« Les chemins de poussière tome 2 : Sombre Eden » de Moira YOUNG

sombre eden

Quatrième de couverture : Elle est appelée l’Ange de la Mort. Elle a renversé un tyran sanguinaire, mais la victoire a un prix… Hantée par les fantômes du passé, poursuivie par ceux qui ont juré sa perte, Saba a besoin de Jack, son amour disparu.

Avis :

Un tome en dessous du premier du à une intrigue décousue, une action limitée et à un personnage féminin bien différent du premier tome.

Ayant retrouvé son frère jumeau, Saba poursuit sa route avec ses compagnons vers l’Ouest pour enfin connaître l’Eden tant convoité. De son côté, Jack est parti prévenir Molly de la mort d’Ike avant de rejoindre Saba. Mais la route ne se passe pas comme prévu, Saba, obsédée par Jack et profondément perturbée depuis la mort d’Epona, est l’objet de visions et de somnambulisme, les morts du passé semblent se rallier derrière elle, lui chuchotant des choses… Par ailleurs, un nouvel Eden se construit à l’Est dans les Terres de désolation où le meneur dit l’éclaireur a mis la tête de Saba à prix.

Ce nouvel opus présente un rythme nettement moins soutenu que le précédent et peut se diviser en deux temps de lecture.

La première partie se révèle assez lente, avec peu d’action, plutôt intellectualisée et se concentre essentiellement sur la relation des personnages, les pensées et les visions de Saba. On suit donc Saba, son frère jumeau Lugh, sa soeur Emmi et Tommo en route vers la grande étendue d’eau à l’Ouest et la promesse d’un meilleur avenir. Saba est plutôt métamorphosée et n’est plus que l’ombre d’elle – même. A la limite de la léthargie, on reconnaît difficilement l’héroïne, elle perd pied, n’assume plus ses talents de guerrière et sa relation avec Lugh est plus que bancale. Jack l’obsédant, on sent qu’elle se détache peu à peu de cette relation fusionnelle qui la liait à son frère et ce dernier ayant changé depuis son emprisonnement, n’est plus le même non plus. Chacun ayant évolué de son côté. Saba est aussi l’objet de visions étranges ; des fantômes des morts qui lui sont étroitement liés la hantent, flirtant avec le pouvoir de l’esprit et le chamanisme. Thématique prometteuse mais malheureusement trop survolée et qui aurait mérité davantage d’approfondissement et d’explication sur son origine, peut-être dans le troisième tome ? La petite compagnie tourne rapidement en rond dans les Terres de désolation jusqu’à ce qu’ils tombent sur un campement d’hommes au bord d’un fleuve, des malades, des grabataires, des exclus, étrangement conseillés par une jeune fille aux visions de lumière. Elle lit dans les étoiles, se dit être une chamane et propose son aide à Saba. Elle leur explique que des Tontons d’un nouveau genre construisent un nouvel Eden à l’Est, fortement réglementé et que pour y vivre il faut présenter des critères très sélectifs. La loi du plus fort y est légion et la population locale y subit une importante ségrégation.

Et c’est là que la deuxième partie bien plus rythmée commence.

Dans la seconde partie, l’action est le maître mot, Saba ayant a priori purgé ses démons, elle se réveille, redevient davantage elle – même et se lance à la recherche de Jack à l’Est. Elle se retrouve alors face à de nombreux dangers que sa témérité n’épargne pas ; des cannibales maîtres d’oiseaux gigantesques, des tontons qui la recherche, sa tête ayant été mise à prix, et n’hésite plus à tendre l’arc ou à pointer les armes pour obtenir ce qu’elle veut, obsédée par un seul objectif ; retrouver Jack. Dans sa quête, elle retrouve une Aigle, un chien loup et de nouveaux personnages secondaires et alliés viennent se greffer à l’aventure. Stratégies, batailles, combats, meurtres, trahisons vont venir pimenter ce road trip dangereux. On reprochera toutefois quelques incohérences scénaristiques, c’est parfois précipité et un peu facile.

Du côté des personnages, si Saba n’est plus la même, on la retrouve peu à peu même si ses décisions sont limites, inconscientes et pas toujours très intelligentes. A l’image de sa relation avec DeMalo, qui prend ici une certaine importance. Alors qu’on attendait un personnage charismatique, fort avec peut-être une pointe de violence et de despotisme, il se révèle presque aussi doux qu’un agneau, aveuglés par ses idéaux d’une nouvelle terre dégagée de toute imperfection et par ses sentiments pour Saba. Un personnage qui déçoit tant il était prometteur dans le premier tome. Ensuite, il y a Lugh, personnage qui se révèle vite assez agaçant, lunatique, trop paternaliste, toujours à reprocher à Saba leur mésaventure, on devine malgré tout qu’il a subit de terribles choses pendant son emprisonnement, mais il reste secret, ne dit rien et n’aspire qu’à s’installer à l’Ouest avec sa famille.  Quant à Jack, il marque par son absence physique mais son aura est fortement présente tout au long du récit, on n’oublie pas le personnage au contraire, il nous inquiète, et on ne souhaite qu’une chose qu’il apparaisse enfin. Tommo et Emmi sont aussi présents, particulièrement le premier qui prend en épaisseur, se fait davantage présent et aura très certainement une place à part entière dans le prochain tome, la seconde est toujours égale à elle – même, optimiste !

Enfin, un nouveau danger apparaît à la fin sous des traits étonnants… On le sent venir bien évidemment mais cela suffit à fortement interroger le lecteur et lui donner très envie de découvrir le troisième opus. Le style de l’auteure se lit bien, maintenant qu’on s’est habitué à cette écriture avec des phrases courtes, des dialogues sans ponctions et l’absence de négations. On reste dans un univers post apocalyptique fantastique et hostile ; les destructeurs sont toujours évoqués mais toutefois pas encore expliqués.

En bref, une lecture tout à fait plaisante, une dystopie qui se démarque de certaines autres, mais qui souffre d’un manque d’action au début, d’une héroïne méconnaissable et de l’absence d’un de ces personnages phares. En espérant que le tome 3 soit davantage étoffé et fouillé !

Cette lecture étant commune avec Ferilou du blog Read and Escape  et Chtitepuce du blog La puce à l’oreille , vous pourrez très prochainement retrouver  également leur avis.

monde changeaJtaime

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Science fiction, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « Les chemins de poussière tome 2 : Sombre Eden » de Moira YOUNG

  1. Ferilou dit :

    Oh c’est donc ça… Parce que j’accroche pas du tout à la première partie, donc j’ai du mal à avancer ^^
    Mais je vais persévérer 😀

    Jolie chronique 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s