« Psi Changeling tome 12 : Cœur d’obsidienne » de Nalini SINGH

psi-changeling,-tome-12---coeur-d-obsidienne-674425-250-400

Quatrième de couverture : Un rebelle instable et dangereux qui a du sang sur les mains. Une femme dont on a effacé l’existence. Une histoire d’amour si sombre qu’elle risque d’anéantir le monde.

Avis :

Psi Changeling fait partie de ces séries longues mais qui ne lasse pas. Ce nouvel opus surprend encore une fois et embarque son lecteur dans une intrigue de plus en plus profonde et une magnifique histoire d’amour !

Kaleb est un des Psi les plus puissants, il est froid, calculateur et souhaite atteindre l’ultime pouvoir. Sahara est défaillante, plus de Silence, juste un être brisé qui pourtant renaîtra de ses cendres. Le PsiNet se fracture. La guerre civile approche et entraînera avec elle, changelings et humains. L’amour pourrait bien les détruire définitivement et faire sombrer le monde avec eux, à moins qu’il ne les sauve…

Ce tome pousse l’intrigue de fond à son paroxysme, les derniers tomes laissaient présager une grande menace sur les changelings, les humains et particulièrement les Psis. Purs Psis, le groupuscule extrémiste qui ne croit qu’au Silence de leur peuple, tente par de nombreux attentats de faire comprendre que la pureté et l’avenir de leur peuple ne réside que dans le silence. Il n’hésite plus à cibler les plus faibles et les dommages collatéraux dans leur propre peuple se cumulent. Par ailleurs, le Psinet se fissure et n’est plus aussi sûr, peu à peu il est contaminé par une étrange contagion qui nuit aux Psis les plus faibles, faisant tomber leur silence et les transformant en tueurs.

Dans cet avenir sombre, Kaleb tente d’obtenir le pouvoir ultime, celui qui pourrait sauver comme détruire les Psis. Pour atteindre son but, il recherche sa « cible » depuis sept années, une cible qui pourrait bien avoir le pouvoir nécessaire pour attendre son but.

Cette cible, c’est Sahara Kyriakus du clan NightStar, une jeune femme enlevée à 16 ans, brisée, torturée tout ce temps, elle s’est enfermée dans un labyrinthe psychique pour se préserver et survivre à sa défaillance ; son silence brisé ne la protège plus des émotions. Elle recèle un pouvoir qu’elle n’accepte pas, qu’elle répugne même. Elle tente de se reconstruire par vague de souvenirs qui resurgissent au fur et à mesure de son rétablissement. Méfiante face à Kaleb, qui ne cache pas ses ténèbres et sa froideur, elle se laisse pourtant volontairement domptée pour profiter de ce qu’il peut lui donner et ainsi tenter d’obtenir sa liberté. Bien évidemment, les faux semblants tombent et les émotions plus fortes de page en page ne l’épargnent pas, Kaleb fait parti d’elle, de son être, Kaleb est celui qui la sauvé des monstres qui l’ont psychologiquement violée, et sera celui qui toujours la protégera.

Kaleb est le plus puissant des TK Psi, ancien conseiller, il n’hésite pas à sacrifier certaines choses ou certains êtres pour atteindre son but, intraitable, sans scrupules, il est le fils spirituel et protégé d’Enrique Santanos, le défunt psi meurtrier monstrueux des femmes changelings. Ce dernier l’a torturé et tenu en laisse psychique dès sa plus jeune enfance, écarté des autres enfants et enfermé dans une solitude profonde sans contact extérieur, Kaleb est devenu un être aussi noir que l’ébène, il a sombré dans les ténèbres et seule une petite étincelle le raccroche à la vie depuis des sombres années. Au début, après avoir retrouvé Sahara, il n’aspire qu’à l’utiliser pour atteindre ses objectifs, prêt à accepter l’inacceptable pour acquérir sa confiance afin de mieux l’utiliser. Cependant Kaleb va se perdre dans ses émotions parce que malgré son aura glacial, Kaleb se sent responsable de ce qui est arrivé à Sahara et est prêt à détruire le monde pour la protéger, elle lui appartient et il réclame sa vengeance sur tous les êtres qui ont pu lui faire du mal.

La relation entre les deux protagonistes est basée sur une confiance qu’il apparaît difficile d’obtenir, Sahara se méfie de Kaleb et de ses actes secrets, Kaleb ne voit en Sahara, qu’un pion de plus à manipuler pour obtenir le pouvoir. Pour Kaleb, le déni des sentiments et le refus de croire qu’une personne puisse se soucier de lui, le rendent profondément abîmé et vulnérable. Kaleb est un personnage d’exception, on tremble avec lui, de son innocence vertueuse à sa puissance destructrice. On s’accroche, on doute parfois de ses actes, il est très sombre parfois tortionnaire, on sent toutefois que Kaleb a une certaine conscience de ce qu’il fait et le contact de Sahara le rendra peu à peu plus humain, il s’humanise sans toutefois se transformer. Un personnage charismatique qui brille comme l’éclat d’obsidienne, c’est froid, dur, métallique mais tellement attractif ! La romance en est d’autant plus belle que la chaleur de Sahara se heurte au cœur glacé de Kaleb.

En bref, l’auteure ne s’épuise pas sur sa série, c’est un tome qui marque un tournant décisif chez les Psis mais aussi dans les relations entre les changelings, les humains et les Psis. Il est, sans conteste, d’un point de vue de l’intrigue, l’un des meilleurs tomes de la série. Le personnage de Kaleb y est aussi pour beaucoup, il va être difficile pour Nalini Singh de nous proposer dans le futur un personnage masculin aussi fort !

Jtaime

Publicités
Cet article, publié dans Bit-lit, Chroniques, Mes favoris, Romance, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s