gère d’une main de maître le royaume depuis le décès de son mari, Childéric. Elle semble soutenir Maël et avoir une grande confiance en lui.

Cette épisode est un peu plus lent, plus intimiste, il est fortement concentré sur les échanges entre Maël et Joas et entre Maël et Léonore et repose essentiellement sur les soupçons de traîtrise. On cherche à savoir qui est en cause. L’auteur grâce aux réflexions de ses personnages donnent des indices mais embrouillent aussi profondément ses lecteurs. On doute en même temps que Maël qui peine à croire à la trahison d’un des siens. Et pourtant cela converge en ce sens…

Épisode 6

Dans cette épisode, on retrouve Kenan et Pline après leur terrible combat et les découvertes qu’ils ont pu faire dans l’antre de la Sorcière. Malheureusement, leur retour est sous le signe d’une annonce funeste et malheureuse. Pline décide d’accompagner Kenan jusqu’à Alstore laissant derrière lui ce qu’il lui reste de famille.

La mort, le désespoir, la souffrance, le deuil domine dans cette épisode qui est une nouvelle fois relativement calme et intimiste entre Kenan et Pline. On suit leur voyage à travers les contrées menant à Orélia, les humeurs et les émotions de Pline, perdu dans sa souffrance et que Kenan tente d’alléger ou du moins tente d’apprendre à Pline à vivre avec.

On en apprend d’ailleurs davantage sur le passé de Kenan fait également de douleur et d’une mort qui le hante chaque jour. Le personnage cache beaucoup de secrets que l’auteur nous distille au compte goutte.

J’ai bien aimé ce temps mort, cette pause, cette accalmie avant la tempête. On est dans cet épisode très éloigné des combats ou des interventions surnaturelles mais davantage dans l’émotionnel.

Pendant ce temps au palais, on continue à découvrir Léonore et son intimité, des secrets sont dévoilés sans forcément servir l’intrigue en soi, une rapide introduction sur d’autres histoires à venir ? Il se passe vraiment de drôles de choses autour de cette énigmatique reine.

Épisode 7

La recherche du  traître avance. Maël pense à l’un des anciens officiants restant : Balin. Pour déceler la vérité, Maël doit mettre au point un puissant sérum de vérité afin de délier les langues les plus récalcitrantes et connaître les secrets de l’artefact volé dans la salle des objets maléfiques.

L’officiant Maël est épris de doute face à son échec pour établir une potion de vérité avec l’aide de son fidèle ami Joas, ils passent leurs journées à lire d’anciens manuscrits et à concocter des potions, toujours sans succès.

La majorité des redresseurs de foi sont rentrés au palais sur ordre de la reine et de l’officiant supérieur Maël. Ces derniers attendent des explications sur ce retour précipité. On sent que le danger approche. Les redresseurs de foi se rassemblent au palais dépouillés de leur Kriss (arme magique et bénite) et de leurs fioles de potions, parqués dans une salle dans l’attente.

On fait connaissance avec d’autres redresseurs de foi, plus ou moins fins et plus ou moins avenants. La tension monte dans cet épisode, rappelons que les redresseurs de foi sont d’anciens taulards condamnés et que réunir autant d’anciens malfrats dans une même pièce attise les querelles, cela donne lieu à des entrevues musclées et menaçantes.

L’officiant se présente à eux mais ils sont rapidement acculés sans armes et donc sans défense, par le traître inattendu… Bien que personnellement, je l’avais déjà repéré depuis un moment, l’effet de surprise et la violence qui l’accompagne va certainement perturber un peu les lectures, plus de temps mort et de calme, la violence et le gore se réveillent !

Épisode 8

On retrouve dans ce début d’épisode Pline, laissé seul par Kenan, dans un bar. Il est accosté par une femme de plaisir. Pendant ce temps là au palais, c’est le carnage. La poignet de redresseurs de foi survivants tente de s’en sortir face à la menace ravageuse et destructrice.

Kenan est toujours aussi impassible et observateur même si on le sent plus fébrile face au danger qui se présente à lui. Il reste toutefois méticuleux, intelligent et fin stratège face à l’adversité ! Et il en faudra face à la menace à contrecarrer.

C’est certainement l’épisode le plus trash, le plus gore et donc le plus horrifique de la série. Le sang coule à flot, les os explosent, les entrailles dégueulent et la cervelle vous éclabousse. Après plusieurs épisodes relativement calmes, l’auteur revient à de la véritable dark fantasy avec son lot de combats, ses créatures bien dégoûtantes et une fin explosive et haletante qui vient boucler magistralement cette première série d’épisodes qui devraient certainement voir une suite !

En bref…

Une série qui promet une intrigue intéressante même si certains détails semblent l’éparpiller ou alors annoncer les prémices d’autres aventures peut-être. L’ensemble est de qualité mais pas forcément au même niveau sur chaque épisode. L’auteur joue beaucoup avec le dynamisme de son récit avec des coups de sang et des accalmies fulgurantes ! Toutefois, l’ensemble se tient et offre un bon moment de lecture sombre et sanglante. Nul doute que nous devrions revoir prochainement Kenan et ses acolytes. J’oubliais, un bon point pour les couvertures qui sont très jolies et en parfaite adéquation avec l’ambiance.

Je remercie Anthony Holay pour m’avoir une nouvelle fois renouvelée sa confiance.

Cet article, publié dans Chroniques, Fantasy, Nouvelles, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « Kenan, Redresseur de Foi épisodes 5 à 8 » d’Anthony HOLAY

  1. Ping : C’est l’heure du bilan ! | Songes d'une Walkyrie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.