« Chroniques des Arcanes tome 1 : Princesse Vénéneuse » de Kresley COLE

chroniques-des-arcanes,-tome-1---princesse-veneneuse-391880.resizedQuatrième de couverture : « Je m’appelle Evie, et je pensais mener une vie normale – si l’on excepte une attirance absurde pour Jackson Deveaux, ce grossier personnage venu tout droit du bayou, et mes nuits hantées par des cauchemars sans nom. Le jour où ces visions ont pris le pas sur la réalité, j’ai cru devenir folle ; je me suis trompée. Si je m’étais fiée à ces prémonitions, j’aurais su que le Flash qui s’abattrait sur nous détruirait tout sur son passage, qu’après cette apocalypse, je ne serais plus jamais la même. Car j’ignore encore ce qui nous attend, mais je suis convaincue d’une chose : l’avenir sera terrible, et les cartes qui en décident n’ont pas dit leur dernier mot… ».

— Chronique —

On connaissait le talent de Kresley Cole pour sa série les Ombres de la Nuit, dans les Chroniques des arcanes, elle s’essaie au young adult et franchement le pari est réussi haut la main ! Le roman promet un univers unique à travers l’exploitation du tarot, des personnages forts et attachants et un monde post-apocalyptique violent et hostile ! Une vraie réussite.

Evangeline Greene est une fille de riche, sa mère est l’une des exploitantes de plants de canne à sucre les plus prolifiques  de la région, elle fréquente le lycée de sterling peuplé de filles et garçons issus de la bourgeoisie locale et son petit copain n’est autre que le plus populaire du lycée. Cela vous paraît être une vie normale ? En apparence peut-être, en fait Evie a des visions apocalyptiques, fait des cauchemars violents et horribles et entend des voix qui la persécutent avec des histoires de tarot ce qui lui a valu un séjour estival dans un centre psychiatrique pour jeune à la demande de sa mère. Après cela, elle revient sous traitement pensant être guérie, souhaitant reprendre une vie normale jusqu’au jour où « le flash » s’abat sur l’ensemble de la terre, tuant massivement, réduisant la flore au néant et laissant un paysage sec et cendreux aux vents hurlants, ses visions n’étaient peut-être pas juste une folie après tout…

L’apocalypse qui s’abat sur la terre sème la désolation, réduisant la population à une minorité, engendrant un incroyable nombre de cadavres jonchant les rues, des espèce de zombies appelés épouvantails fortement attirés par les points d’eau et l’humidité, transformant l’humanité en milicien violent et violeur, en cannibales ou encore en esclavagiste, la survie prend des proportion animal et trivial, l’homme affamé et apeuré crée un nouvelle chaîne alimentaire et la loi du plus fort prend ici tout son sens. Sachant que les hommes ont a priori davantage survécu que les femmes, ces dernières sont très recherchées, violentées, violées. Des thèmes violents, forts, morbides que Kresley Cole maîtrisent avec justesse et assez de détails pour que l’on y croit. Cela donne froid dans le dos en imaginant une réalité similaire, l’homme dans sa perte la plus totale d’humanité…

A côté de cette déchéance humaine qui semble signifier la fin de l’humanité, dans un autre monde, c’est le commencement d’une nouvelle lutte. Là encore l’auteure a su tirer parti du jeu du tarot pour créer un univers fantastique original, il n’y a point de créatures mais des êtres aux pouvoirs spécifiques liés aux cartes du tarot, on parle ici surtout des Arcanes majeurs, l’Impératrice aux phyto-pouvoirs, le Fou visionnaire, le Magicien, maître des illusions, la Lune et son talent de chasse, l’Ermite dit aussi l’alchimiste, la Mort qui rôde prête à passer à l’action… Ils sont peu nombreux dans ce tome mais l’on devine que dans les futurs on en découvrira bien davantage et que la lutte qui les oppose sera féroce !

Dans tout cet univers apocalyptique et fantastique,  surfent des personnages adolescents ou jeunes adultes, ces derniers sont bien dépeints, bien individualisés avec des personnalités propres et originales. Evie, l’héroïne est une jeune fille d’à peine 16 ans qui se croit folle car elle a des visions, entend des voix, en lien direct avec des choses que sa grand – mère, aujourd’hui enfermée dans un asile, lui confiait quand elle était enfant. C’est un personnage intéressant par sa dualité psychologique, d’un côté on a une fille populaire, pom pom girl, jolie, innocente, fragile et d’un autre une espèce de névrosée qui dessine des choses aux allures gothiques et mortuaires, une fille qui se voit des épines lui pousser à la place des ongles et qui a un étrange lien avec la flore. Si au début du roman, elle est complètement perdue, agit peu et se laisse porter par les événements, car il faut le dire la jeune fille n’est pas douée pour grand chose, on comprend aisément qu’elle se sente folle, elle évolue de manière subtile, prenant conscience peu à peu du pouvoir potentiel qu’elle a. Pour en savoir plus sur l’origine de ses capacités, elle décide d’aller chercher sa grand -mère en Caroline du Nord. Elle prend la route avec Jackson Deveaux, la petite canaille Cajun aux charmes incroyables qui vient du Bayou, zone pauvre de la Louisiane. Ce personnage masculin est extraordinaire, comment ne pas succomber ? Ce beau ténébreux aux cheveux noirs comme l’ébène et aux yeux gris orageux est troublant, lunatique et charismatique. Courageux, volontaire, protecteur, il peut aussi se comporter comme un parfait gougnafier avec Evie la traitant de « parasite » ou de « boulet », malgré cela il reste à ses côtés et la protège de bien des dangers. On devine un personnage mal dans sa peau par ses origines pauvres, se sentant bien inférieur à Evie, meurtri, au passé violent qui ne maîtrise pas du tout ses émotions et ne sait pas du tout comment traiter celles des autres. Et franchement, ses petites expressions françaises, ses paroles aguichantes voire lubriques sont carrément irrésistibles ! L’un et l’autre promettent des moments intenses qui nuancent la morbidité du monde qui les entoure. Une relation à suivre dans le prochain opus. Bien sûr, il y a d’autres personnages mais qui arrivent sur le tard, Séléna, Matthew, Finn et qui seront probablement des personnages plus importants dans le futur.

Ce roman est tellement riche, intelligent et captivant sur tous les points. Kresley Cole confirme son talent d’auteur, son imagination foisonne dans cet ouvrage et cela offre une bouffée d’air frais au lecteur dans un genre maintes fois visité Quant à la sensualité, l’auteure n’a pas son pareil pour l’insuffler avec délicatesse ou rudesse dans les relations amoureuses de ces personnages. On la reconnaît bien là ! Par ailleurs, c’est fluide, efficace et prenant, Kresley Cole est donc aussi très douée pour rendre son lecteur addict à ses écrits. Le seul défaut, c’est la lenteur du début, j’étais dubitative mais rapidement je n’y ai plus pensé et je me suis plongée à corps perdu dans le roman.

En bref, un roman qui promet univers fantastique original, personnages attachants, suspense de l’intrigue et une romance complexe. Une fois que vous l’aurez commencé, vous ne le lâcherez plus !

— Challenge concerné par cette lecture —

suite-10

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, Fantastique, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s