« Kenan, Redresseur de foi saison 2 épisodes 1 à 8 » d’Anthony HOLAY

Quatrième de couverture épisode 1 & 2 : Dans l’une des geôles du Donjon noir, Kenan et ses compagnons questionnent l’agent des ténèbres responsable de l’attaque du palais. Où se cache le terrible Aaron, commanditaire des massacres ? Quel artefact le sorcier a-t-il dérobé dans les sous-sols du temple ? Les révélations du prisonnier entraîneront les Redresseurs de Foi dans l’Ouest, où de nouveaux dangers les attendent… 

Saison 1 précédente (cliquer sur l’image pour lire mon avis) :

Pour rappel, les Redresseurs de foi sont d’anciens prisonniers à qui on offre une chance de se racheter en affrontant des créatures terrifiantes. Après une formation faite d’enchantements, de potions et de combats, les Redresseurs de Foi, sombres personnages, sont envoyés au quatre coins du monde pour affronter les plus viles créatures. Ces êtres mal vus par les populations sont engagés par les Officiants, des espèces de moines qui prêchent une divinité appelé Sâha.


Une saison 2 qui reste dans la même veine que la première, c’est toujours aussi sombre, oppressant et violent ! Kenan, Redresseur de foi est une Dark Fantasy qui vire parfois dans le pulp et qui sait parfaitement contenter son lectorat.


Si vous avez lu la première saison, vous ne serez pas perdus en découvrant cette nouvelle saison, pour les autres je conseille vivement de lire la saison 1 avant de découvrir celle-ci, ces nouveaux épisodes sont en effet la suite directe de la fin de la saison 1 et ne peuvent donc pas se lire indépendamment !

On retrouve donc avec plaisir le personnage de Kenan et ses acolytes survivants dans une cellule où le traître, Joas, est interrogé et torturé afin de découvrir la cachette du grand sorcier qui tire les ficelles des derniers massacres de la cour. Ce dernier après avoir voler un artefact puissant s’est enfui, laissant le royaume ensanglanté et apeuré. Rapidement, on suppose que Aaron, le fameux sorcier des ténèbres, se terre dans les terres de l’Ouest où les violences semblent particulièrement faire rage.

Kenan, accompagné de l’irascible et douteux Bolton, du jeune et courageux Slane, du grand et fort Balec et du puissant et froid Officiant Balin, se lance dans la traversée des terres de l’Ouest, laissant Alstore derrière lui. A partir de là, les compagnons d’infortune croiseront bien des difficultés et des épreuves, toutes plus effrayantes et glauques. Quelques créatures viendront titiller le courage et la vie de ces hommes embarqués dans une aventure certainement vouée au suicide. Peu nombreux, prêts à affronter le pire, avec un seul homme de foi et de magie pour les protéger, le bout du chemin les mèneront face au danger qui prendra des formes mi-humaines, mi-animales, un peuple exilé du royaume où les rancœurs et la violence côtoient la résistance et la peur.

Il est intéressant de suivre ce groupe, leurs relations entre conflits internes et complicités, car il est composé de personnages hétéroclites bien différents les uns des autres et qui ne sont pas forcément voués à s’entendre. Kenan, le grand brun, sort du lot évidemment, il est doué, intelligent et courageux, un homme jeune et mystérieux, dont on en apprend beaucoup dans cette saison, du moins apprend t-on pourquoi il est redevenu redresseur de foi. On se rapproche donc de ce personnage, qui s’ouvre un peu plus et en impose toujours autant. Les échanges avec les autres ne sont pas toujours aisés, particulièrement avec Bolton, le Redresseur de foi qui a tenté de s’enfuir dans l’épisode précédent, c’est un personnage assez détestable et irritant, difficile de s’attacher à lui. Mais aussi avec Balin, l’Officiant. Il est plutôt froid et sûr de son pouvoir et revendique son statut d’homme de Sahâ. Les Redresseurs de foi doivent le protéger car théoriquement c’est le seul qui a assez de pouvoir pour vaincre le sorcier Aaron.

Pendant ce temps là, Maël, un autre officiant est resté au royaume et doit faire face à la peur du peuple et à une étrange énigme concernant la souveraine Léonore. Là aussi, si l’ambiance est plus à la tempérance et à la médiation, il se passe de drôle de choses dans l’ombre, et on devine aisément que les ténèbres n’ont pas fini de s’infiltrer dans cette partie du Royaume. Le jeune Pline, quant à lui, parcoure les ruelles en quête de réponses et probablement de son avenir. Affaire à suivre.

L’auteur maîtrise toujours autant son récit et son ambiance, on n’est pas dépaysé, mais on est toujours embarqué dans ces contrées lointaines dangereuses et peuplées de monstres et de sorcellerie. Il sait parfaitement happer son lectorat et l’effrayer, c’est assez sanglant, parfois glauque et souvent très sombre, on baigne dans une dark fantasy dans le bon sens du terme où l’intrigue tient aussi bien la route que l’univers décrit.

En bref, une saison 2 parfaitement à la hauteur, si dans la saison 1, l’auteur multipliait les lieux d’intrigues, ici on suit essentiellement les Redreseurs de foi dans l’Ouest et Maël au royaume, c’est un peu plus linéaire mais bourré d’action et de révélations. La fin annonce une saison 3 à venir qui devrait certainement clôturer ce pan d’intrigue. Dans tous les cas, Kenan n’a pas dit son dernier mot. Vivement la suite !

Je remercie l’auteur, Anthony Holay, pour sa confiance dans l’envoi de cette saison 2 et pour m’avoir fait passer un très bon moment de lecture !

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.