Premières lignes #100

2807834

Rendez – vous initié par Ma Lecturothèque

Le terme « incipit » vient du verbe latin incipire qui signifie commencer. L’incipit sert à désigner le début d’un roman.


Aujourd’hui, ce sont les premières lignes de La Maison abandonnée de Joel A. SUTHERLAND paru aux éditions Actes Sud Junior. Un petit roman d’épouvante pour les adolescents. J’aime beaucoup la couverture qui semble donner le ton.

Quatrième de couverture : Quatre amis, Jacob, Ichiro, Hannah et Hayden s’apprêtent à prendre des chemins différents. Ils souhaitent que leur dernier été ensemble soit mémorable. Au cours d’une excursion en canot, ils découvrent une maison abandonnée sur une île oubliée. Terrifiés par le passé de cette maison – un ancien sanatorium pour enfants tuberculeux – mais incapables de résister à son appel, ils décident de camper sur l’île… L’aventure tourne alors au cauchemar.


Voici les premières lignes :

1

LE 30 JUIN

Le cardinal rouge émit un sifflement de panique, de douleur. Ses ailes se tordaient frénétiquement dans les airs. Le reste de son corps gisait sur le sol, brisé, immobile comme une statue. Mais ses yeux, noirs comme du goudron, étaient grands ouverts, stupéfaits, très vivants. Jacob était incapable de détourner les siens. Le regard du cardinal était rivé sur les quatre amis – des géants au-dessus du petit oiseau moribond –  qui l’entouraient dans les bois.
Ils avaient aperçu l’oiseau pendant qu’ils se promenaient dans la forêt derrière la maison de Jacob. C’était le premier jour des vacances d’été et ils tuaient le temps tout en évitant les adultes. Ils s’étaient mis en route le cœur léger, leurs conversations insouciantes tournant autour du baseball, des films et des super-héros. Mais quand ils avaient compris ce qu’ils devaient faire pour mettre fin aux souffrances de l’oiseau, leur humeur s’était assombrie comme un nuage d’orage.
Hayden prit une pierre dentelée de la taille d’un crâne humain et la tendit à Ichiro.
– A toi.


Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :

• La Chambre rose et noire
Songes d’une Walkyrie
Pousse de Gingko
Au baz’art des mots
La Marmotte qui lit
Light & Smell
Ibidouu
Chronicroqueuse de livres
Chez Xander
Les livres de Rose
Les livres de George
La couleur des mots
Rêveuse Éveillée
Les Histoires d’Amélia
Félicie lit aussi
La Booktillaise
Café littéraire gourmand
Lectrice assidue en devenir
Au détour d’un livre
La bibliothèque du manoir
Lady Butterfly & Co
World des books
Lectures de Laurine
Book & Share
Le monde enchanté de mes lectures
Cœur d’encre
Les tribulations de Coco
Chroniques étoilées
Bettie Rose Books
Les lectures de Martine
• La vie page à page…
In My Book World
Ombre Bones
Ghost buzzer
Les livres de Noémie
La Voleuse de Marque-pages
Ma petite Médiathèque
Les Chroniques d’Acherontia

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Premières lignes #100

  1. Ping : Premières lignes #11mars | Lady Butterfly & Co

  2. Ping : Penser la lumière, Dominique Bruguière, Actes Sud Papiers, Premières lignes #34 – Camellia Burows

  3. Ping : Premières lignes #33 : Le vieux qui lisait des romans d’amour, Luis Sepúlveda | Light & Smell

  4. Ping : Premières lignes #32 : Cherub, Tome 1 : 100 jours en enfer, Robert Muchamore | Light & Smell

  5. Ping : Premières lignes #100 – Ma Lecturothèque

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.