Premières lignes # 172

2807834

Rendez – vous initié par Ma Lecturothèque

Le terme « incipit » vient du verbe latin incipire qui signifie commencer. L’incipit sert à désigner le début d’un roman.


Aujourd’hui, ce sont les premières lignes du nouveau roman de Patrick Eris Quelques grammes de brutes dans un monde de finesse paru aux éditions Séma, un roman jeunesse qui s’annonce décapant et rafraichissant ! Le roman est sorti le 15 juin dernier.

Quatrième de couverture : La vie n’est pas facile lorsqu’on dirige une agence de mannequins. Certes, moi, Emilio Esteban, directeur de l’agence Esteban, n’ai que 13 ans, mais j’ai un QI stratosphérique et peux toujours compter sur ma grande sœur, Rhonda Jane ! Mais le jour où deux brutes ont fracassé la porte de mon bureau, je ne savais pas que j’allais me retrouver en plein Western. Une course-poursuite, des coups de feu, des trafics, un blanchisseur fou et encore et toujours des brutes… Il s’en passe de belles à la frontière mexicaine !


Voici les premières lignes :

Chapitre 1
Une brute peut en cacher une autre

J’étais en train de vérifier pour la millième fois la comptabilité de l’agence de mannequins Esteban le jour où la porte de mon bureau vola en éclats.
Correction : j’avais fini de vérifier la comptabilité sur mon ordinateur, ce qui ne m’avait pas pris bien longtemps, puisque je la tenais scrupuleusement à jour, et m’étais connecté sur un des nombreux services informatiques auxquels j’étais abonné, en sus du fameux Internet qui, à l’époque, était plus confidentiel qu’aujourd’hui. Là, je suivais une passionnante conférence en ligne sur les Croisades et leurs conséquences, et en étais encore tout azimuté. C’est pourquoi, lorsque je vis entrer un inconnu époussetant les restes de ma porte sur sa veste, immédiatement suivi d’un deuxième larron bâti sur le même modèle, ma réponse ne fut pas vraiment appropriée :
 – Allons, Messires ! Par ma foi, oncques ne vous permit de faire ainsi irruption en cestoit logis !
Mon français n’était pas parfait encore que mille fois supérieur à celui de l’Américain moyen et mon français médiéval guère plus avancé (il faut dire que les occasions de le pratiquer sont rares).


Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

La Chambre rose et noire
Au baz’art des mots
Light & Smell
Chronicroqueuse de livres
Les livres de Rose
Lady Butterfly & Co
Le monde enchanté de mes lectures
Cœur d’encre
Les tribulations de Coco
La Voleuse de Marque-pages
Vie quotidienne de Flaure
Ladiescolocblog
Selene raconte
La Pomme qui rougit
La Booktillaise
The Cup of Books
Les lectures d’Emy
Aliehobbies
Rattus Bibliotecus
Ma petite médiathèque
Prête-moi ta plume
Au fil de l’histoire
L’écume des mots
Chat’Pitre
Les bribes d’Aelys

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Premières lignes # 172

  1. Ping : Premières Lignes #93: L’Oiseau Captif

  2. Ping : Premières lignes #173 – Ma Lecturothèque

  3. Ping : Premières lignes #172 – Ma Lecturothèque

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.